Secteur maritime et RCI: recruter des immigrants en espagnol, aux frais des Canadiens

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 4640
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le 21 mars 2017, Radio-Canada parlait de la loi 101 comme un "symbole de l'affirmation du peuple québécois":

https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premi ... ric-bedard

En ce jeudi, 16 décembre 2021, je remarque que Radio-Canada international publie en (au moins) 6 langues, en plus du français et de l'anglais qui sont les langues officielles du pays.

Par exemple, pour cette nouvelle:

https://ici.radio-canada.ca/rci/zh-hans ... 0%E4%BA%BA

Je ne m'y étais jamais arrêté.

Mais là, je constate que le trésor public canadien sert à valoriser les langues qui ne sont pas officielles, au Canada les rendant du coup davantage "normalisées", ici (et ailleurs, aussi).

Qu'une compagnie privée le fasse, pourquoi pas mais que le trésor public soit utilisé de la sorte ressemble à une filière commerciale nichée destinée à préparer un futur immigrationniste sans cesse plus intensif.

D'ailleurs, c'est en espagnol que RCI annonce que "Secteur maritime: l’immigration fait partie de la solution au manque de main-d’œuvre"...

https://ici.radio-canada.ca/rci/es/noti ... abajadores

Clairement, la nouvelle n'est pas destinée aux francophones ou aux anglophones.

RCI contribue donc à travailler à combler des postes par l'immigration plutôt qu'à faire un effort pour trouver de la main d'oeuvre ici, au Canada, parmi les Canadiens qui parlent français ou anglais.

Certains parlent d'un "grand remplacement" mais au fond, si celui-ci devait s'avérer être réel, ça se passerait probablement comme ça, avec des interventions graduées et discrètes, destinées à sans cesse fragiliser les gens d'ici pour favoriser inexorablement ceux venus d'ailleurs qui ont comme mission, sans le savoir, pour la plupart, de nous... remplacer.

Il est cependant important de rappeler que les individus issus de cette filière de l'immigration ne sont qu'à la recherche d'un futur aussi brillant que possible et face à ce qui semble être un système organisé, contre nous, ils sont également des victimes même si au premier coup d'oeil, ils ressemblent à des bénéficiaires.

Le fait que nos employeurs ultra-riches du secteur maritime tournent le dos aux Canadiens pour s'intéresser à la filière de l'immigration n'est pas mal en soi. Au fond, pourquoi pas, ils sont dans le privé et recherchent les profits mais le fait que RCI (financé par les Canadiens) fasse exprès de mettre de l'avant cette nouvelle en espagnol me semble suspect.

L'immigration a ses lettres de noblesse et lorsqu'elle a lieu de manière sérieuse et mesurée, elle est désirée et désirable mais voilà, quand on observe ce genre d'approche, ça jette un important froid, pour ainsi dire.

À chacun d'y lire ce qu'il veut mais idéalement, selon moi, RCI devrait valoriser le français et l'anglais.

Pas les autres langues.

Pas à nos frais, en tout cas.

Et pas avec des nouvelles ciblées spécifiquement pour les immigrations, à notre désavantage (mais à l'avantage des employeurs mondialistes qui peuvent alors éviter de faire l'effort de recruter des Canadiens).


-- -- --
Fichiers joints
la-nouvelle-en-espagnol-pour-le-recrutement-dans-le-secteur-maritime-au-canada.JPG
la-nouvelle-en-espagnol-pour-le-recrutement-dans-le-secteur-maritime-au-canada.JPG (156.6 Kio) Vu 149 fois
rci-dans-plusieurs-langues.JPG
rci-dans-plusieurs-langues.JPG (122.61 Kio) Vu 151 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre