Ottawa approuve la vente de l'exploitation de charbon de Teck au géant Glencore

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8078
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

5 juillet 2024


Le dernier obstacle aux efforts déployés par Teck Resources pour se départir de ses activités d'extraction de charbon et devenir uniquement un producteur de métaux a été surmonté après que le gouvernement fédéral a approuvé la vente de l'exploitation au géant suisse des matières premières Glencore.

[Éditeur: encore des intérêts canadiens qui passent vers des mains étrangères, approuvé par les traitres trudeauistes qui favorisent les mondialistes.]

Dans un communiqué publié jeudi, le ministre de l'Industrie, François-Philippe Champagne, a déclaré que le feu vert était assorti de conditions strictes et représentait une transaction beaucoup plus étroite que la tentative de prise de contrôle hostile de Glencore sur Teck l'année dernière.


Teck a déclaré que les derniers développements signifient que la vente de sa participation restante de 77 % dans l'entreprise de charbon sidérurgique, Elk Valley Resources, a maintenant reçu toutes les approbations réglementaires nécessaires et devrait être finalisée jeudi prochain.

La société minière établie à Vancouver a affirmé qu'elle s'attend à recevoir 9,5 milliards $ de la vente, hors ajustements de clôture.

«Cette transaction marque une nouvelle ère pour Teck en tant qu'entreprise entièrement axée sur la fourniture de métaux essentiels au développement mondial et à la transition énergétique», a déclaré le président et chef de la direction de l'entreprise, Jonathan Price, dans un communiqué.

«La finalisation de cette transaction fournira un financement substantiel à nos projets, donnant à Teck la possibilité d'augmenter de nouveau la production de cuivre de 30 % aussi tôt que 2028», a-t-il ajouté.

Teck prévoit d'utiliser jusqu'à 2,75 milliards $ des recettes pour des rachats d'actions, 2,75 milliards $ pour la réduction de la dette, 250 millions $ pour un dividende spécial, 1 milliard $ pour les impôts et les coûts liés aux transactions, et le reste pour son plan de croissance du cuivre.

La société a quatre projets de cuivre à court terme dont elle estime qu'ils coûteraient ensemble environ 4,7 milliards $, tandis qu'elle s'efforce également d'augmenter la production de son projet Quebrada Blanca Phase 2, d'environ 8,7 milliards $, au Chili.

M. Champagne a déclaré que l'approbation de l'accord intervient alors que le secteur de l'énergie évolue rapidement pour devenir plus durable.

Avec la transaction entre Glencore et Teck, il a dit entrevoir un «champion canadien qui dirigera la transition du charbon vers les minéraux essentiels».

Dans le cadre de l'accord, M. Champagne a affirmé que Glencore s'était engagé à établir et à maintenir un siège social à Vancouver pour Elk Valley Resources pendant au moins 10 ans, ainsi que des bureaux régionaux à Calgary et à Sparwood, en Colombie-Britannique.

Les conditions comprennent également l'assurance que la majorité des administrateurs d'Elk Valley Resources et les deux tiers de ses dirigeants ou cadres supérieurs soient canadiens pour la même durée.

Ottawa a déclaré que Glencore avait également accepté de «maintenir des niveaux d'emploi significatifs» chez Elk Valley Resources pendant au moins cinq ans.


Entreprise dans cette dépêche: (TSX:TECK.B)



Source: MSN / La Presse canadienne



-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre