Infirmières à Québec: un rassemblement silencieux pour protester

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 4521
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Infirmières à Québec: un rassemblement silencieux pour protester

Message par cgelinas »

16 octobre 2021


1 000 travailleurs de première ligne du Québec et premiers intervenants organisent un rassemblement silencieux pour protester contre les mandats de vaccination

Environ 1 000 travailleurs de diverses professions ont organisé un rassemblement silencieux à Québec le 15 octobre pour protester contre les mandats de vaccination de la province contre la COVID-19.


Utilisant le cri de ralliement « Code blanc », un code couleur d'urgence envoyé par le personnel de santé lorsqu'ils font face à une situation de violence et ont besoin de renfort, l'événement a appelé les travailleurs de première ligne et les premiers intervenants à se montrer solidaires et à rejeter le passeport vaccinal du gouvernement du Québec.

Les participants, dont des infirmières, des policiers, des enseignants et des vétérans militaires, ont serré les bras et se sont tenus solennellement silencieux pendant 10 minutes sur la terrasse Dufferin , un long trottoir de bois à côté de l' hôtel Château Frontenac sur le fleuve Saint-Laurent.

«Alors le but pour la Terrasse Dufferin est de former une chaîne humaine de professionnels, un médecin, un pompier, une infirmière, un policier, le tout dans une colonne pour faire une ligne de protection pour les personnes qui vont perdre leur emploi le le 15 octobre qui sont visés par la vaccination obligatoire », a déclaré l'organisateur du rassemblement Maxime Ouimet dans un article sur Facebook le 11 octobre.

« Cet appel ne s'adresse pas seulement aux personnes qui vont perdre leur emploi mais aussi à leurs collègues. C'est une demande de Code Blanc, une demande de sauvegarde.

Le gouvernement du Québec a annoncé récemment que tous les travailleurs de la santé et des services sociaux devaient être complètement vaccinés d'ici le 15 octobre. Les travailleurs qui ne se conforment pas seraient réaffectés à d'autres tâches si possible. Ceux qui refusent de se faire vacciner ne seront pas autorisés à travailler et ne seront pas payés.

La date limite a depuis été prolongée jusqu'au 15 novembre, car le système de santé surchargé de la province ne peut pas résister à la perte d'environ 22 000 travailleurs qui ne sont pas vaccinés ou pas complètement vaccinés.

Le Collège des médecins du Québec, le collège qui supervise la pratique médicale et les médecins au Québec, est allé plus loin en rendant obligatoire la vaccination pour tous les médecins. Les médecins qui ne se conforment pas verront leurs licences suspendues et ne seront pas autorisés à effectuer des consultations à distance ou à faire des suivis des résultats d'examens ou de laboratoire. La date limite initiale du 15 octobre a également été prolongée pour s'aligner sur la date du gouvernement du 15 novembre.

«Nous nous unissons pour dire au gouvernement et au peuple du Québec qu'aucun travailleur de première ligne ou éducateur n'a jamais fait de discrimination à l'égard d'un élève ou d'un patient infecté par COVID-19 lorsqu'il est entré dans nos services d'urgence, nos véhicules et nos écoles», indique une publication sur le site internet du co-organisateur du rallye Refus Global QC.

«Pourquoi le gouvernement du Québec, qui sont nos élus, nous discrimine-t-il maintenant?»

Des manifestations ont eu lieu dans un certain nombre de villes ces derniers mois, alors que plusieurs provinces ont mis en place des systèmes de passeport de vaccination.

Le 5 septembre 2021, des milliers de personnes sont descendues dans les rues du centre-ville de Montréal pour dénoncer les restrictions imposées par la COVID-19 au Québec, dont le passeport vaccinal lors de son entrée en vigueur le 1er septembre.

À Toronto, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans le centre-ville samedi pour exprimer leur opposition aux mandats de vaccination de l'Ontario.

Devant l'hôtel de ville de Calgary le 7 septembre, environ 55 policiers et pompiers ont manifesté en silence contre les vaccinations obligatoires.

Le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles a écrit au gouvernement de l'Ontario en septembre pour l'exhorter à annuler son mandat, citant de « profondes inquiétudes » concernant la constitutionnalité de la mesure.

Pendant ce temps, la Fondation de la Constitution canadienne a lancé une contestation judiciaire contre le système de passeport vaccinal du gouvernement de la Colombie-Britannique pour avoir omis d'autoriser des exemptions pour les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales.




Source: The Epoch Times




-- -- --
Fichiers joints
rassemblement-d-infirmieres-sur-la-terrasse-dufferin.jpg
rassemblement-d-infirmieres-sur-la-terrasse-dufferin.jpg (99.99 Kio) Vu 82 fois
rassekblement-3.jpg
rassekblement-3.jpg (299.45 Kio) Vu 82 fois
rassekblement-2.jpg
rassekblement-2.jpg (251.94 Kio) Vu 82 fois
rassekblement-1.jpg
rassekblement-1.jpg (200.9 Kio) Vu 82 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac