Il y aura un cimetière musulman à Québec

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 791
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Il y aura un cimetière musulman à Québec

Message par cgelinas » 05 août 2017, 17:54

La communauté musulmane de Québec aura finalement son cimetière dans la capitale.

La Ville vendra au coût de 270 000 $ au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) une parcelle d’un terrain municipal de 5 706 mètres carrés situé tout juste au sud de la rue Frank-Carrel, et voisin du cimetière Belmont et d’un dépôt à neige à Sainte-Foy.

Contrairement au projet à Saint-Apollinaire, aucun référendum n’aura lieu, puisque le zonage actuel permet l’aménagement d’un cimetière.

L’émotion et le soulagement des représentants de la communauté musulmane étaient palpables lors de l’annonce faite aux côtés du maire Régis Labeaume vendredi avant-midi à l’hôtel de ville de Québec.

«Historique»

«C’est un grand jour que vit la Vieille Capitale, a affirmé Mohamed Labidi, président du Centre Culturel Islamique de Québec. C’est un jour historique», après plus de 20 ans de travail bénévole pour concrétiser un tel projet, a-t-il souligné.

«La joie est là. Nous allons tous mourir dans la paix et le respect», a pour sa part mentionné le coordonnateur par intérim du projet de cimetière du CCIQ, Boufeldja Benabdallah.

«J’ai eu de la difficulté, a commencé M. Benabdallah, sans être capable de terminer sa phrase. Sincèrement, j’ai eu de la difficulté à retenir mes émotions quand vous [Régis Labeaume] avez fait l’annonce officielle que vous acceptiez notre offre après tant d’années, disons-le, de souffrance et d’attente», a-t-il poursuivi, remerciant le maire de Québec d’avoir tenu promesse.

Quelques jours après l’attentat du 29 janvier dernier à la mosquée de Québec, M. Labeaume avait déclaré : «vous aurez ce cimetière musulman», à l’occasion d’une cérémonie funéraire à la mémoire de trois des six victimes.

Un cimetière «qu’ils méritent»

«Nous croyons à la Ville de Québec que chaque être humain a droit au choix d’une sépulture dans la dignité et en harmonie avec ses croyances personnelles, a déclaré vendredi le maire de Québec.

«Aujourd’hui, j’ai le sentiment que la population de Québec donne aux citoyens musulmans quelque chose qu’ils méritent et qui devrait aider à oublier une partie de ce qui est arrivé [...], même si on n’oubliera jamais», a exprimé avec émotions le maire dans la portion anglophone de la conférence de presse.

Selon M. Labeaume, la Ville s’est retroussé les manches pour trouver une solution à la suite du référendum à Saint-Apollinaire qui a sonné le glas du projet de cimetière musulman dans cette municipalité de la Rive-Sud.

«J’étais gêné»

«Honnêtement, comme tous les gens de Québec, j’étais gêné, a admis le maire. J’ai appelé tout le monde et j’ai dit : “venez-vous-en et sortez les cartes, il faut trouver une solution”.»

Le CCIQ avait tenté d’acquérir le terrain en question à Québec il y a près de 10 ans, mais des contraintes «techniques et réglementaires» avaient poussé la communauté musulmane à laisser tomber le projet. À l’époque, le cimetière Belmont en était propriétaire.

Au moment de l’attentat en janvier, le CCIQ était déjà en pourparlers pour le terrain à Saint-Apollinaire. Mais dans les dernières semaines, avec l’échec du projet sur la Rive-Sud, le maire de Québec a tenu à régler ce dossier si cher à la communauté musulmane. Un appel pour offrir le terrain au CCIQ a été fait pas plus tard que vendredi dernier. Six jours plus tard, soit jeudi, l’offre d’achat était acceptée par le conseil exécutif de la Ville.

Un prix «selon les règles»

Régis Labeaume assure que le prix de vente, de 270 000 $, a été fixé selon les règles de l’art.

«C’est légal. [...] Les 270 000 $ sont basés sur toutes nos règles imposées par le gouvernement», a-t-il indiqué, précisant que le CCIQ devra débourser quelque 200 000 $ pour aménager un chemin d’accès de quelques mètres qui reliera le cimetière à la rue Frank-Carrel.

Selon le CCIQ, l’aménagement du cimetière pourrait être prêt dès l’automne. La superficie du terrain permettra à la communauté d’y enterrer ses morts pour une cinquantaine d’années.

«Le terrain, quand il va être acheté, il sera inaliénable, a souligné M. Benabdallah. Ce sera un cimetière pour l’éternité», s’est-il réjoui.

Libre choix pour les musulmans

Désormais, lorsque le cimetière sera aménagé, les citoyens musulmans de la grande région de Québec auront le choix de se faire enterrer à cet endroit à Sainte-Foy, au lot prévu pour eux dans un cimetière multiconfessionnel de Saint-Augustin-de-Desmaures, ou bien dans leur pays d’origine.

Au final, les représentants de la communauté musulmane admettent que la douloureuse épreuve du référendum à Saint-Apollinaire aura été un mal pour un bien.

«C’était le scénario idéal, c’est unanime», a affirmé le président du CCIQ, Mohamed Labidi, qui voit de l’espoir après un début d’année des plus éprouvants.

Des réactions positives

Le premier ministre Justin Trudeau a souligné la nouvelle sur Twitter vendredi après-midi.

«Un grand et courageux pas en faveur de la dignité et de la décence. Félicitations au maire Labeaume d’avoir agi», a-t-il écrit.

Pour sa part, le maire de Saint-Apolinaire s’est dit «heureux» du dénouement pour la communauté musulmane.

«Ils étaient réellement découragés, ça faisait longtemps qu’ils cherchaient, a mentionné Bernard Ouellet au Journal. Ça a été dur ce qu’ils ont vécu avec nous, mais avec du recul, on a servi un peu de levier je pense pour faire aboutir ce dossier-là, au moins. C’est le côté positif», a poursuivi le maire qui lui, était enclin à accueillir un cimetière musulman dans sa municipalité.

De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est dit satisfait de la décision de son homologue de Québec. «On salue la Ville de Québec. C’est une excellente décision», a-t-il mentionné.

Le maire Lehouillier s’était montré ouvert, ce printemps, à accueillir un cimetière musulman sur son territoire.

Il avait également dénoncé la tenue d’un référendum à Saint-Apollinaire pour l’accueil d’un tel site. «Si nous avions été approchées par la communauté musulmane, ou si on l’est dans le futur, nous aurons la même ouverture», a-t-il assuré.

— Avec la collaboration de Catherine Bouchard


--

L’EMPLACEMENT
  • Terrain situé tout juste au sud de la rue Frank-Carrel à Sainte-Foy, voisin du cimetière Belmont et d’un dépôt à neige (non visible d’où sera situé le cimetière)
  • Prix : 270 000 $
  • Superficie : 5 706 mètres carrés (le quart du terrain possédé par la Ville)
  • Exclusivement réservé aux musulmans
  • Ce cimetière deviendra une alternative au lot réservé aux musulmans dans un cimetière multiconfessionnel de Saint-Augustin
--


Source: Journal de Québec
Fichiers joints
boufeldja-benabdallah-regis-labeaume-et-mohamed-labidi.jpg
boufeldja-benabdallah-regis-labeaume-et-mohamed-labidi.jpg (78.55 Kio) Vu 137 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 791
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Cimetière-ghetto

Message par cgelinas » 05 août 2017, 18:15

Alors que les Musulmans qui veulent s'intégrer à leur société d'accueil québécoise veulent démontrer qu'ils ne vivent pas dans un ghetto, voilà que leur communauté se paie un cimetière (à un tiers de l'évaluation, ce qui équivaut à un énorme cadeau de Régis Labeaume, aux dépens des autres contribuables qui devront compenser ces centaines de milliers de dollars).

Ce cimetière sera EXCLUSIF aux Musulmans.

Oui, exclusif!

Si vous n'êtes pas Musulman, vous n'avez pas d'affaire là. Comme dans le cas d'un ghetto. Que ce ghetto soit économique, culturel ou religieux, si vous n'y appartenez pas, vous n'y êtes pas le bienvenu. Même chose pour ce nouveau cimetière musulman.

Dans les faits, Régis Labeaume a donc contribué à créer un ghetto musulman, à Québec.

Déjà que les mosquées sont des lieux exclusivement réservés aux Musulmans, à part de rares "portes ouvertes aux médias", voilà que la logique contre-productive du ghetto musulman, que l'on retrouve dans le contexte des mosquées va se retrouver aussi dans ce nouveau cimetière.

Les Musulmans veulent tellement s'intégrer à leur société d'accueil qu'ils exigent de ne JAMAIS être enterré ailleurs que dans un cimetière 100% et exclusivement musulman. Oulàlà, bonjour l'ouverture d'esprit!

Non à la mixité

Il y avait pourtant de très beaux cimetières mixtes où pouvaient aller se faire enterrer les Musulmans mais il voulaient leur propre cimetière, à l'image du ghetto qu'ils travaillent à implanter, à même notre ville.

Il fallait y penser, un cimetière-ghetto.

Quel meilleur moyen de lever le nez sur le Québec, en tant que culture occidentale francophone qui a ouvert grand les bras à ces immigrants qui au départ fuyaient la folie-furieuse de la Charia (la loi islamique qui fait la promotion de la violence, de la pédophilie, de la polygamie et surtout, du rabaissement permanent de la femme).

Les Musulmans devraient se poser de sérieuses questions à propos de leur obsession pour un cimetière mono-confessionnel.

Surtout s'ils veulent tenter de donner l'impression qu'ils ne sont pas activement promoteurs de leur propre ghetto (religieux, culturel et social).
Fichiers joints
la-methode-pour-etablir-l-islam.jpg
la-methode-pour-etablir-l-islam.jpg (41.67 Kio) Vu 126 fois
les-bienpensants-qui-pavent-la-voie-a-l-islamisme-en-occident.jpg
les-bienpensants-qui-pavent-la-voie-a-l-islamisme-en-occident.jpg (46.6 Kio) Vu 136 fois
enrichissement-culturel-musulman-en-europe.jpg
enrichissement-culturel-musulman-en-europe.jpg (34.55 Kio) Vu 136 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités