Baltimore: des 'héros' ont tout tenté pour évacuer le pont à temps

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 7806
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

27 mars 2024


C'est au milieu de la nuit que l'alerte de douze secondes d'un répartiteur retentit sur la radio : un énorme cargo a perdu ses capacités de pilotage et se dirige vers le pont Francis Scott Key.

Dans les 90 secondes qui ont suivi, des officiers de police ont répondu qu'ils avaient réussi à arrêter la circulation des véhicules sur le pont de Baltimore dans les deux sens. L'un d'entre eux a annoncé qu'il s'apprêtait à aller sur le pont pour alerter une équipe de construction.

Mais il était trop tard. Impuissant et chargé d'énormes conteneurs, le navire s'est écrasé sur un pilier de soutien.

«Tout le pont s'est effondré, a déclaré un officier affolé. Mobilisez, mobilisez qui que ce soit, tout le monde... tout le pont s'est effondré.»

Lorsque le navire Dali a percuté le pilier vers 1h30 mardi, une longue travée du pont, qui constitue un lien important dans les réseaux de transport de la région, s'est effondrée dans la rivière Patapsco. La perte du pont devrait entraîner une interruption du trafic de banlieue et perturber un port de navigation vital.

Au moins huit personnes sont tombées à l'eau. Deux ont survécu, mais les six autres, qui faisaient partie d'une équipe de construction chargée de combler les nids-de-poule sur le pont, sont portées disparues et présumées mortes. Les recherches devaient reprendre mercredi matin.

Parmi les disparus se trouvaient des personnes originaires du Guatemala, du Honduras et du Mexique, selon des diplomates de ces pays. Le Hondurien a été identifié comme étant Maynor Yassir Suazo Sandova.

Les autorités fédérales et nationales ont indiqué qu'il semblait s'agir d'un accident. Le National Transportation Safety Board (NTSB), une agence fédérale américaine, mène une enquête et le trafic maritime entrant et sortant du port de Baltimore a été suspendu pour une durée indéterminée.

Le capitaine Michael Burns fils, du Maritime Center for Responsible Energy, a expliqué que faire entrer un navire dans un port ou le faire sortir d'un port dans des eaux restreintes avec une marge de manœuvre limitée est «l'une des choses les plus difficiles et les plus exigeantes sur le plan technique que nous fassions».

«Il y a donc peu de choses plus effrayantes qu'une perte de puissance dans des eaux restreintes», a-t-il déclaré. Et lorsqu'un navire perd sa propulsion et son gouvernail, «il est vraiment à la merci du vent et du courant».

La vidéo montre le navire se déplaçant à une vitesse d'environ 15 kilomètres/heure, selon le gouverneur du Maryland, Wes Moore, en direction du pont long de près de trois kilomètres. La circulation se poursuivait sur la travée, et certains véhicules ont semblé échapper à la catastrophe par seulement quelques secondes. L'accident a provoqué la rupture de la travée et sa chute dans l'eau en quelques secondes, et des restes déchiquetés ont été laissés en saillie dans l'eau à la lumière du jour.

La police a indiqué qu'il n'y avait aucune preuve que quelqu'un d'autre que les ouvriers soit tombé à l'eau, bien qu'elle n'ait pas écarté cette possibilité.

Un cadre supérieur de l'entreprise qui employait l'équipe, Brawner Builders, a déclaré que les ouvriers travaillaient au milieu du pont lorsqu'il est tombé.

«C'était complètement imprévu, a dit Jeffrey Pritzker, vice-président exécutif de l'entreprise. Nous ne savons pas quoi dire d'autre. Nous sommes très fiers de la sécurité et nous avons des cônes, des panneaux, des lumières, des barrières et des signaleurs.»

Les secouristes ont sorti deux personnes de l'eau. L'une d'entre elles a été soignée à l'hôpital et a reçu son congé de l'hôpital quelques heures plus tard.

L'accident s'est produit bien avant l'affluence du matin sur le pont, qui a été emprunté par 12 millions de véhicules l'année dernière.

Synergy Marine Group, qui gère le navire, a expliqué que l'impact s'est produit alors que le navire était sous le contrôle d'un ou de plusieurs pilotes, des spécialistes locaux qui aident à guider les navires en toute sécurité à l'entrée et à la sortie des ports. Synergy a indiqué dans un communiqué mercredi qu'un membre d'équipage a été soigné à l'hôpital pour une blessure mineure.

Le navire appartient à Grace Ocean Private et le géant danois du transport maritime Maersk a révélé avoir affrété le navire.

Le Dali, d'une longueur de 300 mètres, se dirigeait de Baltimore à Colombo, au Sri Lanka, et battait pavillon de Singapour, selon les données de Marine Traffic.

Le maire de Baltimore, Brandon Scott, a qualifié l'incident de «tragédie impensable». Le gouverneur Moore a déclaré que «tous nos cœurs sont brisés pour les victimes et leurs familles», et il a également salué les premiers intervenants pour leur rapidité d'action.

«Littéralement, en étant capables d'empêcher les voitures de passer sur le pont, ces personnes sont des héros, a déclaré M. Moore. Ils ont sauvé des vies la nuit dernière.»



Source: MSN / La Presse canadienne



-- -- --
Fichiers joints
pont-de-baltimore-tombe.jpg
pont-de-baltimore-tombe.jpg (64 Kio) Vu 9 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre