Les viandes Viau achetées par l’ontarienne Aliments Maple Leaf

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1091
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Les viandes Viau achetées par l’ontarienne Aliments Maple Leaf

Message par cgelinas » 03 octobre 2018, 12:01

Le fleuron québécois des viandes salées passe lui aussi sous contrôle ontarien

Autre semaine, autre acquisition d’une entreprise québécoise par une société venue d’ailleurs. L’ontarienne Maple Leaf achète les aliments Viau pour 215 millions $, une transaction qui devrait toutefois mener à de nouveaux investissements au Québec.

« Cette acquisition fait augmenter la position de Maple Leaf sur le marché en pleine croissance des produits de viandes salées à sec de première qualité et du pepperoni, et offre une capacité de production supplémentaire au Québec, une base importante d’où faire croître nos ventes, tant au Canada qu’aux États-Unis », a affirmé hier Michael McCain, le président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf.

« Elle permet aussi à Viau d’enrichir sa gamme en y ajoutant des produits élevés sans antibiotiques, misant ainsi sur le leadership de Maple Leaf au sein de ce marché croissant. »

Président et chef de l’exploitation de Viau depuis dix ans, Pat De Marco est bien conscient des réactions que peut susciter la vente de la société lavalloise, propriété des familles Reda et Scattolin, à une compagnie ontarienne.

Mais pour poursuivre la croissance, c’était tout à fait nécessaire, selon lui.

Après une vague d’investissements de près de 40 millions $ de 2012 à 2014, d’autres mises à niveau étaient nécessaires. Certains des actionnaires, qui se font âgés, étaient également prêts à vendre.

Une nécessité

« C’est cette nécessité d’investissements qui nous a menés à tester le marché afin de voir les perspectives qui s’offraient à nous. On s’est entretenus avec divers partenaires potentiels. Avec la participation de Maple Leaf, nous sommes convaincus de progresser plus rapidement », a-t-il expliqué en entrevue au Journal.

M. De Marco n’en démord pas, cette vente se fait à l’avantage de Viau, qui devient une « filiale indépendante » au sein de l’entreprise.

« L’équipe de gestion reste, les 470 employés restent. Le nom Viau va rester sur l’édifice. »

D’autres projets

Les investissements à venir devraient mener à de nombreuses autres embauches, a-t-il ajouté.

En magasin, cette vente se traduira par l’arrivée de produits de porcs élevés sans antibiotiques, et la mise en marché, sous la marque phare Fantino & Mondello, de produits de charcuterie de déjeuner à saveur italienne, comme du capicollo ou des saucisses à déjeuner.

M. De Marco table également sur la mise en marché de la marque aux États-Unis, grâce au soutien de Maple Leaf.

À la suite de l’annonce, l’action de Maple Leaf (TSE : MFI) a conclu la journée en hausse de près de 6,2 %, pour s’établir à 32,51 $.

QUE SONT LES ALIMENTS VIAU ?
  • Créée en 1977 et détenue par un groupe familial italo-canadien
  • Spécialisée dans les viandes italiennes (saucissons, pepperoni, capicollo, etc.)
  • 80 % du chiffre d’affaires provient du secteur des servicalimentaires
  • 20 % de la vente au détail.
  • 470 employés à Laval et Montréal-Nord.
La viande et les charcuteries en pleine consolidation

L’absorption du transformateur de viandes italiennes Viau par Maple Leaf démontre de nouveau à quel point le secteur canadien des viandes se trouve en pleine consolidation, avec deux joueurs, Maple Leaf et la québécoise Olymel, tentant chacun de tirer leur épingle du jeu.

Et dans le cas de Viau, on peut parler d’une victoire pour Maple Leaf, même si, selon divers analystes financiers, cette transaction présente un potentiel de croissance plus limité que d’autres acquisitions importantes réalisées par l’entreprise de Mississauga au cours de la dernière année.

Des discussions avec Olymel

Le président et chef de l’exploitation de Viau, Pat De Marco, n’a pas nié la tenue de pourparlers avec Olymel.

Ultimement, parmi tous les partenaires potentiels sondés, c’est toutefois Maple Leaf qui a fait l’offre qui s’apparentait le plus à ce que cherchaient les actionnaires actuels, a-t-il affirmé.

« On voulait une entreprise qui colle à notre culture, et qui assure le meilleur avenir pour l’entreprise et ses employés. Et on a trouvé cela avec Maple Leaf », a-t-il soutenu en entrevue.

Il s’est défendu d’avoir vendu un autre fleuron, soutenant que Viau demeurerait solidement implantée au Québec.

De son côté, Olymel a elle aussi procédé à des acquisitions au cours des derniers mois.

« On considère qu’on est dans un marché de consolidation. Nos acquisitions le démontrent », a soutenu Richard Vigneault, porte-parole d’Olymel.

« En pleine croissance »

Le groupe alimentaire s’est notamment porté acquéreur de l’ontarienne Pinty’s Delicious Foods, et des Aliments Triomphe et de ses marques, dont Tour Eiffel, Nostrano et La Mère Poule.

« On est en pleine croissance, on évolue et dès qu’on voit des synergies qui peuvent être intéressantes, qui ont du potentiel de croissance, on étudie ces options-là », a dit M. Vigneault.

♦ Olymel compte aujourd’hui 13 000 employés, dont 9500 au Québec.


Source: Journal de Québec
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre