Biden a fait pression sur le Canada pour qu'il mette fin aux manifestations du Freedom Convoy

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 6665
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

26 novembre 2022


Biden a fait pression sur le Canada pour qu'il mette fin aux manifestations du Freedom Convoy, quelques jours seulement avant que les comptes bancaires des manifestants ne soient gelés


Nouveau témoignage de l'enquête sur le traitement des manifestants pour les libertés civiles.


Au cours de l'enquête publique en cours sur la décision du gouvernement canadien d'utiliser la loi sur les mesures d'urgence pour mettre sur liste noire et geler les comptes des manifestants des libertés civiles , il a été révélé que de hauts responsables de l'administration Biden, y compris le président américain Biden lui-même, avaient demandé aux responsables du gouvernement canadien de mettre fin aux manifestations du Freedom Convoy .

Selon POLITICO, Brian Deese, le directeur du Conseil économique national de la Maison-Blanche, a appelé la vice-première ministre et ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland, le 10 février 2022. Après l'appel, Freeland a écrit un e-mail à son personnel, disant: « Ils sont très, très, très inquiets."

"Si cela n'est pas réglé dans les 12 prochaines heures, toutes leurs usines automobiles du nord-est fermeront."

Dans son témoignage lors de l'enquête publique, tel que coupé par Rebel, Freeland a déclaré qu'elle craignait que le Canada ne soit "en train de causer un préjudice à long terme et peut-être irréparable à nos relations commerciales avec les États-Unis" et s'inquiétait pour les politiciens de DC " qui aimerait n'importe quelle excuse pour nous imposer des mesures plus protectionnistes.

Pete Buttigieg, le secrétaire aux Transports, a appelé le ministre canadien des Transports Omar Alghabra le 10 février 2022. Buttigieg a interrogé Alghabra sur le «plan du gouvernement canadien pour résoudre» les manifestations. Alghabra a déclaré à la commission d'enquête que l'interaction était "inhabituelle".

Le 11 février 2022, le président Joe Biden et le premier ministre canadien Justin Trudeau se sont entretenus au téléphone. Le dirigeant canadien a rassuré Biden qu'il y avait un plan pour mettre fin aux manifestations.

La loi sur les mesures d'urgence a été invoquée trois jours seulement après l'appel entre les deux dirigeants.

Cependant, les blocus frontaliers entre Detroit et Windsor et au Manitoba ont été levés avant que la loi sur les mesures d'urgence ne soit invoquée, et la loi a été utilisée malgré le fait qu'il y avait déjà un accord pour mettre fin aux manifestations à l'amiable.



Source: Reclaim the Net


Extrait facile à partager, comme ici, dans VK et Facebook...

Joe Biden, lui-même, a fait pression sur le Canada pour qu'il mette fin aux manifestations du Convoi pour la Liberté, quelques jours seulement avant que les comptes bancaires de certains manifestants ne soient gelés.

viewtopic.php?t=4645

Selon vous, y a-t-il un lien entre cette intervention étrangère de Biden et l'invocation de la loi sur les mesures d'urgence, au Trudeauistan, 3 jours plus tard?


-- -- --
Fichiers joints
washington-a-fait-pression-sur-ottawa.jpg
washington-a-fait-pression-sur-ottawa.jpg (108.9 Kio) Vu 178 fois
chrystia-freeland-a-la-commission-sur-l-etat-d-urgence-fin-novembre-2022.jpg
chrystia-freeland-a-la-commission-sur-l-etat-d-urgence-fin-novembre-2022.jpg (99.87 Kio) Vu 178 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre