L'essence de force-liberté des adolescents, au Québec

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 8034
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Nos adolescents affrontent un monde toxique et y font, contre toute attente, fleurir des aspects aussi fabuleux qu'insoupçonnés de leur intellect, de leur créative-résilience et de leur désir de vivre.

Juste... vivre.

Par opposition à "survivre" comme "surnager" parce que faute d'un effort presque surnaturel, le risque de couler s'avère à la fois réel et injuste, à des degrés inavouables.

Et pourtant, leur désir de rayonner cette force-jeunesse qui est la leur doit être la nôtre, aussi.

Nous faisons partie de ceux qui comprenons que l'articulation de chaque instant est le fruit de sublimes réflexions en chacun de nous et nos adolescents, au Québec et ailleurs dans le monde, le ressentent, au niveau intuitif et même, en conscience.

Il nous appartient donc de favoriser, autant que possible, le décollage réussi de nos adolescents vers leur étape de vie de jeunes adultes puis, de chefs de leur famille qui deviendra l'ancrage de vie pour notre descendance... et la leur.

C'est important de parler de nos adolescents parce qu'avec le tourbillon des horreurs qui empoisonnent nos vies, via les officines mondialistes qui multiplient les limitations et autres asphyxiations du vivant pour mieux dominer, tromper, contrôler et niveler vers le bas, tout en glorifiant ensuite cette médiocrité relative qui a pour but de nous éloigner de nos potentiels de réelle réalisation, notamment avec l'énergie libre qu'on devrait, soit-dit-en passant, être en train de léguer, à nos adolescents pour que plus jamais ils ne soient les esclaves économiques de cette matrice intentionnellement endettée.

D'ailleurs, les dettes, parlons-en.

Elles affectent surtout les plus pauvres de notre monde et concentrent rapidement les richesses (celles qui restent dans les classes pauvres et moyennes) vers le haut, vers les ploutocrates.

Ces dettes sont (presque) toutes illégitimes et à mon sens, illégales.

Il nous revient de les dissoudre, avec le pouvoir populaire non-contaminé par les diviseurs qui font durer ce chaos économique qui émane de politiques scélérates et insidieuses.

Les dissoudre pour nous, certes mais surtout pour nos adolescents... et les plus jeunes, aussi qui veulent profiter de la vie et non se faire abuser, économiquement, dans une matrice qui broie les humains sous le poids des procédures, des protocoles, des règles et des lois, toutes imposées et largement inhumaines.

Pour les ploutocrates, ce qui compte, au-delà de leur (plus de) 90% de toutes les richesses entre leurs griffes, c'est le (moins de) 10% qu'ils n'ont pas encore et qu'ils entendent bien nous prendre, par la ruse et les sales coups qui seront ensuite "nettoyés", dans l'opinion publique sous hypnose, par les propagandes des mercenaires sans conscience qui vendent leurs propres enfants pour faire plaisir à leurs souteneurs qui les paient pour leurs "services".

Ces mercenaires grand-médiatiques se félicitent entre eux (autant qu'ils le peuvent, comme des hypocrites) parce qu'ils savent qu'à nos yeux, leur proverbiale maison de verre ne cache pas leurs "services" aux tyrans qui les soutiennent, essentiellement à nos frais.

Plus leurs arnaques sont grossières et plus nous les voyons clairement et les opposons avec détermination, qu'importent les détours émotifs ou tortueux qu'ils empruntent, pour tenter de nous méduser, de nous diviser et de nous gagner à leur jeu de contrôle sadique, contre nous.

Pour nous et pour nos adolescents et aussi, pour les générations qui vont nous survivre, il nous faut rayonner là où d'autres choisiront, malheureusement, de s'éteindre, pour ne pas déplaire aux tyrans ou à leur basse-cour médiatique ou alors, aux collabos de l'ombre qui se confortent dans divers niveaux de contrôle, en société.

Le fait humain parle plus fort que toutes leurs cacophonies répétitives et toxiques car celui-ci prend source dans une connexion à un infini insoupçonné qui élargit notre vision si loin que leurs combines s'en retrouvent à n'être que de banales poussières devant ce cadre dont les horizons dépassent nos sens.

Nos adolescents sont forts et on doit protéger leurs forces.

Nos adolescents conjuguent l'amour d'eux-même et de leurs proches avec une déclinaison qui est la leur. Et c'est parfait ainsi. Ils sont venus équipés (d'abord) pour leur chemin.

Nos adolescents créent, chantent, dansent, rient, inventent, rêvent et marchent la tête haute.

Et ils ont raison de rejeter les messages qui visent à les rabaisser pour les faire entrer dans d'odieuses cages idéologiques qui tentent de les convaincre qu'ils devraient trouver confort dans des prisons contrôlables plutôt que de prendre propriété de ce monde qui leur appartient, qu'importent ce qu'en disent les abuseurs tyranniques qui ont presque tout et qui en veulent encore plus.

La ploutocratie ne peut rien contre des millions d'adolescents qui se reconnaissent, se font confiance et choisissent de voir large. Au lieu de pleurer qu'il y a un mur devant eux, dans un désert à perte de vue, les adolescents sont brillants et ils prennent acte de l'absence de mur partout ailleurs que là où les mercenaires médiatiques tentent de concentrer leur attention pour mieux les décevoir. Les informer, un minimum, certes mais c'est surtout pour les décevoir.

Si les "grands médias" aidaient le peuple, ça fait longtemps que les tyrans auraient cessé de les financer (avec nos fonds publics).

Et les adolescents comprennent sans cesse mieux cette dynamique hideuse de contrôle et en tant qu'adultes, nous devons être des remparts contre les attaques vicieuses des mondialistes, à coup de taxes-carbone, de mensonges climato-anxieux, de prétendues pandémies pour tuer les économies (et permettre aux ploutocrates de tout acheter à rabais, en plus de recevoir des milliards des gouvernements sous influence onuso-schwabbienne) et des confusions basées sur le genre, la race ou les idéologies manufacturées par les Sorossitudes ploutocentriques.

Les adolescents sont ceux que notre village doit aider à se développer et à réussir.

Et tous ceux qui nous suivent doivent savoir que nous savons, nous aussi, combien le piège qui semble se refermer sur eux n'est que fictions et tromperies.

La dissolution de ces horreurs doit avoir lieu.

Si ce n'est pas par notre main, ce sera par la leur mais nous devons unir notre capital de conscience pour en finir avec ce qui nous immobilise afin que dans l'action, nous puissions, par un mimétisme énergétique, faire du pouvoir de nos jeunes, la poussée de pouvoir dont nous, les adultes, pouvons bénéficier pour nettoyer le marais, une fois pour toutes.



Source: Ma publication, dans Substack et Facebook


Extrait facile à partager, comme ici, dans VK et Twitter...

Les mondialistes s'en prennent à nos adolescents mais il nous appartient, entre autre, de leur rappeler que leur pleine réalisation se trouve ailleurs que dans les pièges manufacturés par les ploutocrates...

https://open.substack.com/pub/claudegel ... dolescents


-- -- --
Fichiers joints
les-adolescents-du-quebec-qu-il-faut-proteger.jpg
les-adolescents-du-quebec-qu-il-faut-proteger.jpg (285.42 Kio) Vu 206 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre