L'idée d'une "École A" pour enseigner les affaires, aux élèves du Québec

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 6402
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

École A

Voici ma 3e idée pour favoriser les Québécois.

Après vous avoir parlé des idées des Campus multi-fonctionnels (CMF) pour le travail flexible et rehaussé puis de la Priorité au libre (PAL), je vous soumet mon idée d'École A.

Oui, une école d'affaires.


À l'ère du numérique, la génération montante, au Québec, veut être outillée pour prospérer, tout en misant sur des passions naturelles.

L'accès à un marché mondial change tout.

Les Québécois veulent maîtriser l'art de prospérer en affaires et pour y arriver, je propose la création d'une École A (ÉcA) qui offrirait des transmissions de connaissances pratiques dans des formats plus cours et rapidement applicables.


À qui ça s'adresse?

À différentes clientèles, avec des contenus "express" adaptés:

  • Élèves du primaire, valoriser le réflexe artistique et la logique de l'entrepreneuriat
  • Élèves du secondaire, outiller pour l'entrepreneuriat
  • Élèves du niveau collégial, intra-et-entreprenariat appliqué

Il existe déjà des programmes liés à l'économie, aux affaires, à la gestion, aux communications et à de nombreux autres thèmes associés mais là, avec l'École A, il s'agirait de miser sur l'entrepreneuriat, à l'ère du numérique.

Naturellement, il y aurait des contenus "express" destinés à la population générale afin de mettre à jour des compétences et outiller pour réussir, dans un monde connecté.


Quels genres d'apprentissages pourrait-il y avoir?

Par exemple, pour apprendre les affaires, à l'ère du numérique, il pourrait être opportun de miser sur les éléments suivants pour outiller, inspirer et favoriser les avancées:

  • Combien valez-vous?
  • L'état d'esprit entrepreneurial
  • Coûts et bénéfices
  • Savoir déléguer
  • Gérer: temps, projets et argent
  • Matrice de création artistique
  • Ressources

L'emphase va donc vers la transmission de connaissances hautement actualisées et compatibles avec les avancées du moment pour gagner en productivité, en bonheur et en succès, aussi bien individuel que collectif.


Objectifs recherchés

Il s'agit de remettre le potentiel commercial de chacun à niveau, compte tenu du contexte numérique ce qui rehausse la capacité du collectif québécois à intra ou entreprendre, dans tous les domaines.

Se reconnaître soi-même, en tant que personne unique, créatrice, responsable et outillée pour savoir mieux identifier les opportunités afin de savoir comment les saisir, le cas échéant.

Le Québec compte des entrepreneurs à succès mais aussi, des artisans dont le potentiel n'est pas toujours pleinement développé. En ce sens, une École A assure une familiarité avec l'écosystème des affaires et ce faisant, les personnes deviennent plus aptes à lancer et réussir des projets.

Que ce soit pour enseigner en ligne, bâtir des serres 4-saisons, inventer des produits, offrir des services ou cultiver l'innovation, sous toutes ses formes, le Québec me semble prêt à rehausser le niveau de bonheur via une relation sans cesse plus saine avec les affaires.


Des outils dédiés aux séniors

Oui, on pense aux séniors, avec l'École A.

Puisque les connaissances de nombreux séniors du Québec ne sont pas forcément pleinement valorisés, pourquoi ne pas aussi offrir des enseignements "express" à cette tranche de la population?

Après tout, lorsque le travail est moins physique mais amène tout autant de bonheur, grâce à diverses approches d'automation et d'usages technologiques, les séniors du Québec deviennent alors mieux positionnés pour faire fleurir des filières d'affaires qui leurs plaisent, au moment de leur segment de vie après leur séjour professionnel et avant leur transition en maison de retraite.

Il y a là des décennies à explorer, via l'angle de la valorisation des connaissances et des expériences des séniors, au travers de filtres facilitants.

La sagesse des séniors du Québec pourrait alors rayonner plus facilement à mesure qu'on fait appel à tous les groupes d'âges pour faire partie de projets intra et entrepreneuriaux spécifiques qui peuvent, dans plusieurs cas, devenir utiles aussi à d'autres séniors ce qui, dans la plupart des cas, profite nécessairement aux artisans de ces projets.


Une bouffée d'air frais

Nous avons encore du travail à faire, au Québec, pour libérer des poids qui nous plombent, en regard de nos capacités à développer notre plein potentiel commercial.

Avec l'École A, je veux outiller, inspirer et aussi, donner espoir.

Le Québec a besoin de se faire confiance, encore et encore. C'est en se donnant les moyens de se faire confiance qu'on y arrive. L'excellence, la curiosité, la bienveillance et le respect complètent à merveille nos acquis et notre intelligence pour faire de nos plus beaux rêves des réalités, un projet à la fois ou plusieurs à la fois, selon la nature de ce qu'on veut réaliser.


On fait quoi avec ça?

Tout ceci ne reste qu'un idée et dans le respect de mon idée de Priorité au libre (PAL), cette idée-ci aussi est offerte en libre ("open source").

Ainsi, tout le monde peut imaginer sa propre ligne de développement, petite ou grande, pour faire avancer l'École A des affaires, au Québec et partout ailleurs, aussi car, soyons cohérents, on souhaite exporter ailleurs ce qui engendrera les saines collaborations, qu'importe où l'on se trouve.

Il ne faut plus laisser les affaires entre les mains de technocrates étrangers qui tentent de nous étouffer, ici, au Québec.

Nous devons prendre les moyens de réussir.

S'inspirer des meilleurs.

Apprendre, en confiance, vite et souvent pour ne pas dire presque tout le temps.

C'est à notre portée alors c'est en ce sens que je vous propose aujourd'hui l'idée d'une École A qui sera appelée à être développée, au fil du temps.

--

Notre vision du monde mérite d'exister et d'être correctement financée.

https://paypal.me/logixca
https://donorbox.org/claude-gelinas

Par Interac: [email protected]
Q = Ton nom et R = Claude

Un énorme merci à ceux qui font en sorte que ces réflexions puissent avoir lieu.



-- -- --
Fichiers joints
ecole-a-pour-enseigner-les-affaires-au-quebec.jpg
ecole-a-pour-enseigner-les-affaires-au-quebec.jpg (204.06 Kio) Vu 155 fois
ecole-a-pour-apprendre-les-affaires.jpg
ecole-a-pour-apprendre-les-affaires.jpg (192.96 Kio) Vu 155 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 6402
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Ça fait longtemps qu'on en parle et dans certaines écoles, il y a des percées en ce sens mais j'ai voulu coucher à l'écrit ma vision pour des apprentissages liés à l'entrepreneuriat, à l'ère du numérique, au Québec.

Quelque chose de moderne, d'inspiré, d'accessible et d'engageant.

Voici donc l'idée d'une "École A" pour enseigner les affaires, aux élèves du Québec:

viewtopic.php?t=4436

J'offre l'idée "en libre", tout comme mes idées des Campus multi-fonctionnels (CMF) pour le travail flexible et rehaussé puis de la Priorité au libre (PAL).

Avant les projets, il y a les idées.

Ça se veut une idée pour que le Québec demeure humain tout en multipliant ses potentiels via des automatisations et des progrès technologiques utilisés de manière sensée.

L'École A est autant un coffre à outils flexible qu'une intention.

L'intention de réussir en devenant habiles en affaires.

Nous avons tous cette idée que nous aimerions avancer et il faut arriver au point ou les affaires nous soient familières pour qu'on puisse prospérer et accéder, dans la manifestation, aux bonheurs que nous imaginons.

Il y a même un volet d'outils dédiés aux séniors qui veulent réaliser leurs projets sans être inutilement embêtés par les tracasseries.

C'est loin d'être la seule fois où une idée du genre a été étayée mais je sentais que ça devenais nécessaire que je détaille la vision que j'avais, via ce que j'appelle familièrement l'École A.


#Créativité #Entrepreneuriat #Affaires

#ÉcoleA #Québec #Bonheur

--

Notre vision du monde mérite d'exister et d'être correctement financée.

https://paypal.me/logixca
https://donorbox.org/claude-gelinas

Par Interac: [email protected]
Q = Ton nom et R = Claude

Un énorme merci à ceux qui font en sorte que ces réflexions puissent avancer.



Source: Ma publication, dans Substack


Extrait facile à partager, comme ici, dans Twitter...

Imaginez des enseignements d'affaires axés sur l'entrepreneuriat, à l'ère du numérique et ce, à tous les âges, pour multiplier nos potentiels individuels et collectifs.

https://claudegelinas.substack.com/p/li ... -enseigner

Je vous présente mon idée d'une École A qui complète notre humanité au lieu de la remplacer.


-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre