Le Dr Ryan Cole explique le rôle de la pseudouridine

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 5900
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Voici un très court extrait vidéo où le médecin-pathologique américain Ryan Cole explique le rôle de la pseudouridine.


Normalement, l'ARNm injecté dans le corps ne devrait pas persister mais quand une compagnie pharmaceutique ajoute de la pseudouridine synthétique, cet ARNm a été prouvé être persistant.

C'est une toute petite quantité de pseudouridine mais le corps ne sait pas quoi faire avec. Ça ressemble, pour faire image, à des "suites de pseudouridine" qui donnent l'impression d'un collier de perles (c'est vraiment pour illustrer et faire comprendre) alors comme le corps ne sait pas quoi faire avec, il ne "brise" pas cette chaîne de pseudouridine.

La pseudouridine, en se soustrayant ainsi au processus de "division" naturel (normalement) se trouve aussi à se soustraire à la réponse immunitaire (qui elle aussi aurait lieu, normalement).

Du coup, la pseudouridine contribue à DIMINUER notre réponse immunitaire.

C'est ça qui ouvre la voie pour des cancers, des virus et d'autres choses qui "se réveillent" -- c'est ÇA le lien entre la vaccination avec de l'ARNm (contenant un peu de pseudouridine synthétique) et les flambées de... pathologies.

Comme le dit le Dr Ryan Cole, nous n'avons aucune idée combien de temps ces longues chaînes de pseudouridine synthétiques vont durer.

60 jours? 4 mois? Ou au moins 120 jours comme le montrent les autopsies du Dr Arne Burkhardt, en Allemagne?

https://worldcouncilforhealth.org/multi ... burkhardt/

Au fond, personne ne sait combien de temps la pseudouridine synthétique va continuer à affecter la personne injectée avec de l'ARNm contenant une petite quantité de cette substance.

--

À propos de la pseudouridine synthétique:

https://www.medchemexpress.com/Pseudour ... ng-product

Et de la pseudouridine naturelle:

https://en.wikipedia.org/wiki/Pseudouridine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pseudouridine

https://www.sciencedirect.com/topics/ne ... udouridine

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10902565/

--

Ce court extrait provient de l'entrevue originale conduite par "The PEpoch Times TV", ici:

https://www.theepochtimes.com/synthetic ... 05801.html

Cet article mentionnait aussi l'entrevue de février 2022 où le Dr Cole faisait allusion à la hausse anormale des cancers qu'il avait observée:

https://www.theepochtimes.com/mkt_app/m ... 07193.html

Les observations du Dr Ryan Cole allant dans le même sens que celles du Dr Robert Malone, dans un article du 11 avril 2022 où ce dernier disait...

"Que "l'ARNm" des vaccins Pfizer et Moderna n'est pas vraiment de l'ARNm. "Ces molécules ont des éléments génétiques similaires à ceux de l'ARNm naturel, mais elles sont clairement beaucoup plus résistantes aux enzymes qui dégradent normalement l'ARNm naturel et semblent être capables de produire des niveaux élevés de protéines pendant de longues périodes et semblent échapper aux mécanismes immunologiques normaux. pour éliminer les cellules qui produisent des protéines étrangères qui ne sont normalement pas observées dans le corps », selon le Dr Malone."

Le Dr Joseph Mercola, médecin ostéopathe, a également déclaré (le 28 septembre 2021) que la protéine Spike des vaccins COVID-19 est à blâmer pour les graves lésions organiques.

"La science a démontré que ce n'était pas le virus causant des dommages endothéliaux qui a entraîné des dommages aux organes, comme cela a été trouvé dans le cœur, le foie et les reins des patients atteints de COVID-19. C'était plutôt la protéine de pointe qui était également injectée dans un programme de thérapie génique", avait écrit le Dr Mercola.

--

Il n'y avait pas de sous-titres alors je les ai ajoutés parce que ce qu'explique le Dr Cole est d'une grande importance pour ceux qui tentent de comprendre les thromboses et autres problèmes de coagulation sanguine post-vaccination.

--

Qui est le Dr Ryan Cole?

Éducation

Le Dr Ryan N. Cole a obtenu son diplôme de médecine du Medical College of Virginia de la Virginia Commonwealth University, où il a été président de l'association étudiante de médecine familiale et associé de recherche dans un laboratoire d'immunologie.

Il a ensuite passé 5 ans en formation à la Mayo Clinic de Rochester, Minnesota, complétant sa résidence en pathologie anatomique et clinique, ainsi qu'une bourse de recherche en pathologie chirurgicale, en tant que chercheur principal au cours de sa dernière année.

Suite à cela, il a été accepté pour une bourse en dermatopathologie, sous la direction de l'expert mondial dans le domaine, le Dr A. Bernard Ackerman, à l'Ackerman Academy of Dermatopathology, en collaboration avec la Columbia School of Medicine, à New York, où il était de nouveau chef de classe.

Expérience professionnelle

En 2004, il a fondé Cole Diagnostics, un laboratoire médical indépendant à service complet à Boise, Idaho, et est le médecin-chef et directeur du laboratoire.

Il est un pathologiste anatomique et clinique certifié par le conseil d'administration avec une formation de surspécialité et 20 ans d'expérience en dermatopathologie et un intérêt particulier pour le diagnostic moléculaire. Le Dr Cole est autorisé dans les États d'un océan à l'autre et sert les patients et les cliniciens à travers le pays en fournissant des diagnostics précis et opportuns.

Cole Diagnostics traite et rapporte environ 40 000 échantillons de sang et de biopsie de patients chaque année. Au cours de la dernière année, le laboratoire a traité plus de 100 000 échantillons de test COVID.

Source: https://www.rcolemd.com/about




En lien avec cet extrait vidéo, dans Rumble




-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre