DPJ : Québec pourrait revoir le principe de la primauté parentale

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3439
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

DPJ : Québec pourrait revoir le principe de la primauté parentale

Message par cgelinas »

23 mars 2021


« On veut plus de prévention, moins de DPJ » - Lionel Carmant

Avant même le dépôt du rapport final de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ) cet automne, le gouvernement a déjà amorcé un « changement de culture » au sein de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), affirme le ministre Lionel Carmant.

En entrevue à l’émission 24•60, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux a promis que ce rapport fort attendu ne sera pas tabletté et confirme que des discussions sont déjà en cours avec le ministère de la Justice pour modifier la Loi sur la protection de la jeunesse.

On s’attend à rouvrir la loi cet automne, a déclaré M. Carmant. Il faut changer la loi; elle n’a pas évolué depuis 40 ans sur certains aspects.

D’ailleurs, le gouvernement a annoncé la semaine dernière la nomination de Catherine Lemay à titre de première directrice nationale de la protection de la jeunesse. Mme Lemay doit entreprendre une réflexion portant non seulement sur les services de protection de la jeunesse, mais également sur la loi qui l’encadre et sur le rôle des tribunaux, des services sociaux et des autres acteurs concernés.

Elle aura le statut de sous-ministre adjointe de la nouvelle Direction générale du développement, du bien-être et de la protection de la jeunesse, et de directrice nationale de la protection de la jeunesse.

Un des éléments qui pourraient être modifiés est la notion de primauté parentale, dit M. Carmant. Il faut que ce soit le bien-être de l’enfant qui prime. La science nous montre que les choses ont changé. Ça n’a pas nécessairement besoin d’être la famille biologique; il faut que l’enfant soit dans un environnement aimant.

Le ministre ajoute par ailleurs que le concept de confidentialité ne peut pas primer sur le bien-être de l’enfant. Des fois, la confidentialité met en danger l’enfant. Ça ne peut pas continuer. Il faut qu’une famille d'accueil sache ce qui met en danger la vie de l’enfant, ce que l’enfant a vécu, comment il va réagir dans certaines situations.

La présidente de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, Régine Laurent, déplore elle aussi le fait que tout le monde travaille en silo. Il faut un minimum de partage d'information entre les écoles, les familles d’accueil, la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) et les médecins.

On veut plus de prévention, moins de DPJ

Lionel Carmant déplore le fait que trop d’enfants ont une histoire familiale avec la DPJ et qu’il est impératif de briser le cercle.

Et la meilleure façon d’y arriver est de travailler en amont et d’offrir plus de services aux parents, croit-il. Par exemple, dit-il, les interventions auprès des mères à risque doivent commencer dès le début de la grossesse. On peut améliorer la situation si les enfants sont pris en charge assez tôt.

Si le gouvernement a ajouté des centaines de travailleurs pour aider les intervenantes qui sont déjà surchargées, M. Carmant reconnaît que ce n’est pas suffisant. Avec plus de 118 000 signalements à la DPJ l’an dernier, il est clair que trop de familles n’ont pas eu les services dont elles avaient besoin.

Mme Laurent espère pour sa part qu’il y aura une meilleure harmonisation des services d’une région à l’autre. Les enfants [de régions différentes] ont droit aux mêmes services.

Elle ajoute que les délais d’intervention doivent considérablement être réduits et qu’il ne faut pas que les cas judiciarisés traînent. Il faut arrêter d'attendre des années parce que ce n’est pas dans l'intérêt de l'enfant, de la famille, dit Mme Laurent, en rappelant que pour un enfant de 2 ans, six mois [d’attente], c’est le quart de sa vie.

Enfin, M. Carmant et Mme Laurent estiment qu’il faut reconnaître la lourde charge que portent les intervenants de la DPJ. C’est un travail difficile, complexe, nuancé, dit Mme Laurent. C’est très intrusif dans les familles, et les intervenantes doivent décider de l’avenir des enfants. Ça démontre à quel point c’est une pratique très spécialisée qui doit être soutenue.



Source: Radio-Canada



-- -- --
Fichiers joints
lionel-camant-a-la-sante-au-quebec.JPG
lionel-camant-a-la-sante-au-quebec.JPG (88.14 Kio) Vu 5710 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3439
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Réponse du groupe "Les papas en action" du Québec

Message par cgelinas »

Vous pouvez consulter "Les papas en action" du Québec:


Et voici le texte qui accompagne leur vidéo:

DÉCLARATION D'ALERTE SOCIALE

📣📣📣📣 ALERTE SOCIALE 📣📣📣📣

1. REGARDEZ CETTE DÉCLARATION D'ALERTE SOCIALE et en moins d'une demi-heure, vous aurez compris la nature de ce qui est à prendre extrêmement au sérieux. C'est maintenant que ça se passe et ça ne peut pas attendre!

Étiez-vous au courant que l'avenir de vos liens d'affection avec vos enfants et vos petits-enfants seront très bientôt en péril. Vous rendez-vous compte que nul ne pourra plus rien prendre pour acquis?

Pour la suite des choses, vous pouvez jouer un rôle important:

2. RÉPONDEZ À LA QUESTION cruciale pendant qu'il est encore temps, en cliquant sur ce lien. [Éditeur: moi, j'ai répondu "NON", pour protéger les familles et leurs enfants]

3. PARTAGEZ sur vos médias sociaux;

4. APPUYEZ LA CHAINE DE COURRIELS DE L'ALERTE : pour recevoir le message d'alerte-courriel à transférer aux parents du Québec, envoyez un simple courriel à:

[email protected]

Faites-le pour votre descendance!



L'ABOLITION DE LA PRIMAUTÉ PARENTALE

Le gouvernement de François Legault a manifesté l'intention d'abolir la Primauté parentale à l'automne 2021 dans le but d'accroître le pouvoir de la DPJ et de faciliter le placement des enfants en famille d'accueil.

Par conséquent, tout citoyen habilité possédera un droit, incontestable et égal au vôtre, de donner les soins à votre enfant et d'en obtenir légalement la garde à temps plein jusqu'à sa majorité.

Le cas échéant, une personne, sera choisie par l'État et ce, au bon vouloir de la protection de la jeunesse.


-- -- --
Fichiers joints
les-papas-en-action.JPG
les-papas-en-action.JPG (34.47 Kio) Vu 5708 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3439
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Re: DPJ : Québec pourrait revoir le principe de la primauté parentale

Message par cgelinas »

Ça va vous prendre quelques secondes mais c'est important de le faire.

L'organisation "Les papas en action" du Québec demande aux gens de répondre à leur très court sondage destiné à REFUSER l'avancée éhontée de la DPJ contre le droit de "primauté" des parents, en regard de leurs propres enfants.

Pour ma part, à ce sondage (qui prend 10 secondes à compléter):


À la question "Êtes-vous en en accord avec l'abolition de la primauté parentale?", j'ai répondu "NON".

--

NON = défense des familles et des enfants

--

Prenez le temps de compléter ce court sondage. Comme le disent "Les papas en action", dans leur formulaire, il en va de l'avenir de la famille francophone d'Amérique qui est actuellement en déclin.

Alors, on y va et appuie les familles, les parents et les enfants.

--

Pour un rappel de ces informations, c'est ici:

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?p=3501#p3501

Et pour la nouvelle du 23 mars 2021 où la CAQ veut abolir le principe de primauté parentale, à l'encontre des familles et de leurs enfants, c'est ici:

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?f=19&t=2366

La page Facebook des papas en action, elle, se trouve ici:

https://www.facebook.com/lespapas.org/

Et la vidéo explicative d'Alain Rioux, directeur général des papas en action qui devient "virale" est ici:

https://www.facebook.com/lespapas.org/v ... 7416713500

--

Donc, allez répondre au sondage si ce n'est pas encore fait et partagez au maximum. Merci!




Source: Ma publication, dans Facebook




-- -- --
Fichiers joints
les-papas-en-action-du-quebec-pour-proteger-les-enfants.jpg
les-papas-en-action-du-quebec-pour-proteger-les-enfants.jpg (98.81 Kio) Vu 5687 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac