Revenu Québec est davantage sur ses gardes

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 1287
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Revenu Québec est davantage sur ses gardes

Message par cgelinas » 18 juillet 2019, 15:45

Le vol massif de renseignements personnels chez Desjardins a obligé Revenu Québec à resserrer ses mesures de sécurité.

« On bonifie nos protocoles et on a évidemment rehaussé les procédures d’identification », a déclaré hier au Journal une porte-parole de l’agence, Geneviève Laurier.

Celle-ci a toutefois rappelé que les protocoles existants « demandent des informations complémentaires qui sont propres à Revenu Québec » comme le revenu total indiqué à la ligne 199 d’une déclaration d’impôt.

« Nos protocoles d’authentification sont rigoureux et nous prenons les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des données personnelles des citoyens et des entreprises », a ajouté Mme Laurier.

La fuite chez Desjardins est particulièrement préoccupante parce qu’elle comprend jusqu’à 2,7 millions de numéros d’assurance sociale (NAS). Or, le NAS fait partie des informations requises pour faire une déclaration de revenus et réclamer des crédits d’impôt.

Fraudeurs

« Un des stratagèmes favoris des fraudeurs est l’appropriation d’une identité pour demander des crédits [d’impôt et de taxe] remboursables », peut-on d’ailleurs lire dans une lettre envoyée en janvier par Revenu Québec à la Commission d’accès à l’information (CAI).

La missive faisait suite au vol d’une mallette d’un employé de Revenu Québec contenant des renseignements confidentiels sur des contribuables, survenu en novembre à Montréal.

« D’autres situations [...] sont aussi rencontrées à Revenu Québec lors du vol d’un numéro d’assurance sociale », poursuit la lettre envoyée à la CAI, qui a été divulguée récemment en réponse à une demande d’accès à l’information.

Le document semble donner des exemples d’utilisations illicites du NAS chez Revenu Québec, mais ceux-ci ont été caviardés.

En novembre 2018, une citoyenne de Montréal a écopé d’une peine de prison et d’une amende de 55 000 $ pour avoir fait de fausses déclarations de revenus, de fausses demandes de remboursement de taxes et de fausses demandes de crédit d’impôt pour solidarité.


Source: Journal de Québec
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre