Stéphane Blais veut encore des "citoyens au pouvoir"

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1171
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Stéphane Blais veut encore des "citoyens au pouvoir"

Message par cgelinas » 18 décembre 2018, 23:17

Voici ma réponse à la publication de Joey Poncho Pigeault, dans Facebook qui a re-publié une vieille nouvelle du 27 janvier 2017 intitulée "Des amendes pour un ex-candidat indépendant de Lévis" et clairement, je ne crois pas que ça "discrédite" Stéphane Blais puisqu'il s'agit d'une tracasserie administrative et non d'une tendance lourde.

Stéphane Blais s'illustre en tant que chef de la formation politique provinciale Citoyens au pouvoir et c'est avec à-plomb qu'il continue de militer pour des "citoyens au pouvoir" ce qui, rappelons-le, est à l'avantage du 99% et non uniquement du 1%.

Parmi ceux qui ont participé aux commentaires, il y avait aussi le syndicaliste et porte-parole reconnu de la CAP, Bernard Gauthier, un homme qui continue de s'impliquer pour établir un ordre politique proche de la base (d'où le nom "citoyens au pouvoir").

Il y avait aussi Stéphane Thevenot qui s'intéresse à la démocratie directe, au Québec et ailleurs dans le monde.

Alors voici ce que j'ai répondu à Joey...

--

Ce que je sais de Stéphane Blais, c'est qu'il tient parole et qu'il cherche à consulter au lieu d'agir seul.

Il a l'étoffe d'un meneur.

Il sait dire oui pour avancer et il sait aussi dire non en présence de déséquilibres avérés ou annoncés.

Un vrai leader.

Qu'importe les tracasseries administratives du passé, Stéphane Blais fait progresser l'idée de la démocratie directe (ou "pure") au Québec.

Voilà un système de contrôle "par le peuple, pour le peuple" qui ne devrait laisser personne insensible.

Est-il possible de satisfaire aux attentes de tous? Probablement pas. C'est donc notre responsabilité, individuellement, de créer le monde dans lequel nous voulons vivre.

En ce sens, Stéphane agit telle une courroie d'entraînement pour qu'on se réalise, ensemble, en tant que citoyens "au pouvoir".

Il se trouve simplement que Stéphane Blais fait un boulot remarquable pour intéresser un maximum de Québécois à un avenir politique dans lequel ils seraient "au pouvoir" à tous les jours... pas uniquement 1 fois aux 4 ans.

En ce qui me concerne, Stéphane Blais est le bon chef pour le parti CAP et qu'importe les manquements administratifs du passé, il continue de se réinventer pour se réaliser via la meilleure version de lui-même et pour ça, comme le reste de son oeuvre politique, il mérite d'être reconnu. Et appuyé. Et avisé de toute divergence d'opinion, advenant le cas.

À chacun de voir où il se situe mais moi, j'accorde mon soutien à Stéphane et à quiconque croit en un futur où nous établissons un cadre politique où le 99% décide et où le 1% s'ajuste.

Je ne nous vois pas comme "nous VS eux" mais plutôt comme "nous" en tant que mouvance à géométrie variable où chacun a la maturité de ses expériences. Et ce qui est magique, en quelque sorte, c'est de nous voir mûrir, en tant que groupe de citoyens mais aussi, en tant que personnes sans cesse plus conscientisées à la nature de notre réalité politique et à quel point il y a moyen de faire mieux, bien mieux.
Fichiers joints
stephane-blais-du-parti-cap.jpg
stephane-blais-du-parti-cap.jpg (59.57 Kio) Vu 59 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1171
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Réponse de Stéphane Blais

Message par cgelinas » 21 décembre 2018, 18:55

Voici une copie "non travaillée" de la réponse de Stéphane Blais, dans ce fil de discussion, dans Facebook...
"Le fameux journal de Québec.
Son propriétaire, PKP, s’est vu recevoir la même sanction que moi d’ailleurs à l’époque.
J’ai contracté une dette électorale de 11 000$ en 2013 aupres de ma mère. Comme indépendant, j’avais 40 jours pour faire campagne et amasser 11 000$ en dons.
J’ai amassé 1200$ en dons et acquitter la dette avec mon propre argent puisque personne ne veut donner à un candidat qui n’a pas gagné après l’élection.
Le fait que j’acquitte la dette résiduelle avec mon argent ne compte pas pour le dge.
Je suis réputé ne pas l’avoir acquitté alors que le créancier, qui n’est pas une banque mais une personne de confiance soit mère, a reçu son plein montant avec intérêt.
Bref, j’ai engagé me guy bertrand et ce dernier estimais que de priver un candidat de son droit d’élection était anticonstitutionnel (il m’en aurait coûté 400 000$ pour sller gagner en cour supreme et ca aurait pris plus de 10 ans de ma vie). Je n’ai donc pas pu me présenter à la mairie de Lévis en 2017 et c’est le parti financer par Franco Fava qui a encore gagné 😊
Autre point: puisque j’ai déclaré en toute transparence avoir emprunté à ma mère qui était en Abitibi ... mes adversaires (franco et ses marionnettes) on porté plainte et on envoyé un enquêteur interrogé ma mère et l’on menacé de lui collé une amende de 10 000$ car elle était non électrice à Lévis!
La loi me permettait d’emprunter à Franco Fava car il habitait Lévis! Wow!
Finalement, il m’ont collé 5000$ d’amende à moi pour emprunt à un non électeur et n’ont pas osé frapper sur ma vieille mère afin de ne pas se mettre à dos l’opinion publique.

Finalement: Attention de ne pas croire tout ce qui est écrit dans les torchons mainstream !!
J’ai du vécu en accéléré et j’ai su garder ma sérénité..,
Je vous répète que nous nous battons contre une mafia et âme sensible ...il est toujours temps de débarquer du navire ..."
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre