Identité numérique québécoise reconnue partout au Canada d’ici quatre ans, dit Caire

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 5924
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

17 juin 2022


Chaque Québécois portera bientôt son identité numérique dans son téléphone cellulaire. Et d’ici quatre ans, elle sera reconnue partout au Canada, prédit le ministre Éric Caire.

«On s’est entendus sur la collaboration sur l’identité numérique. Il faut qu’on soit capables de garder notre prérogative au Québec, donc pas question de brader notre responsabilité. Mais en même temps, on veut que l’identité numérique soit utilisable partout au Canada», a déclaré au Soleil le ministre québécois de la Cybersécurité et du Numérique, M. Caire, vendredi après-midi.

Huit ministres représentant le gouvernement du Canada, six provinces et un territoire étaient réunis jeudi et vendredi à Québec (les 16 et 17 juin 2022), dans un hôtel de la Grande Allée. Ils se rencontraient en marge du premier colloque sur la cybersécurité et le numérique organisé par le gouvernement du Québec. Des hauts fonctionnaires les accompagnaient.

Outre le ministre Caire, dont le ministère officiel n’a que six mois, et la présidente du Conseil du Trésor du Canada, Mona Fortier, des ministres de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et du Nunavut étaient de la partie. La ministre Mme Fortier a participé en virtuel, elle a la COVID.

Dans un prochain mandat

Tous ont convenu de faire de cette réunion un rendez-vous annuel des ministres de la Cybersécurité ou responsables du dossier. Comme font leurs collègues ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux des Finances, de l’Agriculture, de la Santé ou de l’Éducation. On sait déjà que la prochaine rencontre ministérielle, en 2023, se tiendra en Colombie-Britannique.

M. Caire confirme que l’Ontario, plus grosse province et absente de la rencontre de Québec parce qu’on vient juste d’y tenir des élections, fait déjà en quelque sorte partie de l’aventure. Manitoba, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse emboîteront aussi le pas, croit le ministre québécois.

Un premier bloc de déploiement d’identité numérique se réalisera au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique dès la fin de l’été.

Mais combien de temps avant de couvrir tout le Canada? De voir son identité numérique reconnue et vérifiée autant dans un hôtel de Whistler que du Vieux-Québec, de Flin Flon ou de Halifax?

«À l’intérieur d’un prochain mandat», répond M. Caire. «On [le Québec] a déjà commencé à travailler, la Colombie-Britannique a déjà commencé à travailler sur un portefeuille numérique et on est tous en sources ouvertes.

«La collaboration avec la Colombie-Britannique nous a fait gagner plusieurs années de travail! a-t-il expliqué. Il faut dire que la pandémie a donné une impulsion incroyable. Comme on consomme beaucoup plus de services numériques, l’appétit pour l’identité numérique est venu en mangeant.»

Une protection accrue

Également ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Protection des renseignements personnels, Éric Caire voit dans cette identité numérique une façon de protéger les renseignements personnels, pas le contraire.

Un tel outil permettra de divulguer seulement l’information nécessaire à la personne en face de nous et non tout notre pedigree, fait-il valoir. Par exemple, au commis de la Société québécoise du cannabis (SQDC), le client pourra confirmer uniquement qu’il a plus de 21 ans et pas déballer tout le contenu de son permis de conduire, comme son nom, son adresse, son âge, etc. Même chose pour le préposé à l’accueil de l’écocentre, qui n’a en réalité besoin de connaître seulement votre ville de résidence, pas plus.

«Ça va augmenter beaucoup la protection des informations personnelles! Il faut faire connaître les avantages», a conclu M. Caire, parlant d’un volet de pédagogie.

Les élections générales québécoises se tiennent le 3 octobre 2022. M. Caire est député de la circonscription de La Peltrie, à Québec, pour la Coalition avenir Québec (CAQ).



Source: Le Soleil



-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...
Répondre