Des milliards $ de la Caisse gérés par des patrons à l’étranger

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1089
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Des milliards $ de la Caisse gérés par des patrons à l’étranger

Message par cgelinas » 25 septembre 2018, 14:10

Trois des 14 membres du comité de direction résident à l’extérieur du Québec

Le bas de laine des Québécois est de plus en plus géré à l’étranger. Trois des 14 hauts dirigeants de la Caisse de dépôt et placement, responsables d’actifs valant plus de 50 milliards $, habitent à l’extérieur du Québec, une première dans l’histoire de l’institution.

Le phénomène a débuté en avril 2017, lorsque Stéphane Etroy a été promu chef des placements privés et membre du comité de direction de la Caisse. Il travaille à partir du bureau de l’institution à Londres et gère tous les placements privés mondiaux, dont la valeur atteint au bas mot 20 milliards $.

En août 2017, Anita M. George a été nommée première vice-présidente aux marchés en croissance et a rejoint le comité de direction. Elle est basée au bureau de la Caisse à New Delhi, en Inde. Les investissements de l’institution dans les « marchés en croissance » se chiffrent à 18,7 G$.

Puis, en juin, Emmanuel Jaclot a été recruté en Europe pour s’occuper des investissements de la Caisse dans les infrastructures, qui s’élèvent à 16,2 G$. Son bureau est à Londres.

Un seul autre auparavant

La Caisse n’a jamais eu autant de hauts dirigeants à l’extérieur du Québec. En fait, le seul autre grand patron de l’institution à ne pas avoir résidé au Québec a été Rashad Kaldany, qui a occupé le poste de premier vice-président aux pays émergents à partir de Washington de septembre 2013 à juillet 2017. « Les raisons de cette situation sont évidentes : on veut saisir des occasions de croissance au bénéfice des Québécois. On s’installe là où c’est le plus stratégique de le faire », affirme Maxime Chagnon, porte-parole de la Caisse de dépôt.

M. Chagnon assure toutefois que M. Jaclot déménagera au Québec avec sa famille l’an prochain.

L’ancien numéro 2 avait déménagé

En 2014, la Caisse avait recruté à New York une grande pointure de la finance en la personne d’Andreas Beroutsos.

Il travaillait à Montréal, mais après deux ans, il est retourné dans la métropole américaine.

Rappelons que pendant sept ans, de 2009 à 2017, le numéro deux de la Caisse a été le Français Roland Lescure, qui s’était installé à Montréal avec sa famille. Il est maintenant député en France.

Chez le plus grand investisseur institutionnel au pays, l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada, deux des 13 hauts dirigeants ne travaillent pas au siège social de Toronto.

Au Régime de retraite des enseignants de l’Ontario (Teachers), un seul membre de la haute direction est domicilié à l’étranger.

À la faveur du « virage international » de la Caisse, le nombre de salariés à l’étranger a bondi de 26 à 94 depuis 2014. Leur rémunération totale est passée de 7,2 millions $ (moyenne de 278 357 $ par employé) à 38 millions $ (moyenne de 404 000 $).

Au 30 juin, l’actif net de la Caisse s’élevait à plus de 308 G$.


Source: Journal de Montréal
Fichiers joints
3-gestionnaires-etrangers-a-la-caisse.jpg
3-gestionnaires-etrangers-a-la-caisse.jpg (70.53 Kio) Vu 41 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre