Alexandre Bissonnette condamné

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1229
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Alexandre Bissonnette condamné

Message par cgelinas » 11 février 2019, 16:54

Texte de Celine J Galipeau publié dans Facebook...

Le lavage de cerveau a bien fonctionné !

Y croyez-vous qu'il a agi seul ?
Où est passé le deuxième tireur...
voir ma photo de couverture... 🙈🙉🙊

Alexandre Bissonnette plaide coupable et évite un procès

« Je sais que mon geste est impardonnable » - lettre d'Alexandre Bissonnette...

En reconnaissant être l'auteur de la tuerie survenue à la grande mosquée de Québec en janvier 2017, Alexandre Bissonnette évite la tenue d'un procès. Pour la première fois, le jeune homme de 28 ans a tenu à s'adresser aux familles des victimes ce matin au palais de justice. Voici l'intégralité de la lettre qu'il a lue devant le tribunal.

« Monsieur le juge, en cet instant que je suis libre de vider mon cœur et mon esprit,

J’aimerais vous dire à vous M. le juge et à tous : à chaque minute de mon existence je regrette amèrement ce que j’ai fait, les vies que j’ai détruites, la peine et la douleur immense que j’ai posées (sic) à tant de personnes, sans oublier les membres de ma propre famille. J’ai honte de ce que j’ai fait.

Je ne sais pas pourquoi j’ai posé un geste insensé comme ça. Encore aujourd'hui, j’ai de la misère à y croire.

Malgré ce qui a été dit à mon sujet, je ne suis ni un terroriste ni un islamophobe. Plutôt je suis une personne qui a été emportée par la peur, par la pensée négative et par une sorte de forme horrible de désespoir.

J’avais depuis longtemps des idées suicidaires et une obsession avec la mort. Comme si je me battais avec un démon qui a fini par m’avoir, qui a fini par gagner contre moi. J’aimerais tant pouvoir revenir dans le temps et changer les choses.

Parfois, j’ai l’impression que tout ça n’est qu’un affreux rêve, un long cauchemar. J’aimerais pouvoir vous demander pardon pour tout le mal que je vous ai fait, mais je sais que mon geste est impardonnable.

Si au moins en plaidant coupable je peux faire un peu de bien dans tout ça, alors ça sera déjà ça de fait. C’est pour ça que j’ai plaidé coupable devant vous. »

*********************************************************

Documents judiciaires rendus publics...

Comme Alexandre Bissonnette a plaidé coupable, plusieurs détails de son arrestation ont pu être rendus publics mercredi.

Étant « très anxieux et instable », Bissonnette a habité chez ses parents dans la semaine qui a précédé la tragédie.

Ces derniers ont dévoilé aux policiers qu’il était suivi à la Clinique médicale Saint-Louis et que son médecin lui avait prescrit un nouveau médicament : l’Apo-Paroxétine.

Au moment du drame, Alexandre Bissonnette était « en accord avec les propos de Donald Trump à l’effet de bloquer toute immigration », a confié sa mère au cours d’un interrogatoire.

On apprend également que Bissonnette, lorsqu'il a appelé le 9-1-1, s’était présenté comme étant le tireur de la mosquée et avait dit vouloir se rendre, mais aussi vouloir «se tirer une balle dans la tête», précisant avoir un pistolet, qu'il avait «mis sur le siège arrière». Il avait pleuré et ajouté «qu’il avait deux fusils», mais qu'il ne se souvenait de rien et que l'«autre pistolet [était] resté là-bas».

Bissonnette avait finalement dit au répartiteur du 9-1-1 qu’il souhaitait partir marcher dans le bois et se tirer une balle dans la tête. Par contre, il avait aussi fait savoir qu’il allait «coopérer à 100 %, qu’il était tanné et qu’il avait hâte que les policiers interviennent».
Y croyez-vous

Coup de théâtre

C'est un revirement inattendu de la part de l'accusé qui avait d'abord plaidé non coupable, lundi matin, aux accusations.

Au retour de la pause du dîner ce jour-là, Alexandre Bissonnette a pris tout le monde par surprise, y compris le juge, en faisant part de sa nouvelle intention.

Devant l'importance du moment, le juge François Huot a demandé à Bissonnette s'il était pleinement conscient des conséquences de sa décision. « J'y ai longuement réfléchi », a-t-il assuré devant la cour.

Bissonnette a justifié sa volte-face par de nouveaux éléments de preuve qui venaient de lui être transmis et qui ont mené à sa décision « mûrement réfléchie ».

Ses avocats ont reçu le rapport d'une psychiatre sur lequel ils devaient baser leur défense au cours de la dernière fin de semaine.

Malgré le choix de l'accusé, le juge a pris de nombreuses précautions en lui posant des questions sur son état mental et physique. Le frêle jeune homme a confirmé qu'il n'était sous l'influence d'aucune substance.

La prison à vie

En reconnaissant les meurtres, Alexandre Bissonnette est condamné automatiquement à une peine de prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. La poursuite peut demander que cette période soit cumulative pour les six meurtres.

Les recommandations sur la peine débuteront au palais de justice de Québec le mardi 10 avril prochain. L'avocat d'Alexandre Bissonnette, Me Charles-Olivier Gosselin, a exigé du temps de préparation puisque son client risque « la sentence la plus sévère imposée au Canada depuis l'abolition de la peine de mort », selon lui.
Fichiers joints
auteurs-d-attentats-en-france-depuis-20-ans.jpg
auteurs-d-attentats-en-france-depuis-20-ans.jpg (46.72 Kio) Vu 158 fois
alexandre-bissonnette.jpg
alexandre-bissonnette.jpg (76.11 Kio) Vu 159 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre