Multiculturalisme: Une machine à discriminer

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1247
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Multiculturalisme: Une machine à discriminer

Message par cgelinas » 12 février 2019, 21:38

On a créé une machine à discriminer, basée sur la religion, contre ceux qui n’invoquent pas leur religion pour demander quelque chose.

Cessons de faire de la théorie ou de la morale et prenons des exemples concrets.

Votre fils voudrait porter une casquette à l’école, mais le règlement l’interdit. Un enfant de religion sikh, lui, pourra porter un turban.

Sa religion lui donne un droit supplémentaire.

Votre fils a la mauvaise idée de vouloir apporter une arme blanche à l’école. Heureusement, le règlement l’interdit. Un enfant de religion sikh, lui, pourra porter son kirpan.

Sa religion lui donne un autre droit supplémentaire.

Vous voulez installer un cabanon sur votre balcon. Le règlement municipal l’interdit. Mais si ce cabanon est une soukka juive, ce sera permis.

La religion donne un droit supplémentaire.

Droit élastique

Votre ami Pedro a la drôle d’idée de prêter son serment de citoyenneté canadienne avec un masque de clown. Vous lui dites que c’est irrespectueux. Mais si Fatima veut prêter son serment le visage voilé, c’est possible.

Sa religion donne un droit supplémentaire.

Votre fils est obligé de suivre le programme scolaire du ministère, même si un prof lui dit des choses avec lesquelles il est en désaccord.

Les parents d’un autre enfant pourront invoquer leur religion pour qu’il ait droit à un programme scolaire adapté. Son école sera même subventionnée.

La religion donne un droit supplémentaire.

Vous demandez à la municipalité des horaires à votre convenance à la piscine locale. On vous enverra promener.

Faites-le en invoquant votre religion. Au mieux, on vous les donnera. Au pire, on se confondra en excuses en espérant que vous n’insisterez pas.

Ai-je besoin d’en rajouter?

En adoptant officiellement le multiculturalisme comme doctrine juridico-politique, l’État canadien prétendait lutter contre la discrimination religieuse et établir l’égalité stricte de tous les Canadiens.

Il a, au contraire, créé un droit élastique, à géométrie variable, qui s’ajuste selon la religion du client.

Au nom de la croyance religieuse d’un individu, on accorde un droit collectif à tous ceux qui se revendiquent de cette religion.

Au nom de la lutte contre une discrimination qui, dans le passé, se faisait souvent pour des motifs religieux, on a créé une machine à discriminer, basée sur la religion, contre ceux qui n’invoquent pas leur religion pour demander quelque chose.

Formidable, non?

Taisez-vous

Qui en profite le plus? Ce n’est évidemment pas le citoyen qui, peu importe sa religion, ne demande rien en son nom.

Celui qui en profite, c’est celui qui fait de sa religion un porte-étendard et veut un traitement particulier. Par définition, ce sera un croyant parmi les croyants, un vrai de vrai.

Non seulement on a créé une machine qui discrimine contre la majorité, mais qui le fait au profit des plus radicaux au sein des communautés religieuses.

Mieux encore, on a fait du multiculturalisme, qui est une idéologie, un synonyme de diversité, qui est un fait objectif.

Si vous critiquez le multiculturalisme, vous critiquez la diversité, donc vous êtes un intolérant.

L’un des symptômes de la schizophrénie est l’incapacité à voir le réel tel qu’il est. J’ai parfois l’impression que le Canada au complet en est atteint.


Source: Journal de Montréal
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre