Début de la déconstruction au centre commercial Fleur de Lys

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 5917
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

6 juin 2022


Environ 200 000 pieds carrés seront rasés d’ici quatre mois


Une page s’est tournée lundi matin au centre commercial Fleur de Lys, à Vanier, alors que la déconstruction d’une partie de l’édifice a commencé dans le secteur est du complexe.

Cette phase de déconstruction s’inscrit dans le cadre du mégaprojet de revitalisation de ce vaste site appartenant à Trudel Alliance, qui souhaite bâtir un véritable nouveau quartier résidentiel et commercial à cet endroit.

« On déconstruit actuellement environ 200 000 pieds carrés de surface de Fleur de Lys, pour faire place à de futurs projets multilocatifs, multilogements. On va avoir aussi du commercial qui va pouvoir s’établir dans nos bâtiments. On a plusieurs beaux projets à venir dans les prochaines années », explique Jocelyn Cyr, chargé de projet pour Trudel Construction.

Ces travaux vont durer de trois à quatre mois. Le centre commercial restera ouvert en tout temps, puisque les commerces touchés ont été relocalisés dans une autre partie des galeries marchandes existantes, qui demeure opérationnelle.

Fébrilité

Une grande fébrilité était palpable quand l’opération a débuté, en présence de plusieurs employés et des frères Trudel.

« Écoutez, Fleur de Lys, c’est un emblème pour la plupart dans la ville de Québec, également pour les propriétaires. Donc, c’est important pour nous de préserver le bâtiment le plus possible, afin qu’on puisse lui redonner la chance, aussi, de revivre par certains éléments qu’on a conservés », affirme M. Cyr.

La déconstruction se fait de manière méthodique afin de récupérer le plus de matériaux possible.

Ces derniers seront soit réutilisés dans le cadre du projet, soit envoyés au centre de tri.

Environ 1500 tonnes d’acier et 10 000 tonnes métriques de béton seront récupérées.

« On va concasser dans la cour, et ce béton-là, ça équivaut à environ 500 camions qui n’auront pas à être en circulation dans la ville de Québec pour nos futures installations. On tente d’utiliser le terme déconstruction, étant donné qu’on a récupéré beaucoup de matériel », soutient Jocelyn Cyr.

Du filage électrique, de l’éclairage ou encore des articles de plomberie pourraient aussi être réutilisés.

Des centaines de logements

Lors d’une consultation publique l’automne dernier, on apprenait que la première phase du chantier prévoyait la construction d’une résidence pour personnes âgées de 400 logements, d’un complexe locatif de 400 logements et d’une tour de 20 étages de 160 à 180 appartements avec un espace commercial au rez-de-chaussée.

À terme, c’est un milieu de vie d’environ 2500 logements pouvant accueillir 4000 citoyens qui devrait sortir de terre sur une période de sept ans, rapportait Le Journal en janvier dernier.

La métamorphose est estimée à plus de 750 millions $.



Source: Journal de Québec



-- -- --
Fichiers joints
PHOTO DOMINIQUE LELIÈVRE
PHOTO DOMINIQUE LELIÈVRE
demolition-a-place-fleur-de-lys.jpg (128.61 Kio) Vu 956 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre