Prothèse à bisous faite chez nous

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3439
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Prothèse à bisous faite chez nous

Message par cgelinas »

Invention québécoise, le « Kiss Guard » permet de tourner des scènes de baiser

Les amours au cœur des séries de fiction vous ont paru platoniques cette année ? Rassurez-vous. Un masque fabriqué au Québec promet de ramener les baisers à l’écran en temps de COVID-19.

Créée par l’acteur et réalisateur Julien Hurteau et l’épithésiste Virginie Bachand, cette « prothèse à bisous » nommée « Kiss Guard » est constituée de silicone lisse, parfaitement hermétique et facile à désinfecter.

Comme un masque de plongée sous-marine, cet appareil est équipé d’une longue tubulure qui permet d’expulser l’air du comédien qui le porte à plus d’un mètre du partenaire de jeu. De cette façon, on crée une distanciation physique entre les voies respiratoires des comédiens qui s’embrassent et, incidemment, on respecte le Guide des normes sanitaires en milieu de travail.

Ce guide, qui régit les plateaux de tournage en pandémie depuis, réduit les rapprochements au strict minimum depuis l’été dernier.

La Santé publique a autorisé l’usage du « Kiss Guard », nous confirme Marie-France Raynault, cheffe du Département de santé publique et médecine préventive du CHUM.

Le dispositif est « super sécuritaire », insiste Julien Hurteau. « Personne ne laisserait passer quelque chose qui ne l’est pas. Les plateaux sont tellement béton en termes de sécurité. »

Travail de longue haleine

Le premier plateau à avoir utilisé le « Kiss Guard » est celui d’une minisérie pour jeunes adultes réalisée par Hurteau, provisoirement intitulée Populaires, qui devrait atterrir sous peu sur ICI Tou.tv Extra.

En entrevue au Journal, le réalisateur raconte qu’il devait trouver une solution avant d’entamer le tournage des épisodes puisque plusieurs french kiss étaient prévus au scénario, lequel s’articule autour d’un groupe d’étudiants « décomplexés et téméraires », selon Radio-Canada.

Après avoir effectué quelques tests maison impliquant de la pellicule plastique avec l’actrice Élodie Grenier (Passe-Partout), sa copine, Julien Hurteau a contacté une amie pour peaufiner le concept : l’épithésiste et artiste maquilleuse spécialisée en effets spéciaux Virginie Bachand.

Épaulé par Zone 3, la boîte de production derrière la série, le tandem a conçu plusieurs prototypes avant d’adopter le modèle qu’on connaît aujourd’hui sous l’appellation « Kiss Guard ».

« Au début, on pensait mouler le visage des comédiens, mais finalement, j’ai réussi à trouver des mesures standards pour créer un masque qui convient à tout le monde », indique Virginie Bachand, qui fabrique au quotidien des prothèses faciales pour personnes défigurées.

Lueur de normalité

Julien Hurteau n’a montré les scènes tournées avec l’accessoire qu’à quelques personnes. Des collègues réalisateurs, bien entendu, mais aussi son père, le directeur photo Paul Hurteau.

« Il m’a dit qu’en regardant la série, il n’avait pas pensé à la COVID pendant une seule seconde. C’est le plus beau compliment qu’on pouvait me faire. Mais c’est fou, le travail que ça prend juste pour que ça ait l’air normal ! »

Un appreil en forte demande

Le « Kiss Guard » enthousiasme le milieu télévisuel. L’appareil a séduit plusieurs réalisateurs et producteurs au cours des dernières semaines.

Pour l’instant, une soixantaine ont été distribués. « Et j’ai énormément de commandes à venir », indique sa cocréatrice, l’épithésiste Virginie Bachand.

De Plan B à L’heure bleue

La maison de production KOTV s’est équipée en « Kiss Guard » pour pouvoir tourner la prochaine saison de Plan B avec Anne-Élisabeth Bossé (pour ICI Tou.tv), et Virage, la nouvelle série dramatique de Kim Lizotte (Les Simone) et Marie-Hélène Lebeau-Taschereau (Conseils de famille) avec Charlotte Aubin et Marie-Thérèse Fortin (pour Noovo).

Duo Productions s’est également muni du « Kiss Guard » pour L’heure bleue, qui reviendra à TVA en septembre. L’an dernier, les productions Passez Go avaient repoussé le tournage des nouveaux épisodes de Pour toujours, plus un jour (avec Pier-Luc Funk et Catherine Brunet) en raison des restrictions qui limitaient les rapprochements, mais, grâce au Kiss Guard, la machine est repartie.

Présentement en tournage, la suite de Six degrés, cette série jeunesse d’ICI Tou.tv écrite par Simon Boulerice, emploie le « Kiss Guard ». Le comédien Alexandre Goyette le porte d’ailleurs fièrement sur quelques photos qu’il a récemment publiées sur Instagram.

Plateaux américains

Virginie Bachand et Julien Hurteau comptent aussi quelques productions américaines tournées à Montréal parmi leurs clients, dont The Moodys, cette série comique du réseau FOX avec François Arnaud, Elizabeth Perkins, Denis Leary et Jay Baruchel.

« Beaucoup de plateaux américains l’ont, parce qu’ils doivent se plier aux règles du Québec, indique Virginie Bachand. Ç’a été une solution de secours pour eux. »



Source: Journal de Montréal

La photo d'Alexandre Goyette portant le "Kiss Guard" provient de son compte Instagram.



-- -- --
Fichiers joints
profil-facebook-de-virginie-bachand-et-son-kiss-guard.JPG
profil-facebook-de-virginie-bachand-et-son-kiss-guard.JPG (147.78 Kio) Vu 549 fois
julien0hurteau-et-valerie-bachand-avec-le-kiss-guard.JPG
julien0hurteau-et-valerie-bachand-avec-le-kiss-guard.JPG (82.94 Kio) Vu 549 fois
alexandregoyette-dans-instagram-avec-le-kiss-guard.JPG
alexandregoyette-dans-instagram-avec-le-kiss-guard.JPG (82.45 Kio) Vu 549 fois
alexandre-goyette-dams-instagram.JPG
alexandre-goyette-dams-instagram.JPG (153.56 Kio) Vu 549 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3439
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Quelle tristesse de voir des artistes se coucher devant l'oppression sanitaire caquiste-mondialiste

Message par cgelinas »

Au Québec, les artistes veulent continuer à s'embrasser sur les plateaux des séries et des films, principalement à Montréal mais au lieu de se battre avec le peuple pour mettre fin aux décrets sanitaires oppressifs qui s'enchaînent depuis plus d'un an, sans répit, ces artistes comme Julien Hurteau et Alexandre Goyette s'affichent avec le "Kiss Guard" de Virginie Bachand.

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?f=19&t=2357

Autant on veut que les artistes puissent travailler et que l'inventivité de Virginie Bachand soit reconnue, dans les circonstances, autant il devient à peu près impossible de faire abstraction de l'effet pervers que va engendrer le "Kiss Guard", à savoir de normaliser les faux baisers, au petit écran.

En effet, le "Kiss Guard", même s'il permet de tourner les scènes de baisers sans contrarier la "santé publique" du Dr Horacio Arruda, selon Marie-France Raynault, cheffe du Département de santé publique et médecine préventive du CHUM, ce 'Kiss Guard" vient de reléguer les baisers, à l'écran, dans le giron des "effets spéciaux".

Pensez-y.

Les baisers dans les captations vidéo au Québec exigent la production d'effets spéciaux en post-production, après l'usage d'un "Kiss Guard", sur le plateau de tournage.

--

Il y a quelque chose de grotesque dans le fait que les acteurs préfèrent se soumettre aux décrets sanitaires plutôt que de dénoncer leurs effets oppressifs étouffants.

--

Aussi, en simulant des baisers qui auront l'air réels au petit écran, certains téléspectateurs pourraient avoir l'impression que ces acteurs contestent la délirante ribambelle de suppressions de libertés qu'engendrent les décrets sanitaires caquistes.

Mais non, grâce au "Kiss Guard" et à la magie des effets spéciaux, les baisers auront l'air vrais mais au fond, ne seront que des fictions destinées à tromper ceux qui croient ce qu'ils voient, dans les séries qu'ils regardent.

--

Les artistes du Québec sont nombreux à continuer de tourner le dos à leur propre liberté en échange d'un chèque de paie.

Il y a quelque chose de profondément triste à voir ces artistes se coucher devant l'oppression sanitaire qui, elle, ne montre aucun signe d'essoufflement.

Le peuple québécois aura au moins appris qu'il ne faut rien attendre des artistes pour reprendre notre pouvoir et refuser l'oppression sanitaire, sous ses nombreuses formes, toutes plus insidieuses et trompeuses, les unes que les autres.

--

Certains artistes et leur entourage ont beau faire preuve d'inventivité, ils font surtout preuve de "docilité" et il se trouve que ce n'est vraisemblablement pas ça que le peuple du Québec attendait d'eux.




Source: Ma publication, dans Facebook




-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac