Une infirmière de l'Ontario fait enquête après des commentaires anti-masques et sceptiques sur les vaccins sur Facebook

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 2544
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Une infirmière de l'Ontario fait enquête après des commentaires anti-masques et sceptiques sur les vaccins sur Facebook

Message par cgelinas »

Kristal Pitter, une infirmière praticienne de l'Ontario, fait actuellement l'objet d'une enquête après avoir fait des déclarations sceptiques sur les vaccins sur Facebook et remis en question le décompte officiel des décès du coronavirus.

«Obliger le port de masques est irresponsable, négligent et dangereux», a déclaré Pitter, tout en partageant un lien vers une vidéo YouTube qui traitait des «risques pour la santé» lors du port de masques.

Elle est actuellement infirmière praticienne à l'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario (CNO) et n'a jamais fait de tort à quiconque avec ses croyances.

Les commentaires de Pitter ont été critiqués sur Facebook et plusieurs commentateurs l'ont signalée. Plusieurs personnalités de sa profession ont exprimé des inquiétudes quant au fait qu'un professionnel de la santé fasse de telles remarques.

La PDG de l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario, Doris Grinspun, a déclaré qu'elle était «alarmée de penser qu'un collègue qui est infirmier propagerait une telle désinformation et n'utiliserait pas de preuves».

«Je comprends la liberté d'expression, bien sûr, mais de là à faire la promotion et la propagation de la désinformation sur le COVID et d'autres choses?» s'est exclamée Grinspun.

De plus, certains messages que Pitter a publiés dans le passé ont également été marqués comme de la désinformation par Facebook. Pitter, cependant, se décrit comme une «personne mature, responsable, compétente et compatissante qui désire avoir un impact positif sur le monde».

Avec Pitter actuellement sous enquête, une question importante se pose: doit-il y avoir une frontière bien définie entre la vie privée et professionnelle des professionnels? Si oui, serait-il juste que les professionnels soient tenus responsables de ce qu'ils expriment sur les réseaux sociaux?

Récemment, un certain nombre de professionnels, dont des professeurs et des infirmières, entre autres, ont fait l'objet d'enquêtes et ont également été licenciés pour des propos tenus sur les réseaux sociaux. Si cela continue, les gens pourraient bientôt s'abstenir de s'exprimer sur les réseaux sociaux car ils commenceraient à craindre les conséquences plus larges du partage de leurs opinions en ligne.


Source: Reclaim the net


CBC aussi a parlé de Kristal Pitter mais cette fois, pour amplifier son opposition et ses "fact checkers"... pathétique.


-- -- --
Fichiers joints
publication-de-kristal-pitter-dans-facebook.JPG
publication-de-kristal-pitter-dans-facebook.JPG (81.7 Kio) Vu 175 fois
kristal-pitter-dans-facebook.JPG
kristal-pitter-dans-facebook.JPG (61.17 Kio) Vu 175 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac