Plus de 30 M$ en primes secrètes versés par Hydro-Québec

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1091
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Plus de 30 M$ en primes secrètes versés par Hydro-Québec

Message par cgelinas » 13 novembre 2018, 15:04

Au fil des vingt dernières années, Hydro-Québec a versé plus de 30 millions $ en primes secrètes à certains de ses hauts dirigeants.

Les données fournies par la société d’État lundi précisent qu’entre la fin des années 1990 et aujourd’hui tout près de 100 hauts dirigeants ont eu droit chaque année à un système parallèle de rémunération.

En 2017, Hydro-Québec confirme avoir versé 1,9 million $ en primes secrètes à 75 de ses hauts dirigeants et employés en position d’autorité. Ces primes sont venues s’ajouter aux primes actuelles liées à la performance financière de la société d’État.

« Erreur d’interprétation »

En 2017, les employés et les cadres d’Hydro-Québec ont encaissé tout près de 24 millions $ de bonis de performance.

« Depuis 20 ans, on parle facilement de plus de 30 millions $ de ce type de primes qui ont été payées », a fait valoir une source gouvernementale.

Dans certains cas, des primes ont été versées pour retenir des dirigeants d’Hydro-Québec qui voulaient quitter l’entreprise. Certains bonis ont été payés pour attirer des candidats ciblés par la haute direction d’Hydro-Québec.

Un rapport publié par le vérificateur interne d’Hydro-Québec le mois dernier fait état d’au moins un cas où une prime de 20 000 $ a été versée à un employé qui a été recruté pour venir travailler au sein de la société d’État.

« Il s’agit d’une erreur d’interprétation de notre service de ressources humaines qui avait la conviction sincère que les conditions salariales accordées pour attirer ou retenir des employés n’étaient pas assujetties à la Politique de rémunération variable. Ces offres salariales étaient tout de même encadrées par une directive interne afin d’en assurer le contrôle », a fait savoir hier un porte-parole d’Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty.

Façon irrégulière

Selon deux membres du conseil d’administration d’Hydro-Québec, Michael Penner et Michelle Cormier, qui ont remis leur démission la semaine dernière, ces primes et incitatifs étaient versés de façon irrégulière.

Cette pratique contrevient « directement à la Politique de rémunération incitative de la société et au décret gouvernemental adopté à cet effet », ont-ils décrié avant leur départ du C.A. de la société d’État.

Le porte-parole d’Hydro-Québec soutient que le vérificateur interne a demandé une révision de ces pratiques.


Source: Journal de Montréal
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre