Ce que le Dr Anthony Fauci savait, dès 2008, à propos des morts de la grippe espagnole de 1918-1919

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3852
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Ce que le Dr Anthony Fauci savait, dès 2008, à propos des morts de la grippe espagnole de 1918-1919

Message par cgelinas »

Le MSSS demande (encore) aux Québécois de porter un masque, dans les lieux publics.

https://publications.msss.gouv.qc.ca/ms ... ss_valpub=

La mesure censée "lutter contre la transmission du COVID" afin de "sauver des vies" serait-elle préjudiciable, pour la santé humaine des porteurs de "couvre-visage"?

Pour répondre à cette question, tournons-nous vers ce que le Dr Anthony Fauci a co-publié, dans le Journal of Infectious Diseases d'octobre 2008 dans son étude intitulée "Rôle prédominant de la pneumonie bactérienne comme cause de décès dans la grippe pandémique: implications pour la préparation à la grippe pandémique":

https://academic.oup.com/jid/article/198/7/962/2192118

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2599911/

--

Dans le montage imagé, sous cette publication, vous pouvez lire, en anglais, que lors du terrible épisode de la grippe espagnole H1N1 de 1918-1919 qui a mené à 30 millions de morts, les masques n'ont pas aidé.

Au contraire, selon ce qui est expliqué dans l'image, si les masques contribuent à cultiver des bactéries et il se pourrait que ceux-ci aient mené à des pneumonies bactériennes.

Ils en est d'ailleurs question dans la série Plandemic, offerte gratuitement, ici:

https://plandemicseries.com/

Notons au passage que les 30 millions de morts inscrits sur l'image ne sont pas sourcés (je n'ai pas trouvé la source) mais dans le site web du CDC, il est question d'au moins 50 millions de morts sur un nombre estimé de 500 millions de personnes ayant été infectées (soit le tiers de la population mondiale de l'époque).

https://www.cdc.gov/flu/pandemic-resour ... -h1n1.html

Ces dizaines de millions de morts ont servi de justificatif pour le discours pro-vaccins et aujourd'hui, une poignée fabricants produisent des dizaines de vaccins et en ont des centaines à l'étude.

La grippe espagnole de 1918 a donc le dos large pour justifier, selon "big pharma" qu'il faut prioriser les vaccins pour "combattre les virus".

Pratique et payant pour "big pharma".

Et pour l'OMS, aussi.

--

C'est dans cette publication de Laura Joy que j'ai trouvé l'image ci-dessous:

https://www.facebook.com/laura.crawley. ... 3028991336

Lorsque j'ai vu ce qu'avait inféré le Dr Anthony Fauci, en 2008, j'ai voulu trouver la source (que j'ai ajoutée, plus haut) dans laquelle on peut lire:

"Dans la pandémie de grippe la plus récente qui n'impliquait pas l'utilisation d'antibiotiques pour éliminer les bactéries (la pandémie de 1918-1919), les preuves histologiques et bactériologiques suggèrent que la grande majorité des décès dus à la grippe résultaient d'une pneumonie bactérienne secondaire."

Et juste après, c'est expliqué comment ils ont identifié la pneumonie bactérienne comme étant mortelle, après l'exposition au virus H1N1, en 1918-1919:

"Des preuves convaincantes pour cette conclusion comprennent l'examen de 58 échantillons d'autopsie recoupés qui ont montré des changements tout à fait conformes aux descriptions classiques de pneumonie bactérienne étendue [25], les résultats de culture de nombreuses séries d'autopsies internationales et des résultats épidémiologiques et cliniques cohérents (tableau 3)."

Autrement dit, dans les mots de Louis Cruveilhier, en 1919, "Si la grippe condamne, les infections secondaires finissent le travail".

Source: CRUVEILHIER L.- La grippe à Paris en 1918, statistique, bactériologie, hygiène, J. Méd. Fr., 1919, t VIII, pp 26-31.

--

Le Dr Anthony Fauci a été encore plus clair quand il a co-écrit ceci:

"Nous pensons que le poids de 90 ans de preuves (tableau 3), y compris les travaux exceptionnels mais largement oubliés d'une génération antérieure de pathologistes, indique que la grande majorité des décès pulmonaires dus à des virus grippaux pandémiques résultent d'interactions mal comprises entre les virus et infections secondaires dues à des bactéries qui colonisent les voies respiratoires supérieures."

Comprenez que c'est ÉNORME comme déclaration.

Au point qu'on se demande comment la province de Québec, sous la gouverne du Dr Horacio Arruda a REFUSÉ les autopsies pour TOUTES les personnes déclarées mortes avec la COVID.

Le Dr Anthony Fauci lui-même expliquait que des interactions étaient mal comprises entre les virus et infections secondaires et que celles-ci étaient dues à des bactéries qui colonisent les voies respiratoires supérieures!

Ça ne vous rappelle pas les histoires d'horreur impliquant des respirateurs, parfois mortels, au Québec?

Et si la "crise sanitaire pandémique-COVID" (selon le narratif de l'OMS) avait PLUS à voir avec des BACTÉRIES qu'avec le coronavirus, pris isolément?

Ça voudrait dire que la trajectoire de soins-COVID, au Québec, ne vise pas la bonne cible.

--

Mais ça va plus loin car le Dr Fauci a aussi co-écrit ceci, avec David M.. Morens et Jeffery K. Taubenberger:

"Les données sont cohérentes avec une histoire naturelle dans laquelle le virus, hautement cytopathique pour les cellules épithéliales bronchiques et bronchiolaires, s'étend rapidement et de manière diffuse le long de l'arbre respiratoire, endommage suffisamment l'épithélium pour briser la barrière mucociliaire à la propagation bactérienne, et s'il est capable de gagner l'accès à l'arbre respiratoire distal - peut-être sur la base de l'affinité des récepteurs [80] - crée à la fois une voie directe pour la propagation bactérienne secondaire et un environnement (nécrose cellulaire et œdème protéique liquide) favorable à la croissance bactérienne"

Boom.

Vous vous rappelez les résultats des autopsies en Italie et en Allemagne?

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?f=19&t=1523

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?t=1238

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?t=1447

Avec ZÉRO autopsie au Québec, le Dr Horacio Arruda avait le beau jeu pour faire croire à la population que la lutte au COVID était la priorité alors que le Dr Anthony Fauci, dès 2008, aurait pu lui dire de regarder du côté bactérien.

Mais le Dr Arruda est payé pour savoir ça.

Comment se fait-il qu'il a TOUJOURS REFUSÉ les autopsies et a mis l'attention du public sur le coronavirus, exclusivement?

C'est comme si le Dr Arruda ne voulait pas vraiment que les malades soient correctement diagnostiqués... même après leur mort!

Pour le Dr Arruda, 100% des "morts" déclarés COVID l'étaient. Aucune vérification ne lui semblait nécessaire.

Or, cette publication de 2008 du Dr Anthony Fauci prouve, de manière indiscutable, qu'il faut aller au-delà du virus pour s'efforcer à comprendre, dans le cas exposé dans sa publication, la pneumonie bactérienne.

Personne n'a entendu le Dr Arruda parler des bactéries, au sens large.

Il ne parle que du virus.

Est-ce pour paver à la voie à un vaccin, pour lutter contre ce "virus"?

Pourquoi autant insister sur le fait, pour lui et les caquistes, qu'il n'y a pas de sortie de crise sans un vaccin?

Et encore là, malgré les vaccins, il semble que les "gestes barrières" et la quasi-totalité des limitations de libertés déjà en place vont... rester.

Les Québécois ont besoin de réponses à leurs interrogations parfaitement légitimes mais là, la classe dirigeante bafoue la transparence et gouverne via des décrets et des directives... depuis les 8 derniers mois.

L'intérêt des Québécois compte-t-il encore, dans la balance?

--

Ça va tellement loin que le Dr Horacio Arruda n'est même pas capable de mettre en garde les enfants dans les écoles alors qu'ils sont FORCÉS de garder leur masque dans leur visage plusieurs heures par jour, souvent jusqu'à 8 heures, avec les transports scolaires où ils doivent demeurer masqués.

Le personnel des écoles se transforme en "police des masques" aussi souvent que nécessaire pour FORCER les enfants à ne JAMAIS respirer à l'extérieur de leur masque.

Un enfant qui n'entourre pas bien le haut de son nez sera, là encore, réprimandé.

Qu'est-ce qui arrive dans la tête de ces adultes pour imposer de telles directives à des enfants?

--

Et pourtant, il y a tant de raisons de se méfier des effets du port prolongé du masque.

Dans une autre étude publiée dans BMJ, en mars 2015 et intitulée "Un essai randomisé de masques en tissu par rapport aux masques médicaux chez les travailleurs de la santé", on peut lire ce qui suit:

"Cette étude est le premier "essai randomisé contrôlé (ERC)" de masques en tissu, et les résultats mettent en garde contre l'utilisation de ceux-ci.

Il s'agit d'une découverte importante pour s'informer à propos de la santé et de la sécurité au travail.

En plus de la rétention d'humidité, la réutilisation des masques en tissu et une mauvaise filtration peuvent entraîner un risque accru d'infection.

Plus de recherches sont nécessaires pour s'informer sur l'utilisation répandue des masques en tissu dans le monde. Cependant, en tant que mesure de précaution, les masques en tissu ne doivent pas être recommandés pour les travailleurs de la santé, en particulier
les situations à haut risque et les lignes directrices doivent être mises à jour."

https://bmjopen.bmj.com/content/5/4/e006577

Alors si les chercheurs C Raina MacIntyre, Holly Seale, Tham Chi Dung, Nguyen Tran Hien, Phan Thi Nga, Abrar Ahmad Chughtai, Bayzidur Rahman, Dominic E Dwyer, Quanyi Wang arrivent à ces conclusions pour les masques dans le visage des travailleurs de la santé, qu'est-ce qui donne confiance qu'il n'y a pas de danger à en faire porter à des enfants qui fréquentent les écoles du Québec?

Se pourrait-il que l'obligation de porter le masque du Dr Horacio Arruda et des caquistes a pour effet possible d'entraîner un risque accru d'infection?

Si oui, comment se fait-il que le Dr Horacio Arruda n'intervienne pas pour faire CESSER IMMÉDIATEMENT l'obligation du port du masque, en public?

--

Pourquoi les "grands médias" ne parlent JAMAIS de ces questions pourtant fondamentales, en cette période de "crise-COVID" (selon l'OMS)?

Est-ce qu'ils profitent, depuis 8 mois, de la manne publicitaire gouvernementale pour s'aligner d'une manière complaisante avec la propagande de l'État?

Les "grands médias" font-ils passer leurs profits avant la santé des Québécois?

--

Le choix de porter ou non un masque vous revient, comme tous les autres choix que vous faites.

Ceci dit, assurez-vous de bien vous documenter pour prendre une décision qui protège votre santé. Pour vrai.

Un masque qui se transforme rapidement en "pac sac à bactéries" peut vous jouer de très mauvais tours.

--

https://paypal.me/logixca

Par Interac: [email protected]
Q = "Ton nom" et R = "Claude"




Source: Ma publication, dans Facebook


Aussi, dans sa publication intitulée "La grippe "espagnole" en France, en 1918-1919", Jean Guénel va dans le même sens qu'Anthony Fauci:

"Enfin les antibiotiques auraient une activité, sinon sur le virus lui-même, du moins sur les surinfections pulmonaires qui avaient été probablement responsables de beaucoup de décès en 1918-1919."




-- -- --
Fichiers joints
Plandemic THE RABBIT HOLE(2).pdf
(398.67 Kio) Téléchargé 44 fois
HSMx2004x038x002x0165.pdf
(5.87 Mio) Téléchargé 55 fois
tableau-3-de-la-pub-du-dr-fauci-2008.jpg
tableau-3-de-la-pub-du-dr-fauci-2008.jpg (269.05 Kio) Vu 2057 fois
le-gouvernement-vous-demande-de-porter-un-masque.JPG
le-gouvernement-vous-demande-de-porter-un-masque.JPG (95.84 Kio) Vu 2057 fois
anthony-fauci-2008-pneumonies.jpg
anthony-fauci-2008-pneumonies.jpg (85.89 Kio) Vu 2057 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac