BLM montre ses vraies couleurs dans une déclaration faisant l'éloge de Cuba

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 4110
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

BLM montre ses vraies couleurs dans une déclaration faisant l'éloge de Cuba

Message par cgelinas »

15 juillet 2021


De peur qu'il ne reste le moindre doute sur le fait que l'équipe de Black Lives Matter n'a rien à voir avec la justice raciale réelle en Amérique, ne cherchez pas plus loin que leur réaction aux manifestations de masse à Cuba .

Le groupe a publié mercredi une déclaration, non pas pour condamner le régime autoritaire de Cuba pour avoir violemment réprimé son peuple, mais pour réprimander les États-Unis pour les sanctions de longue date contre l'État communiste.

« Black Lives Matter condamne le traitement inhumain infligé aux Cubains par le gouvernement fédéral américain et l'exhorte à lever immédiatement l'embargo économique », a déclaré BLM. « Cette politique cruelle et inhumaine, instituée avec l'intention explicite de déstabiliser le pays et de saper le droit des Cubains de choisir leur propre gouvernement, est au cœur de la crise actuelle à Cuba.

La déclaration est, bien sûr, exactement à l'envers. Les États-Unis sanctionnent Cuba précisément parce que ses dictateurs communistes empêchent le peuple cubain de « le droit de choisir son propre gouvernement ».

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent des Cubains, jeunes et moins jeunes, appelant à la « liberté » et scandant « A bas la dictature » et « A bas le communisme ». Il y a une raison pour laquelle ils ne crient pas plus des choses comme « Nous détestons l'Amérique » et « Les États-Unis sont nuls ». Pour cela, il faudrait assister à un rassemblement BLM.

Les manifestants sont en colère contre le manque de nourriture et de médicaments, mais ces pénuries ne concernent pas les sanctions américaines – qui permettent l'aide humanitaire – mais la cupidité et la corruption du gouvernement cubain. Pourtant, BLM et le Squad ne veulent pas admettre que Cuba a échoué – car cela montre que le régime du parti unique, la suppression de la dissidence et une économie marxiste mènent toujours à la ruine.

Ça s'empire. Black Lives Matter a ensuite félicité Cuba pour avoir caché un tueur de flics.

"Cuba a historiquement fait preuve de solidarité avec les peuples opprimés d'origine africaine", a écrit le groupe, le félicitant d'avoir "protégé les révolutionnaires noirs" comme Assata Shakur, également connue sous le nom de Joanne Chesimard, l'ancienne Black Panther qui a fui la prison en 1979 alors qu'elle purgeait une peine meurtre de style exécution du soldat de l'État du New Jersey Werner Foerster.

Quand les entreprises comme Coca-Cola, Nike et Amazon qui tweetent « les vies noires comptent » réaliseront-elles que l'organisation n'est pas dédiée à la lutte contre l'injustice raciale ? C'est un groupe marxiste qui croit que les États-Unis sont si racistes que toute notre société ne peut être réparée qu'en la démolissant. C'est contre notre marché libre, nos institutions et notre démocratie. Il estime que ceux qui ne sont pas d'accord devraient être censurés et rééduqués. Il pense que tous les flics sont mauvais, tandis que les tueurs de flics sont des héros.

BLM ne traite pas du racisme en Amérique et ne se soucie pas de l'oppression du gouvernement cubain sur son propre peuple. BLM veut faire de nous Cuba.


Eddie Scarry est l'auteur de « Privileged Victims: How America's Culture Fascists Hijacked the Country and Elevated Its Worst People ».




Source: NYPost




-- -- --
Fichiers joints
Des Cubains se rassemblent devant le Capitole de La Havane lors d'une manifestation contre le gouvernement du président cubain Miguel Diaz-Canel le 11 juillet 2021. -- AFP via Getty Images
Des Cubains se rassemblent devant le Capitole de La Havane lors d'une manifestation contre le gouvernement du président cubain Miguel Diaz-Canel le 11 juillet 2021. -- AFP via Getty Images
blm-true-colors-cuba-411.jpg (127.32 Kio) Vu 29 fois
Un homme est arrêté lors d'une manifestation contre le gouvernement du président cubain Miguel Diaz-Canel à La Havane le 11 juillet 2021. -- AFP via Getty Images
Un homme est arrêté lors d'une manifestation contre le gouvernement du président cubain Miguel Diaz-Canel à La Havane le 11 juillet 2021. -- AFP via Getty Images
blm-true-colors-cuba-409.jpg (166.59 Kio) Vu 29 fois
NJ State Trooper Werner Foerster et Joanne Chesimard -- AP; Reuters
NJ State Trooper Werner Foerster et Joanne Chesimard -- AP; Reuters
blm-true-colors-cuba-415.jpg (86.44 Kio) Vu 29 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac