Oui, le shadow-banning de Facebook m'a poussé vers un emploi de type "9 à 5"

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 7396
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Est-ce que le shadow-banning de Facebook a fini par me tuer financièrement, au point où j'ai dû me tourner vers un emploi "de jour"?

Drôle de question, pas vrai?

Mais oui, en bonne partie et donc, je dois reconnaître 3 choses:

  1. Un nombre colossal de Québécois dans notre mouvance sont ENCORE dans Facebook... et presqu'exclusivement Facebook.
  2. Si je suis shadow-banné et je le suis presqu'en permanence, je ne parais plus dans les fils de nouvelles alors c'est comme si je devenais, pour ainsi dire, invisible (c'est d'ailleurs le but du shadow-banning).
  3. Lorsque shadow-banné, qu'importe ce que je publie, ça passe pour ainsi dire "dans le beurre", sauf pour un minuscule quantité de membres qui consultent quand même mon profil.

Alors dans ces conditions, vous comprendrez que puisque je ne suis plus vu, les dons descendent à un niveau si bas (depuis plus d'un an et demie, alors j'ai épuisé toutes mes dernières réserves) que j'ai dû me tourner vers une autre manière de payer mon tribut mensuel locatif, alimentaire et vivrier.

Travailler de jour ne change rien pour moi puisque je n'ai jamais ralenti la cadence mais là, je le fais pour un employeur.

Avant, je faisais mes recherches d'abord pour moi mais je partageais tout avec vous... je sais, c'était formidable!

Je ne suis pas le premier qui a dû faire ce choix. Loin de là, en fait. Bien d'autres ont dû reconnaître qu'une fois shadow-bannés, censurés ou bloqués par Facebook, tout modèle de vie devenait passablement difficile.

Il faut donner à César ce qui lui revient et Facebook continue d'être #1 et de très, très loin, devant tous les autres réseaux sociaux, d'où l'efficacité de leur stratégie de shadow-banner la vérité quand un éveilleur comme moi a le malheur de contrevenir à ses "standards de la communauté" qui sont militarisés contre nous tous mais contre une personne en vue comme moi, en priorité.

D'ailleurs, vous l'avez vu, je suis directement ciblé pour des shadow-bans en série.

Pas question pour Facebook de me laisser avoir quelqu'amplification que ce soit.

C'est poche mais c'est ça.

Lorsque j'étais vu, ça allait bien pour les dons et j'arrivais à payer mon loyer mais là, en étant shadow-banné, je n'en dormais plus à partir du 20 de chaque mois.

Et ce n'est pas que vous ne m'auriez pas aidé si vous aviez pu mais tout simplement que dans vos fils de nouvelles, je n'existe plus.

Aussi simple et tragique que ça.

Et dans un monde où l'attention se concentre sur ce qui brille, qu'importe la qualité et la richesse de mes publications, je ne brillais plus dans les ultra-importants fils de nouvelles de Facebook.

Oui, j'ai publié à tous les jours dans 15 plateformes comme Twitter et VK mais très peu de membres de ces plateformes s'intéressent à encourager un créateur avec des dons alors ma stratégie de connecter avec vous ailleurs a eu un certain succès mais côté dons (qui financent tout ce que je fais), c'était raté.

Alors voilà, si ça peut servir à d'autres créateurs qui se posaient la question.

Si vous voulez espérer pouvoir payer votre loyer à la fin du mois, c'est Facebook ou rien.

C'est terrible, pas vrai?

Avec tout le tapage que j'ai fait pour demander aux membres de venir me rejoindre AILLEURS, une minorité seulement l'a fait. Et merci à tout le monde de l'avoir considéré ou fait. L'idée étant qu'au final, il faut qu'on réalise que Facebook est plus fort que la volonté de plusieurs de nos membres à demeurer en contact, ailleurs. Et c'est correct, je ne juge personne parce que j'ai une admiration sans fin pour vous qui gardez la tête haute malgré les assauts. C'est juste un constat, sans plus.

Comme, par exemple, la petite liste d'envois via courriel que j'ai mise-en-place, ici:


N'a pas-même réussi à atteindre les 2k inscriptions.

Imaginez...

Nous sommes censés d'être au moins quoi? 15k? 30k? Ou même 500k?

Et bien, dans les faits, quand je mets le paquet pour promouvoir ma petite liste d'envois-courriels, atteindre 2k inscrits tient du miracle.

C'est quand même grave que notre mouvance soit aussi désespérément difficile à fédérer.

Pourquoi je parle de tout ça?

Parce qu'on a passé plus de 3 ans INTENSIFS à échanger ensemble et là, à un moment où mon emploi du temps change, de manière significative, c'est important de vous expliquer ce qui a fait que je me suis tourné vers un emploi pour survivre.

Je vous rejoins donc, vous qui travaillez pour un employeur.

Grâce à mes talents en informatique, dans le web et les communications, je vais bâtir des destinations et des solutions qui vont faire exister nos préférences malgré les tentatives de nous soumettre aux nivèlements vers le bas mondialistes.

J'espère que vous allez continuer de m'encourager avec des dons pour que je finance ce dont j'ai besoin pour établir ces futures destinations qui vont nous faire rayonner.

Je suis un créateur.

Je crée comme je respire, un peu comme vous.

Alors je n'ai aucune intention d'arrêter de créer ou de m'éloigner de vous qui êtes pour moi une sorte de grande famille élargie bienveillante, aimante et absolument formidable.

Même si Facebook a gagné avec son insidieux shadow-banning contre moi (et probablement contre vous, aussi), je sais qu'une guerre de l'information, c'est bien plus long qu'une seule bataille.

Et nous sommes, de facto, des créateurs de victoires.

Donc, oui, je pense à vous et je me sens privilégié que certains d'entre vous pensent encore à moi... même quand je suis dans mon 9 à 5 ; )

Merci d'être vous, sincèrement.

Que vous soyez uniquement dans Facebook ou non, vous savez déjà d'instinct qu'on connecte depuis toujours à un tout autre niveau.



Source: Ma publication, dans VK et Facebook



-- -- --
Fichiers joints
je-pense-a-vous.jpg
je-pense-a-vous.jpg (340.27 Kio) Vu 132 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre