Le gouvernement de l'Australie de l'Ouest associe le vaccin-COVID à du poison

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3695
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le gouvernement de l'Australie de l'Ouest associe le vaccin-COVID à du poison

Message par cgelinas »

Le vaccin-COVID serait-il, en fait, un poison?

Quelqu'un m'a fait suivre un lien vers cette page du "Public Health Act 2016" de la province de l'Australie de l'Ouest ("Western Australia") soit la province la plus à l'ouest de l'Autralie où se trouve, notamment, la ville de Perth, au sud.


Cette page présente ce qui suit et vous allez voir, c'est troublant parce que le SRAS-CoV-2 y est associé à un "poison".

Loi de 2016 sur la santé publique (WA) – Instrument d’autorisation – Autorisation de fournir ou d’administrer un poison [VACCIN SRAS-COV-2 (COVID-19) – Force de défense australienne] (no 2) 2021


Orientation Une autorisation du Bureau en chef de la santé en vertu de l’article 197 et de l’article 198 de la Loi de 2016 sur la santé publique (WA) d’autoriser les employés compétents de la Force de défense australienne à fournir et à administrer le vaccin COVID-19.

Il y a bel et bien un lien vers a la loi mais ça tombe dans une page en erreur donc, impossible de voir cette version du 10 mars 2021 de cette importante loi.

Le simple fait d'associer le mot "poison" avec le vaccin "SRAS-CoV-2 (COVID-19)" est majeur.



-- -- --
Fichiers joints
Public Health Act 2016 - [00-i0-03].pdf
(989.34 Kio) Téléchargé 58 fois
sars-cov-2-en-tant-que-poison.JPG
sars-cov-2-en-tant-que-poison.JPG (143.54 Kio) Vu 1063 fois
loi-de-2016-section-197-poisons.JPG
loi-de-2016-section-197-poisons.JPG (107.3 Kio) Vu 1063 fois
le-document-pdf-tombe-en-erreur.JPG
le-document-pdf-tombe-en-erreur.JPG (76.65 Kio) Vu 1063 fois
administrer-un-poison-en-australie-de-l-ouest.JPG
administrer-un-poison-en-australie-de-l-ouest.JPG (178.14 Kio) Vu 1063 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3695
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Re: Le gouvernement de l'Australie de l'Ouest associe le vaccin-COVID à du poison

Message par cgelinas »

Je vous invite à lire --très, très lentement-- le titre de cette page web OFFICIELLE du gouvernement de l'Australie de l'Ouest.

Juste ici:

https://www.wa.gov.au/government/public ... e-no2-2021

Remarquez l'usage du mot 'poison".

Et remarquez à quoi le mot "poison" réfère.

--

Maintenant, réfléchissez.

--

Continuez à réfléchir -- prenez votre temps.

--

Est-ce le cas improbable d'un fonctionnaire "avec une conscience" qui a voulu dévoiler une vérité?

Est-ce la raison pour laquelle le lien (plus bas, dans cette page) vers le document PDF de la loi de 2016 ne fonctionne plus?

Est-ce que cette page va disparaître, bientôt?

--

Il y a peu de chance qu'il s'agisse d'une erreur, cependant puisqu'à l'article 197 de cette loi de 2016, on retrouve bel et bien la légitimation de la "prescription de poison".

Allez lire à la page 133:

https://www.wa.gov.au/government/public ... e-no2-2021

Encore une fois, attardez-vous à l'usage du mot "poison" dans une loi officielle qui prétend servir la "santé publique".

Je n'arrive pas à imaginer un scénario où "prescrire un poison" (via le "Chief Health Officer") irait de paire avec la "santé publique".





Source: Ma publication, dans Facebook





-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3695
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Re: Le gouvernement de l'Australie de l'Ouest associe le vaccin-COVID à du poison

Message par cgelinas »

Et à la page 133 de la Loi de 2016, c'est écrit, noir sur blanc, que ce poison peut être administré de manière "légale".

https://www.legislation.wa.gov.au/legis ... penElement

J'espère que tout le monde comprend à quel point cette trouvaille est ÉNORME.

Le titre de la page web n'est donc pas une erreur.

C'est une description rigoureusement correcte de la Loi de 2016 qui vient d'être modifiée, le 10 mars 2021, en Australie de l'Ouest.




Source: Ma publication, dans Facebook




-- -- --
Fichiers joints
l-autorisation-pour-des-poisons.JPG
l-autorisation-pour-des-poisons.JPG (85.74 Kio) Vu 1015 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3695
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

De quoi parle le gouvernement de l'Australie de l'Ouest lorsqu'il utilise le mot "poison"?

Message par cgelinas »

Ce qui suit est ma réponse au commentaire de Claude Esteban, dans Facebook qui faisait référence à un extrait du Larousse en ligne.


-- --


Merci pour cette information mais le seul et unique endroit où le Larousse en ligne parle du mot "poison" est dans sa référence à sa racine latine mais voilà, si on fait l'exercice inverse, si on veut traduire "poison" en latin, on dit "venenum", pas "virus".

https://www.google.com/search?q=google+ ... e&ie=UTF-8

En fait, en latin, "virus" [en français] se traduit par... "virus".

"Virus" est bel et bien un mot latin.

Alors oui, le Larousse jouxte les mots "virus" et "poison" dans le très court extrait suivant:

"(latin virus, poison)"

https://www.larousse.fr/encyclopedie/di ... rus/101864

Mais le Larousse n'explique pas pourquoi il jouxte les deux termes ensemble. Est-ce que le mot "virus" aurait un synonyme qui serait "poison"? Selon ma recherche, non.

https://www.thesaurus.com/browse/virus

Alors ce que le Larousse veut vraiment dire en associant ainsi "virus" et "poison" en référant à sa racine latine, pour moi, demeure bien mal expliqué, ou justifié.

--

Cependant, dans une très longue liste "d'autres appellations pour le mot vaccine (en anglais)", j'ai vu que le mot "poison" pouvait être utilisé.

https://www.wordhippo.com/what-is/anoth ... ccine.html

Là non-plus, aucune explication contextualisée.

Ce qui est embêtant parce que les mots anglais "antipoison" et "counterpoison" peuvent aussi être utilisés, soit le contraire de... "poison".

Alors, à mon sens, on revient à la case départ.

Ou pas.

Parce que si on lit la page Wikipedia de "virus", on comprend que c'est vraiment "le virus" qui peut être désigné comme "poison".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus

Mais le gouvernement de l'Australie de l'Ouest induit bel et bien l'association entre le mot "poison" et ce qu'il désigne, pour eux, soit:

"[SARS-COV-2 (COVID-19) VACCINE – Australian Defence Force]"

Et pire encore, il est question d'administrer un poison, dans cet extrait:

"Administer a Poison [SARS-COV-2 (COVID-19) VACCINE – Australian Defence Force]"

https://www.wa.gov.au/government/public ... e-no2-2021

Ça commence à être passablement clair qu'il s'agit, pour l'auteur de cette information, en Australie de l'Ouest, d'associer "poison" et "vaccin".

Alors pour moi, personnellement, mon impression de départ quand j'ai publié la nouvelle ne change pas. Je suis toujours sous l'impression de ce que j'ai présenté, initialement, à savoir que la nature réelle du vaccin-COVID nous est présentée, noir sur blanc.

Même si ça secoue le pommier, pour ainsi dire, je ne vois pas trop comment je pourrait me permettre une autre compréhension que celle-là, selon la compréhension que j'en ai.

--

Le choix des mots est important.

Dans ce cas précis, en Australie de l'Ouest, j'estime que c'est le cas, aussi.




Source: Mon commentaire, dans Facebook




-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3695
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le mot "poison" viendrait-il d'un usage langagier hérité du Commonwealth?

Message par cgelinas »

En réponse au commentaire publié par Antoine Marçal, dans Facebook.


-- --


Excellent point!

Si l'on se réfère au gouvernement fédéral australien, il existe bel et bien un "Poisons Standard (the SUSMP)":

https://www.tga.gov.au/publication/pois ... dard-susmp

Et ce SUSMP a été actualisé dans sa version de février 2021 (qui remplace la version d'octobre 2020) pour y ajouter cet extrait:

"The Poisons Standard February 2021 also incorporates a number of minor, delegate-only decisions that were not referred to the ACCS or ACMS including, in particular, a decision to include a new entry in Schedule 4 to the Poisons Standard for SARS-CoV-2 (COVID-19) vaccines, published on the TGA website on 14 December 2020. While Schedule 4 to the Poisons Standard already contains an existing general entry relating to ‘VACCINES for human therapeutic use’, a separate entry specifically mentioning ‘SARS-CoV-2 (COVID-19) vaccine’ is included to highlight the scheduling of such products given their significance as part of the national response to COVID-19 emergency and to ensure consistency with the approach of expressly referring to other vaccines in Schedule 4 (e.g. dengue vaccine, hepatitis A vaccine)."

https://www.legislation.gov.au/Details/ ... ement/Text

Mais ce qui se trouve dans extrait est ENCORE TROUBLANT mais pour une autre raison.

Je m'explique.

Et pour ce faire, voici une version traduite en français de l'extrait, ci-haut:

"La norme anti-poisons de février 2021 comprend également un certain nombre de décisions mineures, réservées aux délégués qui n'ont pas été renvoyées à l'ACCS ou à l'ACMS, y compris, en particulier, une décision d'inclure une nouvelle entrée dans l'annexe 4 de la norme anti-poisons pour le SRAS-CoV-2. (COVID-19) vaccins, publié sur le site Web de la TGA le 14 décembre 2020. Alors que l'annexe 4 de la norme anti-poisons contient déjà une entrée générale existante relative aux «VACCINS à usage thérapeutique humain», une entrée distincte mentionnant spécifiquement «SRAS-CoV- 2 (COVID-19) '' est inclus pour mettre en évidence la programmation de ces produits compte tenu de leur importance dans le cadre de la réponse nationale à l'urgence COVID-19 et pour assurer la cohérence avec l'approche consistant à faire expressément référence à d'autres vaccins du vaccin, vaccin contre l'hépatite A)."

Nous pouvons voir que la description générale de "VACCINS à usage thérapeutique humain" n'était pas applicable pour le vaccin-COVID-19.

En fait, le législateur australien a élu d'ajouter une "entrée distincte", à savoir une entrée mentionnant spécifiquement "SRAS-CoV- 2 (COVID-19)".

Pourquoi cette 2e entrée?

Sérieusement.

Le vaccin-COVID-19 ne serait pas "thérapeutique"?

--

Comme je le mentionnais, c'est troublant, à ce niveau-là aussi.

Je dis "aussi" parce que même si le mot poison semble utilisé de manière libérale en Australie (peut-être en raison d'un héritage langagier du Commonwealth et utilisé de manière plus "stricte" en Australie), il y a bel et bien un usage de mots et de disposition qui associe le vaccin-COVID-19 au mot poison (avec ou sans inférence au Commonwealth) et ce que j'explique plus haut, soit une mise-en-distinction légale du vaccin-COVID-19, hors de la désignation "thérapeutique".

--

Comme je le dis ailleurs, le choix des mots est important.

Du coup, selon la lecture qu'on fait de cette information, il est possible de trouver des arguments pour alimenter quelques positions différentes.

Du genre, soit ils savent ce qu'ils font et ils nous disent ce qu'ils veulent qu'on sache sans qu'on en comprennent véritablement la portée ou alors, c'est juste un usage "banal" de mots hérités du Commonwealth qui se retrouvent propulsés dans le narratif général et préoccupant de la "crise-COVID".

À chacun d'y lire ce qu'il souhaite.

Pour ma part, surtout en ce contexte hautement sensible, le fait de référer au mot poison en désignation directe du vaccin-COVID-19 me semble être un écart de jugement, une sorte de faux-pas communicationnel ou alors, l'oeuvre d'un législateur ultra-rigoureux qui a insisté pour reprendre le langage du SUSMP, de manière littérale... ce qui demeure entièrement possible.

Alors voilà, vous êtes les bienvenus d'ajouter à cet échange afin qu'on se situe de manière plus définitive par rapport à ce qu'on sait, jusqu'à présent.

Mais à sa face-même, les mots qu'on peut voir, noir sur blanc, demeurent polarisants.




Source: Mon commentaire, dans Facebook




-- -- --
Fichiers joints
le-poisons-standard-de-fevrier-2021.jpg
le-poisons-standard-de-fevrier-2021.jpg (138.01 Kio) Vu 619 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac