Message de Nadia Ciocce à Claude Gélinas... et ma réponse

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8012
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le lundi, 11 mars 2024, via son compte "Le Choc Du Changement", Nadia Ciocce a publié ceci, à mon endroit:

FAITES PASSER LE MESSAGE : Claude Gélinas a été le premier sur internet à m'aider à tenir ma tête hors de l'eau lorsque toute cette mascarade a commencé. Chaque soir, Claude allumait sa caméra et illuminait les gens par son sourire, son aura et sa façon réconfortante de se battre contre les politiques et les règles sanitaires, ce qui n'était pas de tout repos. Claude a lui aussi été ridiculisé, diffamé. Il est toujours resté debout ! D'ailleurs, c'est Claude Gélinas qui m'a d'abord invité à prendre la parole. Il m'a fait comprendre que j'étais venu sur terre précisément pour aider à l'éveil collectif. Aujourd'hui, c'est l'heure du bilan de ces quatre dernières années derrière mon écran et peut-être te l'ai-je déjà dit, ou peut-être pas, mais merci du fond du cœur pour ton courage, ton travail, ta résilience, ta force, ta positivité ! MERCI CLAUDE GÉLINAS Nana xxx

Voici ma réponse à la publication de Nadia Ciocce qui m'a été communiquée par une personne bienveillante qui se doutait bien que je ne l'avais pas encore vue:

Merci pour ce beau message, Nadia!

Tu m'as donné envie de retourner voir l'entrevue du 21 juillet 2020, avec toi et Véronique Bénard où justement, tu parlais de "mitrailler l'information" ; )

https://youtu.be/JOMDnbBi9AU?t=3374

Je me rappelle combien c'était agréable de parler, le soir, à l'air frais, depuis mon patio, à Lévis, avec le mini-kit-studio du temps (vraiment pas aussi complet qu'aujourd'hui) qui nous permettait de livrer l'entrevue à ceux qui nous écoutaient.

Et ce soir-là, je cherchais le meilleur moyen de connecter tout le monde parce qu'à l'époque, ce n'était pas aussi efficace qu'aujourd'hui.

Ça m'a aussi fait penser, Nadia.

Je pense pas mal tout le temps mais là, j'ai réfléchi à une phrase qu'une personne plus âgée m'a dite:

"De quoi les gens vont-ils se rappeler, de toi, dans 100 ans?"

Ouf... le train-en-plein-visage, toi-chose!

C'est tellement vrai et ça m'a rappelé que depuis des années, je travaille en fonction que ce que je crée puisse avoir une (toute petite) chance de me survivre.

Mais pas par moi ou par une sorte de "fondation" mais simplement par les souvenir des plus jeunes qui façonnent déjà le monde dans lequel ils veulent vivre.

De les inspirer, simplement en étant fiers d'eux.

De les reconnaître.

De leur rappeler à quel point leur potentiel est... infini.

Et ça m'a fait me rappeler de toi, Nadia. Comment tu traversais une période de ta vie où tu te positionnais pour te découvrir, toi-même, en connectant avec les autres... "autrement".

Tu sais déjà que je suis dans l'accueil des expériences et j'estime que cette humilité par rapport à la grandeur de ce qu'on manifeste nous rapproche des fibres créatrices qui, justement, opèrent dans le temps et à mon sens, hors du temps, aussi.

De ce fait, je suis convaincu que tu as cumulé de la sagesse, après ce qui a eu cours, (au moins) depuis mars 2020.

Ton processus est le tiens, Nadia.

C'est-là, à chaque instant, un testament-en-continu que tu fais naître grâce à ton énergie de vie et de désir de vie.

C'est précieux, tout comme les connexions que tu as établi, au fil du temps. Cultives-les, soignes-les et sois le rappel, en douceur, de l'importance de "se reconnaitre" pour pouvoir sans cesse davantage se respecter et se faire confiance.

Aucun "capitaine" n'alimentera jamais l'espoir autant que l'idée-même de l'espoir qui, elle, ne concentre pas l'attention dans un point défini (et contrôlable) mais au contraire, diffuse la force d'être et d'agir, partout où la lumière bienveillante se voit densifiée... et aussi où elle est pressentie et choisie, à chaque instant.

Je vais continuer ma réflexion sur ce qu'il restera de moi, dans 100 ans. J'avoue que c'est... aussi déroutant que vertigineux que fascinant.

Et naturellement, je pense aux autres, aussi...

100 ans...

Ou plus, parce qu'on vise bien plus loin que ça!

Mais je continue de chérir les moments précieux où le choc des idées a ouvert des coeurs et fait fleurir moult déclinaisons de l'espoir, "cet espoir qui abreuve" dans le proverbial désert des contrôles absurdes et intentionnellement limitants.

À chaque instant, reviens à ce que tu es, Nadia.

C'est-là que se trouve ton l'essence de tous les trésor-de-toi que tu découvres, au fil de ton expérience manifestée.

Bon succès dans tes projets, Nadia.

Et encore merci pour tes bons mots, c'est vrai que c'était le fun de discuter, par de douces soirées d'été.

Et un merci tout spécial, aussi, à tous ceux qui ont ajouté leur puissance de vie à ces moments. Plusieurs parmi ceux qui lisent ceci se reconnaîtront, d'ailleurs.


-- -- --
Fichiers joints
montage-de-nadia-ciocce-avec-claude-gelinas-pour-sa-publication.jpg
montage-de-nadia-ciocce-avec-claude-gelinas-pour-sa-publication.jpg (342.08 Kio) Vu 1728 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre