Trudeau sauve les meubles face à Trump

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1091
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Trudeau sauve les meubles face à Trump

Message par cgelinas » 03 octobre 2018, 12:14

Dans le cadre du nouvel accord commercial du Canada avec les États-Unis, le grand gagnant c’est nul autre que le président américain Donald Trump. Un « merveilleux accord », a-t-il affirmé, qui fait des États-Unis un pays « à nouveau respecté » !

Notre premier ministre Justin Trudeau, lui, a réussi à sauver les meubles... canadiens. Ce qui est en soi une demi-victoire.

À sa décharge, M. Trudeau pouvait difficilement s’en tirer à meilleur compte dans ses « pénibles » négociations avec Donald Trump. Non seulement il devait affronter un président américain ultra protectionniste, mais en plus il lui était impossible de négocier avec des arguments rationnels.

Dès le moment où Donald Trump avait menacé le Mexique et le Canada de jeter à la poubelle l’ALENA, il était écrit dans le ciel que la renégociation d’un nouvel accord commercial avec les États-Unis allait nous faire perdre des plumes.

LA DÉPENDANCE CANADIENNE

Notre grande dépendance économique et commerciale envers les États-Unis nous rendait extrêmement vulnérables dans la renégociation d’un accord avec le président Trump. Et ce dernier ne s’est pas gêné pour exploiter au maximum cette position de faiblesse.

En 2017, le Canada a exporté aux États-Unis des produits pour une valeur de 415 milliards de dollars. Cela équivaut à 76 % des exportations canadiennes. Quand votre principal client occupe une telle part de vos exportations, vous avez grandement intérêt à le conserver.

Remarquez que les États-Unis ont eux aussi intérêt à bien s’entendre avec le Canada, l’un de ses gros clients. Le Canada a importé en 2017 des marchandes américaines pour une valeur globale de 288 G$.

En matière de balance commerciale des marchandises, il n’en demeure pas moins que c’est le Canada qui s’en tire gagnant avec un surplus de 127 G$.

L’ÉCRÉMAGE DU QUÉBEC

Le nouvel accord canado-américain a son lot de perdants, dont les producteurs laitiers qui vont devoir céder aux Américains près de 3,59 % du marché canadien des produits laitiers.

Comme le Québec compte pour 50 % de la production laitière au Canada, nos producteurs laitiers se sentent, à juste raison, grandement lésés.

Cette perte de marché de 3,59 % aux mains des Américains s’ajoute aux 5,2 % que le Canada avait précédemment cédés lors des accords commerciaux conclus avec l’Europe et le Partenariat transpacifique.

Ces trois accords commerciaux pourraient faire perdre jusqu’à 300 M$ par année à nos producteurs laitiers. Ils comptent sur un plan fédéral d’indemnisation pour éponger leurs baisses de revenus nets.

Bien que nos politiciens québécois soient déçus de voir Donald Trump s’emparer d’une partie du marché canadien des produits laitiers, il n’en demeure pas moins que le Québec, à l’instar de l’ensemble du pays, est lui aussi en position de faiblesse commerciale.

Les États-Unis comptent pour 71 % de nos exportations québécoises ! Nous y avons exporté en 2017 des marchandises pour une valeur globale de 60 G$. Nos importations en provenance des États-Unis totalisaient 31,7 milliards $.

Avec un surplus commercial de 28,4 G$, le Québec a financièrement avantage à rester zen dans son analyse du nouvel accord commercial entre Trudeau et Trump.


Source: Journal de Québec
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre