Les Canadiens se rendent aux urnes lundi pour élire le prochain gouvernement

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 4301
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Les Canadiens se rendent aux urnes lundi pour élire le prochain gouvernement

Message par cgelinas »

Les Canadiens d'un océan à l'autre ont commencé à se rendre aux urnes, lundi, pour choisir les 338 députés qui siégeront à la Chambre des communes, dans ce qui constitue la toute première élection nationale à se tenir en pleine pandémie au Canada.

[Éditeur: elle a le dos large, la prétendue "pandémie"... quel cirque grotesque, avec les couches faciales de la honte et les gels hydroalcooliques.]

Selon Élections Canada, près de 6,8 millions de Canadiens, sur plus de 30 millions d'électeurs inscrits, avaient déjà enregistré leur vote avant lundi, le 20 septembre 2021 (le jour du scrutin). La plupart avaient voté par anticipation il y a plus d'une semaine; les autres l'ont fait par «bulletins de vote spéciaux» déjà postés ou déposés dans les bureaux d'Élections Canada.

Le chef conservateur, Erin O'Toole, a voté lundi matin à Bowmanville, en Ontario, dans sa circonscription de Durham. «Je me demande bien pour qui il vote», a blagué sa femme Rebecca.

Le chef libéral Justin Trudeau a voté dans sa circonscription de Papineau, à Montréal, accompagné de ses trois enfants. Sa femme Sophie Grégoire Trudeau, qui avait déjà voté, les a attendus à l'entrée du bureau de scrutin. Leur fils cadet, Hadrien, tenait la main de son père lorsque le chef libéral a déposé son bulletin dans la boîte de scrutin.

Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, avait voté par anticipation à Burnaby, en Colombie-Britannique, et la cheffe du Parti vert, Annamie Paul, avait voté par correspondance.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, avait lui aussi voté par anticipation. Il a pris la parole à Drummondville, lundi matin, pour «faire sortir le vote», et devait poursuivre son ultime tournée dans sept autres circonscriptions, jusqu'à Montréal pour la soirée électorale.

Élections Canada encourage les électeurs à porter un masque, mais ne l'oblige qu'aux endroits où il s'agit d'une directive provinciale. La preuve vaccinale n'est pas requise aux bureaux de scrutin dans les provinces où ce passeport existe, comme au Québec.

[Éditeur: Élections Canada qui défend la propagande d'État avant de respecter la santé naturelle à large spectre des Canadiens qui vont voter... avec un masque qui réduit l'accès à l'oxygène pour quiconque le porte.]

Les directives de santé publique impliquent toutefois la distanciation et la collecte d'informations supplémentaires pour retracer des contacts en cas d'éclosion, ce qui pourrait retarder le processus aux bureaux de scrutin.

[Éditeur: en effet, avant d'aller voter, tous ceux qui accèdent au bureau de scrutin sont consignés dans une liste, ce qui découle directement des odieux décrets sanitaires qui, au Québec, ont été unilatéralement décidés par la CAQ.]

Les bureaux eux-mêmes sont parfois plus éloignés qu'à l'habitude, car de nombreuses écoles et propriétaires d'immeubles ont choisi de ne pas accueillir des foules d'électeurs pendant cette quatrième vague de pandémie. Tout cela peut se traduire par des files d'attente plus longues à certains endroits et moments de la journée.

Élections Canada a également déclaré à La Presse Canadienne qu'il y avait eu des problèmes intermittents avec un outil de recherche, sur son site Web, qui permet aux électeurs de savoir à quel bureau se rendre, selon leur code postal. L'agence a exhorté les électeurs à vérifier leur «carte d'information de l'électeur», reçu par la poste, ou à appeler directement Élections Canada s'ils ne savent pas où aller.

Sinon, un porte-parole a déclaré qu'on avait signalé des retards isolés en début de journée, ce qui a créé des attentes plus longues, mais rien d'inhabituel par rapport aux années précédentes, indique-t-on.

[Éditeur: signalons aussi qu'au lieu de 3 employés par table, à Charny, il n'y en avait qu'un seul (un scrutateur). C'est la première fois que je vois un scrutin sans contre-vérification. Ça accorde un pouvoir démesuré au scrutateur dont personne n'est à la table pour contre-vérifier le travail. À mon sens, il s'agit d'un drapeau rouge.]

Les bureaux de scrutin sont ouverts partout au Canada pendant 12 heures, mais leurs horaires varient selon les régions: ils ouvraient dès 7 h en Colombie-Britannique mais à 9 h 30 en Ontario et dans la plupart des régions du Québec.

Les résultats dans la plupart des circonscriptions devraient être connus d'ici la fin de la soirée, mais Élections Canada prévient également qu'il pourrait falloir jusqu'à quatre jours pour terminer le dépouillement de tous les bulletins de vote spéciaux, ce qui signifie que les vainqueurs dans certaines courses serrées pourraient ne pas être connus officiellement avant plusieurs jours.




Source: MSN / La Presse canadienne




-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac