Pacte des migrations de l'ONU, signé à Marrakech: Je refuse!

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1268
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Pacte des migrations de l'ONU, signé à Marrakech: Je refuse!

Message par cgelinas » 13 janvier 2019, 17:52

En décembre dernier (en 2018), Justin Trudeau signait le Pacte mondial sur les migrations de l’ONU. J’avais alors souligné le caractère liberticide de cet infâme document en matière de gestion des frontières. Il importe maintenant d’en dénoncer l’objectif 17, destiné à « encadrer » tout discours autour de l’immigration.

Intempestif

Maladroitement camouflé derrière une phraséologie fumeuse, cet objectif est plus qu’une invitation à édulcorer le discours médiatique. Déjà là, ce serait intempestif. Mais la réalité est pire. Essentiellement, il vise à inhiber la pensée critique des leaders d’opinion. Sous couvert de défendre les « droits humains », il coule les fondations d’un vaste édifice de censure de la presse. Justin Trudeau l’a d’ailleurs prouvé en déclarant en entrevue qu’il « surveillerait » les voix discordantes.

C’est donc officiel. Sous la gouverne de Justin Trudeau, l’opinion est devenue un objet de détestation qu’il faut museler. Nous glissons dans l’ère de la désinformation de masse. Qu’importe que la liberté de la presse constitue un contre-pouvoir essentiel à toute démocratie et à l’équilibre des sociétés, le premier ministre veut étouffer les positions dissidentes et imposer un conformisme de la pensée.

Intentions

Puisque M. Trudeau a annoncé ses intentions, à mon tour de l’informer, avec tout le respect que son titre exige, que je refuse de satisfaire ses visées d’inspiration soviétique.

Je refuse d’abdiquer ma liberté d’expression pour lui permettre de se livrer en toute discrétion à des actes de gouvernance potentiellement discutables !

Je refuse de devenir un outil destiné à véhiculer la propagande idéologique du pouvoir en place !

Je refuse de me taire sur la médiocrité des décisions politiques du premier ministre ou sur son manque récurrent de jugement !

Je refuse de me soumettre à la police de la pensée, aussi antagonistes que mes opinions puissent sembler !

Jadis, les progressistes se battaient pour la liberté d’expression. M. Trudeau veut plutôt l’assassiner. Voilà qui fait de lui un régressiste !


Source: Journal de Montréal
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1268
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Un autre pacte... cette fois, sur les réfugiés!

Message par cgelinas » 13 janvier 2019, 18:02

Après le pacte mondial sur les migrations, l'ONU adopte un pacte sur les réfugiés

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté à une écrasante majorité un pacte sur les réfugiés visant à améliorer leur gestion internationale. Un texte qui n'a pas suscité autant d'attention que le pacte mondial sur les migrations, récemment adopté.

La résolution sur le pacte sur les réfugiés a été approuvée par 181 pays à l'Assemblée générale de l'ONU, le 18 décembre. Deux ont voté contre : les Etats-Unis et la Hongrie. Trois se sont abstenus : la République dominicaine, l'Erythrée et la Libye.

[...]

Comme le fameux pacte mondial sur les migrations, celui sur les réfugiés se veut non contraignant. Toutefois, contrairement au pacte de Marrakech, les négociations pour le pacte sur les réfugiés sont passées relativement inaperçues.

Rédigé sous la houlette du Haut commissariat aux réfugiés, basé à Genève et dirigé par l'Italien Filippo Grandi, ce dernier texte a pour objectif de favoriser une réponse internationale adéquate aux mouvements massifs de réfugiés et aux situations des réfugiés qui le restent dans la durée.

--

Encore une fois, l'ONU, dont les représentants ne sont PAS ÉLUS PAR LE PEUPLE se substitue à nos gouvernements nationaux.

Ce nouveau pacte (sur les réfugiés) a beau être non-contraignant, il demeure une feuille de route qui pourrait servir de guide pour nos directives nationales, à l'égard des réfugiés.

Ce faisant, l'ONU se substitue aux citoyens des pays pour décider à leur place (des politiques publiques, à venir).

L'ONU est financé par l'argent des gouvernements donc par les citoyens mais ceux-ci ne sont pas consultés (ou alors, très peu, via les fonctionnaires sous la gouverne des "représentants du peuple") pour le contenu de tels "pactes".

À mon sens, c'est une ingérence malsaine dans les politiques des nations.

Et cette fois, encore, tout comme pour les migrations, c'est un thème très sensible (à savoir, les réfugiés... qui coûtent une FORTUNE aux Canadiens, année après année... alors qu'on est collectivement ENDETTÉS à des niveaux records).
Fichiers joints
refugies-qui-fuient-leur-pays.jpg
refugies-qui-fuient-leur-pays.jpg (72.58 Kio) Vu 111 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre