Décision de la Cour suprême de New York: le mandat de vaccination était arbitraire et capricieux

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 6659
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Les employés du réseau de la Santé, au Québec ont et sont encore l'objet de mesures-COVID qui, pour de nombreux Québécois sont, elles aussi, arbitraires et capricieuses. Qui dénonce la covidisterie?


Arbitraire et capricieux.


Ce n'est pas moi qui le dit mais la Cour suprême de New York, dans le jugement 85163/2022 qui a pour effet d'ordonner la réintègration tous les employés licenciés pour non-vaccination et de se faire rembourser des arriérés de salaire.

Une décision énorme.

Surtout dans l'État démocrato-mondialiste rockefellerien de New York.

Il y a tant d'éléments importants dans cette décision de 13 pages mais voici l'extrait qui m'a interpelé et que je vous relate, en français:

"La Cour conclut qu'à la lumière de ce qui précède, les mandats de vaccination des employés du secteur public et des employés du secteur privé sont arbitraires et capricieux.

Rien n'a été démontré dans le dossier quant à la raison pour laquelle un mandat de vaccination a été émis pour les employés du secteur public seulement en octobre 2021.

La Cour note que les taux de Covid-19 étaient en moyenne inférieurs à 1 500 par jour en octobre 2021, ce qui est nettement inférieur aux taux moyens actuels de Covid-19.

Rien n'a été démontré dans le dossier quant à la raison pour laquelle le mandat du secteur privé a été publié des mois plus tard, en décembre 2021."

Vous pouvez aller lire, c'est en page 5, au bas:

https://eddsa.blob.core.usgovcloudapi.n ... _ON_37.pdf

Fox News a été un des trop rares "grands médias" à parler de cette décision, le 25 octobre 2022:

https://www.foxnews.com/us/new-york-sup ... rs-backpay

Ces deux mots, arbitraire et capricieux, me semblent tout autant applicables, au Québec, en regard des OBLIGATIONS vaccinales pour les employés du secteur de la santé.

Vous rappelez-vous comment cette dérive vaccinaire a commencé? Peut-être pas alors voici une brève recontextualisation:

"Le 20 octobre 2021, le commissaire à la santé de la ville de New York, David Chokshi, (ci-après « commissaire Chokshi » et/ou « DOHMH ») a émis une ordonnance du commissaire du ministère de la Santé et de l'Hygiène mentale (ci-après « mandat de vaccination des employés publics »).

Le mandat de vaccination exigeait que tous les employés de la Ville présentent une preuve d'au moins une dose de vaccin contre la Covid-19 avant 17h00 le 29 octobre 2021.

Les pétitionnaires sont d'anciens employés du Département de l'assainissement (ci-après « DSNY ») qui ont été licenciés en février 2022 pour non-respect des exigences en matière de vaccination.

Le 13 décembre 2021, le commissaire a étendu le mandat de vaccination aux employés du secteur privé (ci-après « mandat de vaccination des employés du secteur privé*).

Le 24 mars 2022, le maire Adams a promulgué le décret exécutif n ° 62, qui prévoyait des exemptions générales du mandat des employeurs privés en matière de vaccination pour les athlètes, les artistes interprètes et autres artistes (ci-après « ordonnance d'exemption privée » ou « exemption du maire »).

L'argument central des requérants est que le décret no 62 du maire Adams, l'ordonnance d'exemption privée, a rendu le mandat de vaccination des fonctionnaires arbitraire et capricieux ou inconstitutionnel.

En outre, les requérants affirment tous, et ont fourni des documents de laboratoire, qu'ils ont une immunité naturelle contre le Covid-19 contre une ou plusieurs infections antérieures.

L'argument central des intimés est que l'ordonnance d'exemption des employeurs privés et les mandats de vaccination des employés du secteur public ont été « créés séparément et existent indépendamment l'un de l'autre »."

Plus que jamais, la crise-COVID, à plusieurs égards était et est encore plus politique que sanitaire.

Les peuples du monde entier doivent prendre acte de cette décision de la Cour suprême de New York qui prouve, une fois de plus, l'imposture covidiste.

Et au moment de publier ceci, nous sommes encore en crise pandémique mondiale de COVID-19, selon l'OMS.

Arrivez-vous, vous aussi, à voir la taille de cette insulte à notre intelligence... et à notre vie, toute entière?

-- --

Pour ceux qui comprennent que tout ce travail ne peut exister que grâce à vous, voici mon lien dans Donorbox:

https://donorbox.org/campagne-de-la-fin-d-annee-2022

https://paypal.me/logixca

Sans vous, rien n'est possible.

--

Si vous préférez m'aider via Interac:

Courriel: [email protected]
Réponse: Claude

Merci de rayonner en conscience, jusqu'à moi et de continuer à m'appuyer.



Source: Ma publication, dans Substack


Extrait facile à partager, comme ici, dans VK et Facebook...

Décision de la Cour suprême de New York: le mandat de vaccination était arbitraire et capricieux — retour sur cet aspect troublant de la covidisterie mondialiste.

https://claudegelinas.substack.com/p/de ... eme-de-new


-- -- --
Fichiers joints
l-histoire-derriere-la-cause.jpg
l-histoire-derriere-la-cause.jpg (200.79 Kio) Vu 63 fois
cour-supreme-de-l-etat-de-new-york.jpg
cour-supreme-de-l-etat-de-new-york.jpg (274.85 Kio) Vu 63 fois
arbitraire-et-capricieux.jpg
arbitraire-et-capricieux.jpg (158.69 Kio) Vu 63 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre