Plus de 2 M$ en primes de départ depuis 2011

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1091
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Plus de 2 M$ en primes de départ depuis 2011

Message par cgelinas » 03 octobre 2018, 12:33

Certains chefs de cabinet ont empoché plus de 100 000$ en quittant leur poste à l’Assemblée nationale

Plus de 2 M$ en indemnités de départ ont été versés aux directeurs de cabinet des ministres québécois depuis 2011, certains ayant empoché des sommes de plus de 100 000 $.

Les changements de gouvernement et les nombreux remaniements ministériels ont fait en sorte qu’une quarantaine de directeurs de cabinet ont touché une indemnité de départ depuis 2011-2012, selon une compilation effectuée par Le Journal.

Par exemple, Marie-Ève Picard-Bolduc, l’ex-directrice de cabinet de l’ancien ministre de la Santé Yves Bolduc, s’est vu verser une indemnité de départ de 101 302,09 $. Dany Hubert, qui œuvrait sous le ministre délégué aux Transports Norman MacMillan (ministre de 2008 à 2012), a touché 108 961,77 $ d’indemnité.

Un autre cas est celui d’Olivier Hébert, ancien directeur au cabinet du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, qui a reçu 105 000 $ en deux versements en 2012-2013 et 2013-2014 à la suite de son départ.

Plus privilégiés que les députés

Alors que les députés de l’Assemblée nationale ont renoncé en décembre dernier aux indemnités de départ à mi-mandat, les directeurs de cabinet peuvent toujours recevoir une indemnité s’ils quittent leurs fonctions avant la date prévue.

Appelé à réagir alors qu’il était en poste au Conseil de trésor, Sam Hamad avait affirmé au Journal qu’il ne comptait pas changer les règles du jeu.

«Des règles existent et nous nous assurons qu’elles soient appliquées», a seulement commenté son attachée de presse Cynthia St-Hilaire.

Les indemnités que peuvent toucher les directeurs de cabinet font l’objet de règles précises, soit un mois de salaire pour chaque période de six mois de service. Le nombre maximal de mois d’indemnités accumulés est de 12 mois. Leurs salaires varient de 112 325 $ à 145 941 $, sans compter les indemnités et les avantages salariaux.

Inacceptable

Ces indemnités de départ divisent les observateurs de la scène politique provinciale.

«Si on a jugé que les députés qui quittaient volontairement leur poste ne devraient pas recevoir d’indemnités, ça devrait être la même chose pour les directeurs de cabinet, qui sont très bien rémunérés», dit Jean-Marc Piotte, éthicien et professeur émérite de sciences politiques à l’UQAM.

Ancien président de l’Assemblée nationale qui a été député pendant plus de 25 ans, Jean-Pierre Charbonneau rappelle pour sa part que ce genre d’emploi est à statut précaire.

«Du jour au lendemain, un directeur de cabinet peut perdre son emploi s’il y a un remaniement, si son ministre perd son emploi. C’est bien qu’il existe un mécanisme pour que ces gens-là ne se retrouvent pas à la rue», soutient-il.

Pour le chargé de cours en politique à l'UQAM André Lamoureux, ce raisonnement ne tient pas la route.

«On justifie cela sur la base que ces employés n’ont pas de sécurité d’emploi. Mais c’est comme ça, la politique. C’est comme se lancer en affaires, il y a des risques. On le fait pour la cause», dit-il.

Les indemnités les plus élevées depuis 2011-2012
  • Directeur de cabinet de Yolande James, ministre de la Famille * 119 190 $
  • François Émond | Directeur de cabinet du ministère du Développement durable 118 170 $
  • Manon Lecours | Cabinet du ministre des Affaires municipales Laurent Lessard 116 000 $
  • Romain Gagné | Cabinet du ministre délégué aux Régions Gaétan Lelièvre 110 550 $
  • Dany Hubert | Cabinet du ministre délégué aux Transports Normand MacMillan 108 961,77 $
  • Olivier Hébert | Cabinet du ministère des Ressources naturelles 105 000 $
  • Directeur de cabinet de Julie Boulet, ministre des Transports* 105 000 $
  • Marie-Ève Picard-Bédard | Cabinet du ministre de la Santé Yves Bolduc 101 302,09 $
  • Luc Archambault | Cabinet du ministre de l’Immigration : 98 625,38$
  • Philippe Cannon | Cabinet des ministres de l’Éducation Line Beauchamp et Michelle Courchesne : 94 937,56$
Total des primes versées de 2011 à 2015 inclusivement 2 311 859,64 $

Les règles

Un directeur de cabinet a droit à une indemnité de départ lorsque ses fonctions prennent fin, soit :
  • Le jour de sa démission;
  • Le jour de sa révocation par le ministre qui l’a nommé;
  • Le 60e jour ou, dans le cas d’un employé dont le service continu est de moins d’un an, le 30e jour après que le ministre qui l’a nommé a cessé d’occuper son poste.
Source: Secrétariat du Conseil du trésor

* Certains ministères ne nous ont pas indiqué les noms des directeurs de cabinet ou des ministres pour lesquels ils travaillaient.


Source: Journal de Québec
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre