Privatiser Hydro-Québec (ou comment «Fitzgibbonner» l’économie)

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8078
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

30 avril 2024



Le gouvernement Legault et son super- ministre de l’Économie et de l’Énergie Pierre Fitzgibbon nous disent qu’avec leurs gros projets, ils vont décarboner l’économie.

Fitzgibbon dit qu’Hydro-Québec a le mandat de fournir l’électricité à tous les clients industriels, mais il invite toutes les entreprises à venir s’établir ici, en leur offrant des tarifs électriques réduits, sans tenir compte des impacts qu’elles auront sur l’environnement, sur la biodiversité et sur le réchauffement climatique.

[Éditeur: bien observé, c'est ce qui se passe, surtout après les virées de "Fitz" au Forum économique mondial (FEM) de Davos où il concocte de plans, dans notre dos pour ensuite revenir ici et nous les imposer comme des faits accomplis, en quelque sorte. Anti-démocratique, du début à la fin.]

Le seul projet de Northvolt aura besoin d'une puissance électrique de 352 mégawatts (MW). 352 MW, c’est plus qu'il n’en faut pour alimenter toutes les résidences de Longueuil (253 600 habitants en zone urbaine)!

Déconstruction

Pour soutenir ses projets, il annonce que 20 % de la main-d’œuvre de la construction devra être affecté à construire les infrastructures électriques nécessaires, alors qu’on est en pleine crise du logement et qu’on en manque cruellement.

Ce super- ministre encourage les municipalités à s’associer avec le privé pour soumissionner dans des parcs d’éoliennes, ce qui va augmenter les coûts d’électricité, diminuer les revenus d’Hydro-Québec et participer à la déconstruction de notre service public d’énergie et de nos services publics en général.

[Éditeur: les éoliennes sont toxiques pour les sols environnants en raison des particules de plastiques qui s'en détachent, en permanence et qui empoisonnent les sols... pour toujours. Et peu de gens en parlent!]

Ce super-ministre et ses collègues font miroiter aux Premières Nations qu’elles ont un intérêt à s’associer pour développer de nouveaux barrages qui vont inonder et détruire leurs territoires et leur culture, créant ainsi des divisions au sein des communautés.

[Éditeur: mais les chefs de bandes vont multiplier leur richesse, sans fin. Peut-être que leur communauté aura quelques avantages mais les autochtones au pouvoir vont avoir des moyens financiers délirants et la pleine liberté d'en faire pas mal ce qu'ils veulent.]

Malgré des avis nous avertissant du danger d’extinction d’espèces animales et végétales, et dans le contexte d’une grave crise mondiale de la biodiversité, ce super-ministre continue de favoriser l’exploitation abusive de territoires riches en biodiversité, qui appartiennent souvent aux Premières Nations.

[Éditeur: autant j'aime imaginer que des territoires servent à valoriser des "nations" à l'intérieur de la Nation québécoise (qui devrait inclure tout le monde, en passant), autant ces territoires ne sont pas utilisés "également" et oui, l'utilisation alternative peut être considérée mais il est possible que "Fitz" ne le fasse correctement, à chaque fois.]

Il nous dit que ces terrains ne sont pas des Jardins d’Éden, ou que dans certains coins de rivière, « les poissons ont 3 yeux ! »... Pour les « poissons à 3 yeux », on sait que c’est possible, parce qu’on a des ministres qui n’ont pas de tête !

[Éditeur: en fait, les CAQuistes ont une tête mais elle sert les mauvais maîtres, à savoir les mondialistes. Mais la blague est bien envoyée.]

Intérêts privés

Sous prétexte de décarboner l’économie, ce gouvernement favorise la dépossession et la dégradation du bien commun des Québécois et des Premières Nations, au profit d’intérêts privés.

[Éditeur: il y a plusieurs prétextes avec le développement (supposément) durable de l'ONU qui est au centre de presque toutes les priorités de la CAQ (et des autres partis, aussi) mais oui, la "guerre au carbone" demeure prioritaire pour les mondialistes car c'est un outil d'exercice de contrôle très payant, pour eux.]

Ce que fait ce gouvernement, ce n’est pas décarboner l’économie, c’est Fitzgibbonner l’économie.

Ils privatisent l’électricité, l’environnement, la Santé, ils dérèglementent, ils sous-traitent, ils copinent dans des rencontres non déclarées de lobbyisme pour modifier les lois sur mesure pour leurs projets cachés, au détriment de nos intérêts, de notre santé et de notre environnement.


Ils préfèrent les p’tits biscuits au caviar dans leurs camps de chasse aux faisans, pendant que la population, elle, peine à se loger, à se nourrir, à payer ses médicaments.


Ça suffit ! Il est temps de nous occuper de ces mal-faisans ! Ne les laissons pas accaparer notre bien commun, chaparder nos droits et détruire notre environnement.

Ne nous laissons pas faire. C’est NOTRE bien commun !

L’énergie hydraulique, c’est à nous ! L’énergie éolienne, c’est à nous ! L’énergie solaire, c’est à nous !

Pis leur privatisation ?...

Ce n’est pas pour nous, on n’est pas fou !



Source: TVA / Article de Jacques Benoit, Membre de Gmob (GroupMobilisation)



-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre