La mort du Dr Gregory Michael de Miami Beach à la suite de sa vaccination-COVID-19 à ARN messager

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3050
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

La mort du Dr Gregory Michael de Miami Beach à la suite de sa vaccination-COVID-19 à ARN messager

Message par cgelinas »

Voici le message-Facebook, en date du 5 janvier 2021, de Heidi Nickelmann qui pleure la mort de son mari, suite à la vaccination-COVID-19 à ARN messager qu'il a reçu.

Tout d'abord, la version française, traduite librement:

L'amour de ma vie, mon mari Gregory Michael MD

un obstétricien qui avait son bureau au Mount Sinai Medical Center à Miami Beach est décédé avant-hier en raison d'une forte réaction au vaccin COVID.

C'était un homme de 56 ans en très bonne santé, aimé de tous dans la communauté, qui a accouché de centaines de bébés en bonne santé et a travaillé sans relâche pendant la pandémie.

Il a été vacciné avec le vaccin Pfizer à MSMC le 18 décembre [2020], 3 jours plus tard, il a vu une forte série de pétéchies sur ses pieds et ses mains qui l'ont amené à chercher de l'attention aux urgences de MSMC. Le CBC qui a été fait à son arrivée a montré que sa numération plaquettaire était de 0 (une numération plaquettaire normale varie de 150000 à 450000 plaquettes par microlitre de sang.) Il a été admis à l'USI avec un diagnostic de PTI aigu causé par une réaction au Vaccin contre le covid.

Une équipe de médecins experts a essayé pendant 2 semaines d'augmenter sa numération plaquettaire en vain. Des experts de tout le pays ont été impliqués dans ses soins. Peu importe ce qu'ils ont fait, le nombre de plaquettes a refusé d'augmenter. Il était conscient et énergique pendant tout le processus, mais 2 jours avant une chirurgie de dernier recours, il a eu un accident vasculaire cérébral hémorragique causé par le manque de plaquettes qui lui a coûté la vie en quelques minutes.

Il était un défenseur des vaccins, c'est pourquoi il l'a obtenu lui-même.

Je crois que les gens doivent être conscients que des effets secondaires peuvent survenir, que ce n'est pas bon pour tout le monde et que dans ce cas, cela a détruit une belle vie, une famille parfaite et a affecté tant de personnes dans la communauté.

Ne laissez pas sa mort être vaine s'il vous plaît sauver plus de vies en faisant de cette information une nouvelle.

Et ensuite, la version anglaise originale, avec toutes les subtilités du langage de cette femme éplorée qui dénonce la mort de son mari, après qu'il ait reçu sa dose de vaccin contre la COVID-19 à ARN messager, soit la fameuse "thérapie génique":

The love of my life, my husband Gregory Michael MD

An Obstetrician that had his office in Mount Sinai Medical Center in Miami Beach Died the day before yesterday due to a strong reaction to the COVID vaccine.

He was a very healthy 56 year old, loved by everyone in the community delivered hundreds of healthy babies and worked tireless through the pandemic.

He was vaccinated with the Pfizer vaccine at MSMC on December 18 [2020], 3 days later he saw a strong set of petechiae on his feet and hands which made him seek attention at the emergency room at MSMC. The CBC that was done at his arrival showed his platelet count to be 0 (A normal platelet count ranges from 150,000 to 450,000 platelets per microliter of blood.) he was admitted in the ICU with a diagnosis of acute ITP caused by a reaction to the COVID vaccine.

A team of expert doctors tried for 2 weeks to raise his platelet count to no avail. Experts from all over the country were involved in his care. No matter what they did, the platelets count refused to go up. He was conscious and energetic through the whole process but 2 days before a last resort surgery, he got a hemorrhagic stroke caused by the lack of platelets that took his life in a matter of minutes.

He was a pro vaccine advocate that is why he got it himself.

I believe that people should be aware that side effects can happened, that it is not good for everyone and in this case destroyed a beautiful life, a perfect family, and has affected so many people in the community.

Do not let his death be in vain please save more lives by making this information news.
Fichiers joints
dr-gregory-michael-de-miami-beach-mort-du-vaccin-covid-21.jpg
dr-gregory-michael-de-miami-beach-mort-du-vaccin-covid-21.jpg (455.23 Kio) Vu 7605 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3050
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le vaccin-COVID de Pfizer-BioNTech injecté, juste avant la mort du Dr Gregory Michael de Miami Beach

Message par cgelinas »

Voici le message de la femme du Dr Gregory Michael de Miami Beach qui est mort après avoir reçu le vaccin-COVID à ARN messager de Pfizer-BioNTech, traduit en français:

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?f=16&t=2065

C'est ce même vaccin qui est injecté, au Québec, en ce moment.

--

Et techniquement, ce n'est même pas un "vaccin", c'est une "thérapie génique".

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?f=16&t=2060

En fait, c'est encore pire que ça parce que c'est un "dispositif médical conçu pour stimuler la cellule humaine à devenir un créateur d'agents pathogènes".

Le Dr David Martin en parle, d'ailleurs, dans ce vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=ZdbE8qv7cvo

--

Assurez-vous aussi de lire ce que cette professeure qu'il est devenu impérieux de nommer explique, à propos des vaccins à ARN messager:

https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?p=3061#p3061




Source: Ma publication, dans Facebook




-- -- --
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3050
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

L'autopsie du Dr Gregory Michael de Miami Beach

Message par cgelinas »

Dans un des rares reportages sur la mort post-vaccinale du Dr Gregory Michael, de Miami Beach, il est question d'une autopsie même si ce n'est pas recommandé par l'OMS après une mort-COVID.

L'autopsie étant déjà suspecte, elle le devient encore plus avec l'implication du CDC, pour l'analyse des échantillons qui leur ont été envoyés.

C'est clair que l'objectif en sous-main est de DISCULPER la vaccination-COVID et blâmer la mort du Dr Gregory Michael sur une quelconque condition préalable qui aurait, normalement, dû l'exclure de la vaccination.

Ça donnerait carte-blanche à l'assaut vaccinal américain et mondial, malgré ce qui vient d'avoir lieu avec ce docteur.


--


Voici l'extrait traduit librement, en français:

Caprara a effectué une autopsie avant le 5 janvier [2021], mais il est trop tôt pour tirer des conclusions, a-t-il déclaré. Les échantillons de Michael ont été envoyés à des experts du CDC pour être testés. Caprara travaillera également avec le Florida Department of Health.

«Rien n'a été finalisé», a-t-il déclaré. «Tout est toujours en suspens.»

La mort de Michael est la première sur laquelle le bureau du médecin légiste de Miami-Dade a enquêté sur un vaccin contre le COVID-19 soupçonné d'avoir joué un rôle, a déclaré Caprara.

Un porte-parole du CDC a déclaré que l'agence enquêtait sur un seul décès dans lequel un vaccin est soupçonné d'avoir joué un rôle. Il n’a pas confirmé que la mort de Michael était l’affaire sous enquête.

Dans une déclaration au South Florida Sun Sentinel, un porte-parole de Pfizer a déclaré que la société était au courant de la mort de Michael et a déclaré qu'il s'agissait d'un «cas clinique très inhabituel».

Le porte-parole a déclaré que la société enquêtait mais ne pensait pas "qu'il existe un lien direct avec le vaccin" pour le moment.

«Il est important de noter que les événements indésirables graves, y compris les décès non liés au vaccin, sont malheureusement susceptibles de se produire à un rythme similaire à celui de la population générale», a-t-il déclaré.

Et voici l'extrait original, en anglais, tiré du South Florida Sun Sentinel:

Caprara completed an autopsy by Jan. 5 [2021], but it is too early to make any conclusions, he said. Michael’s samples have been sent to experts at the CDC for testing. Caprara also will work with the Florida Department of Health.

“Nothing has been finalized,” he said. “Everything is still pending.”

Michael’s death is the first that the Miami-Dade medical examiner’s office has investigated where a COVID-19 vaccine is suspected to have played a role, Caprara said.

A spokesman for the CDC said the agency is investigating only one death in which a vaccine is suspected to have played a role. He would not confirm that Michael’s death is the case under investigation.

In a statement to the South Florida Sun Sentinel, a spokesman for Pfizer said the company is aware of Michael’s death and said it was a “highly unusual clinical case.”

The spokesman said the company is investigating but does not believe “there is any direct connection to the vaccine” at this time.

“It is important to note that serious adverse events, including deaths that are unrelated to the vaccine, are unfortunately likely to occur at a similar rate as they would in the general population,” he said.


Source de l'extrait: Sun Sentinel



-- -- --
Fichiers joints
ne-pas-laisser-sa-mort-avoir-eu-lieu-en-vain-selon-sa-femme-heidi-neckelmann.JPG
ne-pas-laisser-sa-mort-avoir-eu-lieu-en-vain-selon-sa-femme-heidi-neckelmann.JPG (146.02 Kio) Vu 6493 fois
la-mort-d-un-docteur-en-sante-apres-la-vaccination-covid-19.JPG
la-mort-d-un-docteur-en-sante-apres-la-vaccination-covid-19.JPG (179.12 Kio) Vu 6493 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 3050
Enregistré le : 25 mai 2010, 22:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le CDC et "big pharma"

Message par cgelinas »

Ceux qui compilent les statistiques au CDC sont en liesse, directement ou non, avec "big pharma" alors à moins qu'une femme éplorée comme Heidi Neckelmann, ici, n'entretienne une forme d'attention médiatique, il se pourrait qu'un nombre inconnu de morts aient lieu sans jamais retracer le lien vers la vaccination-COVID.

En fait, si ce docteur était mort, disons 3 mois après son injection-vaccinale-COVID, est-ce que le lien aurait toujours été possible, médiatiquement?

Déjà qu'il est mort juste après et que les "grands médias" font leur possible pour donner préséance à un "porte-parole de Pfizer" qui tente de noyer l'histoire, imaginez si c'était une mort ayant eu lieu 3 mois après l'injection. Qui en parlerait? Qui le comptabiliserait?

"Big pharma" ment comme il respire.

Certaines vérités filtrent mais il y a cet aura de tromperie qui contamine à peu près tout ce qui émane d'eux et de leur complexe médico-pharmaceutique qui n'a à peu près RIEN à voir avec la santé.



Source: Mon commentaire, dans Facebook


Epoch Times rapporte aussi ces informations concernant la vaccination-COVID:

Voici deux extraits provenant, respectivement, de ces deux publications:

Hundreds of people who received one of the new vaccines, including one from Moderna, were sent to hospital emergency rooms, according to data that was reported to federal authorities through Jan. 5. Over 1,000 experienced an adverse event.

Messonnier noted that the CDC has been adapting its recommendations as it reviews reports of adverse events. The agency recently said anyone who experiences an allergic reaction to a COVID-19 vaccine shouldn’t get a second dose. The agency also directed administrating officials to observe anyone with a history of allergic reactions to injectable vaccines or a history of anaphylaxis due to any cause for 30 minutes post-vaccination. The typical observation period is 15 minutes.

Anyone with a history of allergic reactions to any components of the vaccines, officials said last month, should not get them.

The benefits of the vaccines outweigh the risks, officials have stressed.

[...]

Both vaccines are new types that use Messenger RNA, a molecule that teaches a body’s cells to make a spike protein that then triggers an immune response. That differs from vaccines of the past, which deliver a weakened or inactivated germ into bodies to activate a response.


Source: Epoch Times
Over 1,000 people injected with a new COVID-19 vaccine have experienced an adverse event, with hundreds being taken to emergency rooms.

One patient in Michigan on Dec. 16, 2020, became lightheaded and dizzy, and experienced chest tightness and hand tingling. She repeatedly told doctors, “I think I am having a panic attack.” She was sent to the emergency room for evaluation.

That’s one of 308 reports from patients sent to hospital emergency rooms documented on the Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). That represents 0.0064 percent of the total vaccinations done, 4.8 million, as of Jan. 5.

In other cases, patients experienced nausea, tremors, stabbing pain, and wheezing.

In one report, a 33-year-old male in Georgia reported receiving Pfizer’s COVID-19 vaccine on Dec. 17, 2020.

“I initially had to sit down for about 15 min and felt my mouth dry, my tongue was kind of tingling, not swollen. I was checked for anaphylactic shock. I felt like an adrenaline shock, and felt my heart racing, my [blood pressure] was high—stayed in the ER for an hour for observation. I felt the same kind of sensation when I had COVID in July. This morning, had chills early in the morning around 1 a.m. but it is all gone now,” he wrote.

VAERS was established in 1990 to serve as an early warning system to detect possible safety problems in U.S.-licensed vaccines. It’s managed by the Centers for Disease Control and Prevention (CDC) and the U.S. Food and Drug Administration (FDA). Anyone can report an adverse event to the system.

“VAERS is not designed to determine if a vaccine caused a health problem, but is especially useful for detecting unusual or unexpected patterns of adverse event reporting that might indicate a possible safety problem with a vaccine. This way, VAERS can provide CDC and FDA with valuable information that additional work and evaluation is necessary to further assess a possible safety concern,” the system’s website states.

Issues with the newly approved COVID-19 vaccines began almost immediately after they started being administered. A healthcare worker at Bartlett Regional Hospital in Alaska suffered a suspected severe allergic reaction, or anaphylaxis, after receiving Pfizer’s vaccine. She was taken to the emergency room and spent several nights there before being discharged.

Thousands of people self-reported being unable to work or perform daily activities, or required care from a health care professional, after getting one of the doses from the first tranche.

The FDA’s Adverse Event Reporting System hasn’t been updated to include data for the last quarter of 2020 yet.


Source: Epoch Times



-- -- --
Fichiers joints
centaines-de-personnes-aux-urgences-aprs-la-vaccination-covid-19.jpg
centaines-de-personnes-aux-urgences-aprs-la-vaccination-covid-19.jpg (116.2 Kio) Vu 6393 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Dons: PayPal | DonorBox Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre
PayPal DonorBox Interac