Denise Bombardier s’est éteinte

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8004
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

4 juillet 2023


Le Québec perd l’une de ses figures intellectuelles les plus connues. La journaliste et polémiste Denise Bombardier est décédée à 82 ans.

[Éditeur: aucune larme pour celle qui a ouvertement voulu nous faire injecter avec des produits expérimentaux, nous forcer à demeurer masqués, confinés et limités. Elle a jeté son venin contre les non-vaccinés et elle a divisé les Québécois. Elle a brisé des vies et elle ne s'en est jamais excusée. Mais elle a empoché gros pour avoir fait autant de mal.]

Le Journal de Montréal, où elle tenait une chronique depuis plusieurs années, a annoncé que Denise Bombardier était décédée mardi matin, le 4 juillet 2023 « à la suite de complications suivant des examens médicaux ».

[Éditeur: donc, on ne saura jamais exactement de quoi elle est morte. Même la raison de sa mort sera cachée au public pour éviter qu'on puisse voir qu'il aurait pu y avoir un lien, direct ou indirect, avec la vaccination-COIVD-19 dont elle a été une fervente partisane, doxant généreusement ceux qui refusaient cette scandaleuse expérience génique.]

Durant sa carrière, elle a collaboré avec nombre de médias des deux côtés de l’Atlantique, dont Le Devoir et Radio-Canada, dont elle fut l’une des têtes d’affiche dans les années 70 et 80. Les émissions d’affaires publiques étaient alors l’apanage des hommes, mais « Madame B », comme on la surnommait dans le milieu des médias, a réussi à faire sa marque à l’antenne du diffuseur public, notamment à titre de coanimatrice de l’émission Le Point.

Elle a aussi fait paraître de nombreux ouvrages, autant des essais que des romans. Citons Une enfance à l’eau bénite, le Dictionnaire amoureux du Québec ou encore L’énigmatique Céline Dion, portrait sociologique de la chanteuse québécoise la plus populaire du monde, qu’elle a suivie lors de sa tournée mondiale et pour qui elle a écrit une chanson en 2007.

[Éditeur: on a un regard très différent sur ce genre d'opération de propagande pour faire aimer Céline Dion aux Québécois et en quelque sorte "bâtir le personnage". D'ailleurs, qu'est-ce qu'elle faisait avec Céine Dion, exactement, à cette époque? Autre que d'écrire sur elle... enfin bref, des tonnes de questions pour lesquelles nous n'aurons jamais de réponses.]

Née au sein d’une famille ouvrière du quartier Villeray, Denise Bombardier fut de cette première génération de Québécois qui a pu accéder aux études supérieures. En 1974, elle achèvera son doctorat en sociologie à la prestigieuse Sorbonne, à Paris. Francophile, pourfendeuse du joual et du franglais, elle était certainement l’intellectuelle québécoise la plus connue en France. En 1993, François Mitterrand lui décernera même la Légion d’honneur.

Trois ans auparavant, elle avait soulevé la controverse dans l’Hexagone en répliquant sur le plateau de l’émission Apostrophe à l’auteur Gabriel Matzneff, pédophile notoire, qui se vantait de ses conquêtes dans ses romans. Ce passage cathodique devenu culte lui vaudra l’opprobre d’une partie de la gauche française de l’époque, encore attachée aux idéaux libertins promus par Mai 68.

Femme penchant plutôt à droite, conservatrice assurément, Denise Bombardier n’aura eu de cesse de militer contre ce qu’elle considérait comme les excès du progressisme, ce qui lui a valu quelques polémiques. Dans ses chroniques publiées dans Le Journal de Montréal, elle s’attaquait régulièrement à la théorie du genre ou encore au wokisme.

[Éditeur: en tout cas, si elle s'attaquait au wokisme, c'est de manière bien frileuse. Ce n'est pas comme lorsqu'elle s'attaquait à ceux qu'elle a honteusement qualifié de "complotistes" où là, elle écumait à la bouche, pour ainsi dire.]

Denise Bombardier a signé sa dernière chronique en mai dernier. Elle laisse dans le deuil de nombreux proches, dont son fils, l’auteur Guillaume Sylvestre.

[Éditeur: son décès ne laisse certainement pas ceux qu'elle a furieusement persécuté dans le deuil. Elle a maintenant l'éternité pour réfléchir à ses choix et à ce qu'elle a voulu nous imposer au lieu de nous respecter.]



Source: MSN / Le Devoir

L'image provient de cette publication de Stéphanie Pépin.

Page Facebook de Denise Bombardier qui n'avait que 5,100 suiveurs. Ça donne à penser qu'en fin de compte, elle n'était vraiment pas si "aimée" que ça, même dans les rangs des propagandistes d'État.

Publication de Mel Goyer qui traduit bien le ressenti de millions de Québécois qui se sont fait attaquer sans relâche par la mercenaire "journalistique" Denise Bombardier.

Éric Duhaime a louangé Denise Bombardier, prouvant, une fois de plus qu'il suit le même narratif de nornalisation de la division qu'elle. Lamentable. Mais prévisible.

Richard Majeau croit qu'elle aurait pu être visée car elle s'était récemment dite contre le wokisme et les "drag queens". En ce sens, il invite les gens à la prudence lors d'examens médicaux.


Madore Martin a écrit...

Denise Bombardier était au CHUM pour une biopsie du foie la semaine dernière, explique M. Gilbert. L’examen aurait mal tourné. « Elle quitte subitement, mais elle a bien vécu. Elle n’avait pas de regrets pour quoi que ce soit et a eu une vie bien remplie. Je pense à sa petite-fille Rose, car c’était son plus grand bonheur. »

Katarina Östien a répondu...

Cleo Sylvain Fortin 4 doses minimum selon son dernier billet.

Je ne sais pas pour les suivantes.

Elle est morte en train de faire un test de quelque chose en lien avec sa santé.

P-e que son coeur de pierre a lâché sur le tapis roulant.

" Ha té ben méchante " on me dira.

Cette dame était remplie de haine. Elle aimait diviser. Elle détestait les " Non V"

Ben au moins elle ne sera pas décédée du virus mondial mortel majoritairement asymptomatique.

Voyez...moi je n'oublierai jamais ses billets d'opinions haineux.

Une vraie brasseuse de marde payées pour vous jouer dans le cerveau à chaque lecture.

Au fond, c'est Pfizer qui perd une représentante des ventes pour ses poisons géniques expérimentaux.



-- -- --
Fichiers joints
ce-que-denise-bombardier-a-ecrit-contre-les-quebecois.jpg
ce-que-denise-bombardier-a-ecrit-contre-les-quebecois.jpg (90.28 Kio) Vu 440 fois
vignette-de-page-facebook-de-denise-bombardier.jpg
vignette-de-page-facebook-de-denise-bombardier.jpg (69.27 Kio) Vu 441 fois
denise-bombardier-voulait-fair-la-a-guerre-aux-antivax.jpg
denise-bombardier-voulait-fair-la-a-guerre-aux-antivax.jpg (25.04 Kio) Vu 441 fois
denise-bombardier-veut-faire-la-guerre-aux-complotistes.jpg
denise-bombardier-veut-faire-la-guerre-aux-complotistes.jpg (441.55 Kio) Vu 441 fois
deces-de-denise-bombardier.jpg
deces-de-denise-bombardier.jpg (123.09 Kio) Vu 441 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre