Page 1 sur 1

Steve Lefebvre montre deux exemples de mines souterraines

Posté : 02 juillet 2024, 23:21
par cgelinas
Mines-shaft et mines-rampes versus les mines à ciel-ouvert


Et une réflexion à propos des feux de forêts, au Québec


Le 2 juillet 2024, Steve Lefebvre dit le "Rottweilers Dunordd" avait publié deux "reels", dans Facebook, pour démontrer l'existence de mines souterraines décommissionnées, dans son secteur de l'Abitibi, au Québec, près de Matagami.


1er "reel"

Dans la première vidéo, il montre un territoire dont le jugement du bail minier est d'une superficie de 158,074 hectares de terrain, plus 551.27 hectares de "claims" miniers.

Vous pouvez voir la moulure d'un couvert en acier, recouvert de petites roches ainsi que 4 anneaux de levages destinés à soulever ce très lourd couvercle, au besoin. Ce couvert cache une descente pour aller dans la terre, dans les souterrains qui descendent à (environ) 500 ou 600 mètres de profondeur mais avec des centaines de kilomètres de chemins souterrains.

Il faut tenir compte que les opérateurs de cette mine décommissionnée ont extrait environ 9879 onces d'or et plus, en 2013 par cette seule-descente et ce, malgré les IMMENSES superficies de terrains explorés, sous le sol.

Ces chemins souterrains ont été laissés vides, ce qui pourrait avoir des incidences sur certains tremblements de terre, au Québec, selon Steve Lefebvre.

Et ce n'est pas la seule mine-shaft (avec un ascenseur) abandonnée qui laisse le sous-sol vide avec un couvert pour empêcher les curieux d'y entrer.

2e "reel"

Dans cette 2e vidéo, Steve Lefebvre et son caméraman montrent une mine-rampe de zinc (de 300 mètres de profondeur), ouverte en 2008 et fermée en 2014.

Le mandat de cette mine était de sortir 228,000 tonnes de minerais, par année.

La rampe qui accède sous terre est restée à peu près telle qu'elle, dans la nature, sans entretien et ça démontre à quel point ça ne prend pas un gros espace pour extraire le minerais. Steve rappelle qu'un "claim" c'est le sous-sol et non la surface.

Comme me le disait Steve, depuis 2021, ce sont les immenses mines à ciel ouvert qui font des trous gigantesques mais dans les faits, en général et à (environ) 80% du temps, les mines sont souterraines, avec des ascenseurs ou des rampes pour descendre.

Le point de Steve était qu'il existe de nombreuses personnes qui disent que les deux ont rapport avec les "claims" miniers mais il se demande pourquoi brûler autant de forêts quand il est possible d'extraire une si grande quantité de minerais du sous-sol, où les feux (pour "nettoyer" la surface) n'ont aucune importance.

Sauf peut-être pour une route ou une infrastructure d'une autre nature, en surface (ma réflexion et non celle de Steve).

Selon Steve, le Québec serait en train de se diriger vers une sorte de crise économique, spécialement dans le secteur de la construction.



-- -- --