Les transferts d’argent vers l’étranger en forte augmentation

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8014
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

14 mai 2024


Poussés par le commerce en ligne, l’immigration et des applications toujours plus commodes, les Canadiens transfèrent plus que jamais de l’argent vers l’étranger.

Un Canadien sur cinq a envoyé des sommes en dehors du pays l’an dernier, une proportion en hausse de 33 % par rapport à 2022, révèle une récente étude de Paiements Canada.


L’organisme qui chapeaute les transactions financières au pays n’y dit mot sur le montant total envoyé à l’étranger. Or, la somme est sans doute très importante, puisque la proportion de Canadiens qui traitent avec l’étranger a atteint 20 % en 2023, comparativement à seulement 15 % lors de l’année précédente.

« On voit que [les Canadiens] transfèrent davantage d’argent vers d’autres particuliers et qu’ils font davantage appel aux détaillants internationaux. Donc, c’est surtout à cause de la croissance du commerce électronique que nous constatons ce niveau de croissance », explique en entrevue avec Le Devoir le directeur de la recherche chez Paiements Canada, Jon Purther.

L’augmentation du nombre d’immigrants au Canada, dont une bonne partie envoie des fonds à leur famille restée au pays, contribue aussi à ce flux monétaire toujours plus imposant vers l’extérieur. « [Il y a un] nombre croissant de paiements de personne à personne à l’échelle internationale. Est-ce que [l’immigration] est un des facteurs? Je pense que c’est une déclaration juste », reconnaît Jon Purther.

[Éditeur: évidemment que c'est un facteur, c'est majeur et incontournable alors que le Canada subit une immigration massive record. Du jamais vu qui détruit l'économie du Canada et la stabilité du pays.]


L’Inde (12 %), la Chine (10 %) et le Nigeria (10 %) forment les trois plus importantes destinations des paiements après les États-Unis, qui représentent à eux seuls la moitié des transferts internationaux.


La multiplication des canaux pour déplacer des sommes vers l’extérieur du Canada favorise également l’augmentation de ces échanges. Ces transferts ne sont plus limités aux systèmes comme Western Union. Les PayPal de ce monde ont gagné en importance ces dernières années, et les utilisateurs en profitent. Pas moins de 31 % des transactions internationales entre particuliers ont été effectuées l’an dernier grâce à une application bancaire, contre 13 % pour Western Union. Il y a désormais « un large éventail d’options » qui permet, selon la situation, « d’être plus à l’aise avec les paiements internationaux », selon M. Purther.

La cryptomonnaie, pas encore une monnaie d’échange

Les monnaies virtuelles, comme le fameux bitcoin, restent encore aujourd’hui un produit d’investissements plutôt qu’un moyen de paiement. « Nous pensions que ce serait un moyen facile de déplacer de l’argent, mais ce n’est pas le cas », indique Jon Purther.

En chiffres, 72 % des Canadiens affirment n’avoir jamais utilisé de monnaie virtuelle pour envoyer de l’argent à l’étranger et à peine un peu moins (67 %) affirment ne pas planifier de le faire dans la prochaine année, selon les données de l’étude publiée en mars.

PayPal tente d’inverser cette tendance avec une cryptomonnaie dite « stable », adossée à la valeur du dollar américain, et lancée en automne dernier. Cette solution censée faire décoller le nombre des transactions entre portefeuilles numériques semble convaincre plusieurs Américains, les premiers utilisateurs de cette innovation. La devise virtuelle a été utilisée pour 328 millions de dollars américains de transactions en avril dernier, une statistique en augmentation.

Environ 10 % des Canadiens possédaient des bitcoins en décembre 2022, selon des données de la Banque du Canada.



Source: MSN / Le Devoir



-- -- --
Fichiers joints
suivi-des-comportements-en-regard-des-paiements-au-canada.jpg
suivi-des-comportements-en-regard-des-paiements-au-canada.jpg (297.79 Kio) Vu 82 fois
les-envois-d-argent-a-l-internationale-en-hausse-depuis-le-canada.jpg
les-envois-d-argent-a-l-internationale-en-hausse-depuis-le-canada.jpg (334 Kio) Vu 82 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8014
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Les transferts d’argent vers l’étranger augmentent... fortement


Lorsqu'un dollar canadien quitte le Canada, il cesse de CIRCULER dans l'économie canadienne.

C'est la raison pour laquelle on doit surveiller attentivement les usages des paradis fiscaux par des ploutocrates et leurs entourages ainsi que les envois d'argent, ailleurs, par ceux qui viennent ici, surtout.

Pourquoi s'en inquiéter?

Parce qu'un dollar qui ne circule pas dans notre économie n'a jamais l'occasion d'aider les artisans de notre économie mais en revanche, ça aide quelqu'un dans un pays concurrent.

Si ce n'était qu'un seul dollar, on aurait jamais à s'en faire mais là, en date du 19 mars 2024, selon une nouvelle étude de Paiements Canada, on apprend que plus de Canadiens que jamais auparavant font des paiements internationaux.

Et l'immigration massive record de Sean Fraser et de son successeur trudeauiste Marc Miller est bel et bien un "facteur" selon Jon Purther qui est directeur, Renseignements sur le marché, à Paiements Canada.

viewtopic.php?t=5735

Alors, ce qu'on redoutait depuis longtemps est maintenant confirmé, à savoir que l'immigration massive record qui vient au Canada a pour effet de nous appauvrir, collectivement, en contribuant à exporter l'argent canadien... ailleurs!


Par exemple, l’Inde (12%), la Chine (10%) et le Nigeria (10%) forment les 3 plus importantes destinations des paiements après les États-Unis, qui représentent à eux seuls la moitié des transferts internationaux.


On peut donc constater, preuves à l'appui que plusieurs immigrants invités ici par le Schwabbo-mondialiste Justin Trudeau ont l'effet de "paniers perçés" à l'encontre de l'économie canadienne dont ils exportent un part des devises qu'ils obtiennent au lieu de les dépenser dans notre économie, ici, au Canada.


Le Canada trudeauiste compte recevoir des MILLIONS d'autres arrivants, légaux ou non, au cours des prochaines années alors on peut imaginer que ce phénomène d'exportation de nos devises à l'étranger va se poursuivre.


Et chaque dollar qui quitte le Canada cesse immédiatement d'aider quelqu'un d'autre, au Canada et ça aide, incidemment, des pays étrangers, comme l'Inde, la Chine et le Nigéria qui pourraient, dans cette mesure, utiliser ces nouveaux fonds pour nous livrer une concurrence encore plus féroce, sur de nombreux fronts.

Aussi, que dire du contrat social qui se brise quand des gens qui immigrent ici prennent l'habitude d'aider leur pays d'origine plutôt que leur pays d'accueil?

À quel point ces exportateurs d'argent apprécient-ils l'accueil du pays dans lequel ils sont censés vouloir s'investir?

On s'entend que le phénomène est installé depuis longtemps avec des rivières d'argent canadien qui quittent vers d'autres pays, pour toutes sortes de "projets", parfois louables et parfois pas.


Mais là, c'est l'imposition unilatérale par les troupes libérales de Justin Trudeau d'une immigration massive record qui fait exploser le volume d'envoi d'argent à l'étranger.


Évidemment, on a aussi nos 500-quelques milles "snowbirds" annuels qui enrichissent la Floride en y engloutissant leurs fortunes au lieu de la faire circuler ici, au Nord de la frontière avec nos voisins du Sud.

Les 3 méthodes principales d'exportation des dollars canadiens à l'étranger appauvrissent tous les Canadiens:

  • les ploutocrates et leurs usages des paradis fiscaux;
  • les arrivants, légaux ou non, qui envoient de l'argent dans leur pays; et
  • les "snowbirds" qui exportent leur fortune ailleurs, annuellement.

J'ai souvent expliqué pourquoi il était si important de surveiller les circuits économiques qu'empruntent nos dollars et pourquoi ceux qui quittaient cessaient de nous aider à payer nos dettes ou à être capables de conduire du commerce, ici.


J'en parlais d'ailleurs dans cette vidéo du 18 mars 2017:

https://www.youtube.com/watch?v=sXejO07bNUs


S'il y a moins d'argent en circulation, c'est ça de moins pour être capables de faire "tourner l'économie d'ici", avec tout ce que ça comprend comme problématiques engendrées.


De ce fait, il va falloir régler de proverbial panier perçé parce qu'il ne se règlera pas de lui-même. Pire, il va juste empirer parce qu'en ce moment, c'est facile d'exporter des sommes d'argent, électroniquement, via des plateformes conçues pour faciliter ce genre de transfert.



Source: Ma publication, dans BMaC et Facebook


Extrait facile à partager, comme ici, dans VK et Twitter...

Les transferts d’argent vers l’étranger augmentent, depuis le Canada... devinez pourquoi?

https://buymeacoffee.com/logixca/les-tr ... -fortement


-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre