Une Québécoise emprisonnée aux Bahamas

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 799
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Une Québécoise emprisonnée aux Bahamas

Message par cgelinas » 21 janvier 2017, 16:10

Une Québécoise emprisonnée aux Bahamas pour détournement de mineur

Une jeune femme de 23 ans de Bécancour, Karine Gagné, est en prison aux Bahamas depuis bientôt deux semaines, où elle est accusée d'agression sexuelle sur un mineur – à tort selon sa mère.

Chantale Auclair relate que sa fille a rencontré un jeune homme lors d'une croisière où elle se trouvait avec des collègues de travail et sa gérante. Elle explique qu'ils auraient eu des rapports sexuels « consentants ».

Le jeune homme impliqué serait un Américain de 15 ans, mais celui-ci aurait plutôt dit à Karine Gagné qu'il était âgé de 18 ans.

La mère du jeune homme aurait porté plainte contre Karine Gagné après les faits reprochés, qui se seraient produits lors d'une soirée au casino.

Karine Gagné, qui est mère de trois enfants en bas âge, a été arrêtée tôt le matin du 5 janvier.

Conditions de détention difficiles

Inquiète pour sa fille, Chantale Auclair a fait un aller-retour aux Bahamas il y a quelques jours.

La jeune femme, qui habite dans le secteur Sainte-Gertrude à Bécancour, a d'abord été détenue dans un prison transitoire qui était insalubre, selon sa mère. Elle a ensuite été transférée dans une prison à Nassau. «Là où elle est présentement, c'est mieux. Ils ont un lit, ils ont des toilettes, ce n'est pas comme la prison où elle était [au début]. Elle m'a dit "c'était atroce, maman, il y avait des rats dans ma cellule".»

Chantale Auclair, que nous avons rencontrée à Sainte-Anne-du-Sault, dénonce un manque de soutien de la part du gouvernement canadien et de son consulat aux Bahamas.

Affaires mondiales Canada affirme fournir présentement des services consulaires à une citoyenne canadienne détenue aux Bahamas.

Le ministère précise toutefois qu'en raison de considérations relatives à la protection de la vie privée, aucune information supplémentaire ne sera divulguée pour le moment.

Prochaines étapes

Le prochain passage en cour de Karine Gagné est prévu le 3 février.

Son père a embauché un avocat. Il espère pouvoir obtenir une libération sous caution.

« En cour, ils vont lui dire si elle peut revenir au Québec et combien la caution va coûter pour la faire revenir au Québec », explique son père, Steve Gagné.

La famille a mis sur pied une campagne de sociofinancement dans le but d'aider à payer les sommes qu'elle aura à débourser, notamment en frais d'avocat et pour sa libération.

Avec les informations d'Amélie Desmarais.
Fichiers joints
karine-gagne-de-becancourt.jpg
Karine Gagné de Bécancourt
karine-gagne-de-becancourt.jpg (19.33 Kio) Vu 162 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité