L'accident de Martin Pouliot, saoul dans sa Audi Q5

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 803
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

L'accident de Martin Pouliot, saoul dans sa Audi Q5

Message par cgelinas » 07 octobre 2017, 16:41

L’animateur Martin Pouliot accusé de conduite avec les facultés affaiblies

TVA Nouvelles - Publié le 2 octobre 2017

L’animateur et chroniqueur Martin Pouliot est demeuré de glace lorsqu’il a été amené, lundi en après-midi, devant le juge pour y être formellement accusé.

C’est menotté que Pouliot a fait son entrée dans la boite des accusés. Sans afficher d’émotion, l’homme de 46 ans avait plutôt l’air de vouloir en finir, répondant de façon brève au président du Tribunal, Steve Magnan, allant même parfois jusqu’à couper les questions du magistrat.

Officiellement, Pouliot a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et de conduite dangereuse ayant causé des lésions à une femme de 37 ans.

Des accusations qui ont été portées devant une demi-douzaine d’amis réunis dans la salle d’audience, venus pour le supporter.

Pour reprendre sa liberté, Pouliot a dû déposer a somme de 1000 $ au greffe du Tribunal et son frère jumeau, Thierry, s’est engagé, sous signature, pour un montant de 5000 $. Il devra aussi respecter un couvre-feu de 22 h à 6 h et déposer son permis de conduire. Il sera de retour devant le Tribunal le 17 novembre prochain.

Violente collision

Rappelons que dimanche, le Service de police de la Ville de Québec avait laissé savoir qu’ils avaient procédé, dans la nuit de samedi à dimanche à 2h08, à l’arrestation d’un homme de 46 ans, à la suite d’une violente collision survenue dans le secteur de Neufchâtel à Québec.

La collision impliquant deux véhicules, dont ce VUS Audi Q5, est survenue peu après 2 h du matin, dimanche, dans le secteur de Neufchâtel, à Québec.

Plus tard en journée, la station de radio BLVD, où Pouliot était chroniqueur cet automne, a confirmé qu’il s’agissait bel et bien de l’animateur.

Du même souffle, le directeur des programmes, Dan Caron, a fait savoir qu’il avait été «décidé de mettre fin à ses collaborations avec Martin Pouliot», pouvait-on lire sur le site web de BLVD.

«C’est inacceptable, ce gars-là ne peut plus être chroniqueur dans mon émission. Pour moi, c’est tolérance zéro», a pour sa part réagi l’animatrice Sophie Durocher.

Rappelons que dans la nuit de samedi à dimanche, la victime circulait sur le boulevard Johnny-Parent en direction est à bord d’une berline Mazda lorsqu’elle a été percutée à l’intersection du boulevard Saint-Jacques.

Le conducteur de l’autre véhicule, un VUS Audi Q5, circulait vers le nord sur Saint-Jacques. Selon un témoin rencontré par les policiers, le suspect aurait brûlé un feu rouge.

Lors de son transport à l’hôpital l’Enfant-Jésus, la dame était consciente et elle a été opérée d’urgence.

Elle se trouvait dans un état stable, selon le dernier bulletin de santé.

- Avec la collaboration de Dominique Lelièvre et Martin Lavoie
Fichiers joints
photo-de-martin-pouliot.jpg
photo-de-martin-pouliot.jpg (35.44 Kio) Vu 133 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 803
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Accident impliquant Martin Pouliot: la victime «est cassée, déchirée»

Message par cgelinas » 07 octobre 2017, 16:45

Une longue réhabilitation attend la victime de l’accident dans lequel est impliqué l’animateur Martin Pouliot, qui a été accusé de conduite avec les capacités affaiblies lundi. Une situation que dénonce grandement le conjoint de la femme de 37 ans.

«Je ne peux pas croire qu’en 2017, avec toutes les ressources que l’on a, que ça arrive encore», s’indigne le conjoint de la victime de l’accident.
L’homme a préféré taire son identité.

La mère de famille venait de terminer son quart de travail en tant que conductrice pour le Réseau de transport de la capitale (RTC). «Elle venait d’avoir sa permanence au RTC, ça ne faisait même pas une semaine. Elle avait commencé à travailler là il y a environ trois mois», explique-t-il.

Longue réhabilitation

Bien que la vie de la mère de garçons de 5 et 6 ans ne soit plus menacée, une très longue réhabilitation l'attend.

«Elle va très mal, elle est traumatisée. Elle est cassée, déchirée. Elle est consciente, mais maganée, se désole son conjoint. Elle a eu une déchirure du diaphragme sous la force de l’impact. Son estomac s’est retrouvé où sont ses poumons», explique-t-il.

La femme doit subir une intervention vendredi pour la hanche.

«Elle souffre énormément. Elle n’a pas le droit de boire, de manger et elle ne peut pas bouger», poursuit-il.

Marquée à jamais

Son conjoint croit qu’elle se rétablira, mais elle restera marquée à jamais. «Les séquelles qu’elle conservera sont surtout psychologiques. Elle n’arrive pas à dormir plus de deux minutes. Elle se réveille en sursaut et quand elle dort un peu, elle gémit, elle crie, elle bouge et elle tremble», énumère le père de famille.

Selon lui, sa conjointe n’a aucun souvenir de l’événement.

«Elle n’a rien vu aller. À la vitesse qu’il allait... et lui non plus, il n’a rien vu. Il n’a même pas ralenti. Je suis allé sur les lieux de l’accident et il n’y n’avait pas de trace de freinage», déplore-t-il.

IL EN RAJOUTE AU MICRO DE MAURAIS À RADIO X

Invité au micro de Dominic Maurais à CHOI Radio X, le conjoint de la victime en a rajouté, considérant l’accident qu’a causé Martin Pouliot avec les facultés affaiblies, «d'agression armée».

«Armé d’un véhicule, avec de la boisson, vitesse excessive, il a failli la tuer», a-t-il déploré.

Il a d'ailleurs peine à concevoir que l’animateur Martin Pouliot soit libre à l’heure actuelle.

«Ma conjointe, c’est elle qui est en prison [...] C’est totalement aberrant qu’il soit dehors aujourd’hui en train de siroter son café dans le confort de sa maison, pis que ma conjointe soit emprisonnée dans un lit d’hôpital.»

L’homme qui souhaite taire son identité espère que Martin Pouliot écopera de la peine maximale. Selon lui, la population doit se mobiliser pour éviter que d’autres drames liés à l’alcool au volant ne surviennent à nouveau.

«Plaider coupable, c’est la seule chose qu’il a à faire. On ne se le cachera pas, les preuves sont contre lui. [...] C’est totalement un manque de jugement. Imbécile total. Un jeune de 20 ans qui n’a aucune expérience dans la vie, ça ne pardonne pas des erreurs comme ça, mais c’est peut-être plus une raison de faire une erreur comme ça quand tu n’as pas d’expérience dans la vie. Mais une personne de 46 ans, avec sa supposée intelligence, ne peut pas penser de rouler à fond de train dans une zone de 50, bien saoul, d’aller puncher une mère de famille qui revenait du travail tout bonnement.», a-t-il ajouté en affirmant que «rien ne peut réparer» ce qu’il a causé.


Source: Journal de Montréal
Fichiers joints
le-vus-audi-q5-de-martin-pouliot.jpg
Une longue réhabilitation attend la victime de l’accident dans lequel est impliqué l’animateur Martin Pouliot.
le-vus-audi-q5-de-martin-pouliot.jpg (88.04 Kio) Vu 132 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 803
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

La mère de la victime de Martin Pouliot a envoyé une lettre à Sylvain Bouchard

Message par cgelinas » 07 octobre 2017, 16:53

L’animateur du FM93, Sylvain Bouchard, a raconté, mardi, dans son émission avoir reçu une lettre de la mère de la victime de Martin Pouliot, fauchée par ce dernier alors qu'il conduisait avec les facultés affaiblies.

L’animateur de Bouchard en parle a ouvertement indiqué être un ami de Martin Pouliot en commentant l’accident que ce dernier a causé, blessant gravement une mère de famille de 37 ans.

«Je vous ai dit une chose hier (lundi). Je vous ai dit qu’il n’y aurait pas de cover up pis je vous ai dit qu’au-delà de l’amitié [...] nos pensées doivent aller à la victime. Ç’a toujours été mon discours, je ne changerai pas parce que c’est un ami. Ce n’est pas facile. On doit se préoccuper de la victime. À matin, c’est sûr que ce n’est pas facile, mais je vais le faire. J’ai reçu une lettre de la mère de la victime. Je veux la saluer ce (mardi) matin et la remercier. Ça m’a beaucoup touché», a-t-il fait savoir.

Sylvain Bouchard croit que certains auditeurs ont mal interprété son intervention à propos de l’accident et il a tenu à préciser sa pensée avant de lire la lettre qu’il a reçue.

«Je pense que les gens ont le droit de continuer d’appuyer, d’être aux côtés d’un ami, voyons donc! Son frère était là hier (lundi), son frère jumeau. C’est tout à fait normal. Il n’y en a pas un qui va le blâmer parce qu’il est à côté de Martin. Voyons donc! Individuellement, les proches, les amis peuvent continuer, voyons donc, à supporter et à être là! Vous me suivez? [...] Par contre la société, le jugement de la société, tsé les individus, les relations c’est une chose. Mais la société doit d’abord se préoccuper et nos pensées tout ça, vers la victime. Pourquoi? Parce que cette personne-là mérite qu’on soit là et pour plus que ça arrive. C’est de ça qu’on doit parler. Moi ç’a été mon engagement d’hier (lundi). Ç’a été mal compris, ç’a été interprété tout croche, mais qu’est-ce que tu veux que je te dise?», s’est-il exclamé en avouant avoir tenté de rejoindre l'accusé, lundi.

VOICI LA LETTRE DE LA MÈRE DE LA VICTIME DE MARTIN POULIOT

Bonjour Sylvain, c’est au sujet de l’accident qui a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche impliquant un animateur de radio bien connu.

Je suis la mère de la victime. C’est une mère de deux jeunes enfants qui finissait son quart de travail et qui rentrait chez elle.

Elle venait tout juste de recevoir sa permanence cette semaine, après avoir trimé dur pour arriver à exercer la job de sa vie, comme elle disait. Nous étions tous très fiers d’elle et de sa réussite.

Bang! Voilà que tout est remis en question à cause d’un irresponsable qui conduisait saoul. Elle est chauffeuse au RTC, [...] et elle a le bassin cassé. Est-ce qu’elle pourra encore pratiquer son métier rêvé? Est-ce qu’elle gardera des séquelles? Beaucoup de questions sans réponses pour l’instant.

Elle était dans un sale état. Diaphragme perforé, ils ont dû l’opérer d’urgence, car elle ne pouvait plus respirer d’elle-même. Tous ces organes sont remontés jusqu’au poumon. L’opération a servi à boucher le diaphragme et a placé les organes à leur place. Le bassin est cassé. Elle devra subir une autre opération jeudi ou vendredi dépendant de son état.

C’est ce qui me fait douter à savoir si elle pourra encore pratiquer le métier de ses rêves. À voir l’état de sa voiture, nous sommes soulagés qu’elle soit encore parmi nous, malgré le long chemin qui l’attend vers la guérison, mais c’est une battante et elle aura tout le soutien possible de sa famille qui l’aime énormément.

Bon courage ma fille.



Source: Journal de Québec
Fichiers joints
martin-pouliot-arrete-par-la-police.jpg
Martin Pouliot arrêté par la police (puis relâché)
martin-pouliot-arrete-par-la-police.jpg (66.76 Kio) Vu 131 fois
l-animateur-sylvain-bouchard-au-fm93.jpg
L'animateur de radio Sylvain Bouchard, au FM93, ami de Martin Pouliot
l-animateur-sylvain-bouchard-au-fm93.jpg (57.59 Kio) Vu 131 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 803
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

L’animateur Martin Pouliot formellement accusé de conduite avec les facultés affaiblies

Message par cgelinas » 07 octobre 2017, 16:58

L’animateur et chroniqueur Martin Pouliot est demeuré de glace lorsqu’il a été amené devant le juge pour y être formellement accusé.

Menotté, Pouliot a fait son entrée dans la boite des accusés sans afficher d’émotion. L’homme de 46 ans avait plutôt l’air de vouloir en finir au plus vite, répondant de façon brève et cassante au président du Tribunal.

Officiellement, il a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et de conduite dangereuse ayant causé des lésions à une femme de 37 ans.

Pour reprendre sa liberté, il a dû déposer la somme de 1 000 $ au greffe du Tribunal et son frère jumeau, Thierry, s’est engagé, sous signature, pour un montant de 5 000 $.

Il devra aussi respecter un couvre-feu de 22 h à 6 h et déposer son permis de conduire. Il sera de retour devant le Tribunal le 17 novembre prochain (2017). Quant à ses liens qui l’unissaient à BLVD et LCN, ils ont été rompus sur le champ.

Pendant que l’accusé subissait son sort, la victime, une mère de famille qui travaillait comme conductrice pour le Réseau de transport de la Capitale (RTC) se battait, elle, pour reprendre une partie de sa vie.

Consciente à la suite de l’accident qui s’est produit au petit matin alors qu’elle rentrait chez elle après son quart de travail, elle a été transportée à l’hôpital de l’Enfant-Jésus où elle a été opérée d’urgence.

Vendredi, la dame se retrouvera une fois de plus sur la table d’opération pour y subir une intervention à la hanche. «Elle souffre énormément. Elle n’a pas le droit de boire, de manger et elle ne peut pas bouger», a-t-il poursuivi. Selon lui, si sa conjointe se rétablit physiquement, elle restera marquée à jamais.

Violente collision

Rappelons que dimanche, le Service de police de la Ville de Québec avait laissé savoir qu’ils avaient procédé, dans la nuit de samedi à dimanche à 2h08, à l’arrestation d’un homme de 46 ans, à la suite d’une violente collision survenue dans le secteur de Neufchâtel à Québec.

La collision impliquant deux véhicules, dont ce VUS Audi Q5, est survenue peu après 2 h du matin, dimanche, dans le secteur de Neufchâtel, à Québec.

Plus tard en journée, la station de radio BLVD, où Pouliot était chroniqueur cet automne, a confirmé qu’il s’agissait bel et bien de l’animateur.
Du même souffle, le directeur des programmes, Dan Caron, a fait savoir qu’il avait été «décidé de mettre fin à ses collaborations avec Martin Pouliot», pouvait-on lire sur le site web de BLVD.

«C’est inacceptable, ce gars-là ne peut plus être chroniqueur dans mon émission. Pour moi, c’est tolérance zéro», a pour sa part réagi l’animatrice Sophie Durocher.

Pouliot était aussi chroniqueur à l’émission de Denis Lévesque à TVA.

Rappelons que dans la nuit de samedi à dimanche, la victime circulait sur le boulevard Johnny-Parent en direction est à bord d’une berline Mazda lorsqu’elle a été percutée à l’intersection du boulevard Saint-Jacques.

Le conducteur de l’autre véhicule, un VUS Audi Q5, circulait vers le nord sur Saint-Jacques. Selon un témoin rencontré par les policiers, le suspect aurait brûlé un feu rouge.

Lors de son transport à l’hôpital l’Enfant-Jésus, la dame était consciente et elle a été opérée d’urgence.
Elle se trouvait dans un état stable, selon le dernier bulletin de santé.

- Avec la collaboration de Catherine Bouchard, Dominique Lelièvre et Martin Lavoie

CE QU’IL A DÉJÀ DIT SUR L’ALCOOL AU VOLANT

« Personnellement, l’attitude à adopter est assez simple, si tu conduis, bois juste pas. Me semble que ça va de soi. »

« J’ai été moi-même pris dans un barrage routier il y a à peu près huit mois de ça, et vous auriez dû voir mon étonnement. Tiens ça existe encore ? C’était la deuxième fois en 25 ans comme conducteur. »

« Si on n’a jamais l’impression qu’on va se faire prendre en matière d’alcool au volant, il y aura toujours des gens qui prendront des chances. »

« Il me semble qu’on a cette discussion-là une fois tous les ans ensemble. Arrêtez de penser que c’est en changeant la loi qu’on va changer les comportements. La seule façon de changer les comportements [...] ce n’est qu’à force d’éducation, à force d’osmose, à force de se frotter à un certain discours, à une certaine sensibilisation. »

« Quand c’est ton serveur de bar qui vient te voir et te dit : “Tu as trop bu, je ne peux pas te donner tes clés”, ce n’est pas la même chose. Tu n’as pas la même réaction parce que lui voit ce que tu as bu, toi ça fait longtemps que tu as arrêté de le voir. [..] Je ne sais pas pour vous autres, mais moi ça m’arrive. »



Source: Journal de Québec
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 803
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

L’animateur Martin Pouliot accusé de conduite avec les facultés affaiblies

Message par cgelinas » 07 octobre 2017, 17:04

L'animateur Martin Pouliot fait face à trois accusations, dont deux pour conduite avec les facultés affaiblies, à la suite d'un accident survenu dans la nuit de samedi (le 30 septembre 2017) à dimanche (le 1er octobre 2017), à Québec.

L'homme de 46 ans, qui fait également face à une accusation de conduite dangereuse causant des lésions, a pu reprendre sa liberté après avoir comparu brièvement au palais de justice de Québec.

Une mère de famille de 37 ans a subi des blessures très graves lorsque sa voiture a été emboutie par le VUS conduit par Pouliot vers 2 h du matin, à l’intersection du boulevard Johnny-Parent et de la rue Saint-Jacques..

Pour recouvrer sa liberté, Martin Pouliot s'est engagé à respecter un couvre-feu et ne pas conduire.

Il a écouté attentivement les directives du juge avant de repartir rapidement en direction de la détention pour régler les détails administratifs de sa remise en liberté.

Caution

L'animateur a dû déposer un montant de 1000 $ à titre de caution. Son frère jumeau, Thierry Pouliot, a aussi pris un engagement financier de 5000 $.

La cause reviendra devant la cour le 17 novembre (2017).

Martin Pouliot a été arrêté après l’accident. Il est demeuré détenu à la centrale de police du parc Victoria.

Selon nos informations, il aurait eu un taux de 112 mg/100 ml d'alcool dans son sang, alors que la limite est de 80 mg/100 ml d'alcool, connue sous l'appellation populaire 0,08.

M. Pouliot collaborait jusqu'à dimanche avec la station de radio BLVD 102,1 FM. La direction a toutefois fait savoir sur son site Internet qu'elle mettait fin à ses collaborations avec l'animateur.


Source: ICI Québec, Radio-Canada
Fichiers joints
martin-pouliot-aux-mains-des-policiers-de-quebec.jpg
Martin Pouliot accusé de conduite avec les facultés affaiblies.
martin-pouliot-aux-mains-des-policiers-de-quebec.jpg (38.2 Kio) Vu 131 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité