Fluoration de l'eau: la position d'Élise Bertrand

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 771
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Fluoration de l'eau: la position d'Élise Bertrand

Message par cgelinas » 29 novembre 2010, 18:55

Élise Bertrand est une dentiste-conseil (spécialisée en santé dentaire communautaire) en charge des questions ayant trait à la fluoration de l'eau à l'Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches.

Voici quelques questions que je lui ai posé, lors d'une entrevue par courriel, envoyée le lundi, 29 novembre 2010 [les réponses ont été reçues le lundi, 20 décembre 2010]...

1. Mme Bertrand, où la fluoration a-t-elle lieu, sur le territoire de Chaudière-Appalaches?
  • Le taux de fluorure de l'eau potable est ajusté dans les villes de Montmagny, de Saint-Georges et de Lévis. Pour cette dernière, seuls les secteurs de Saint-Romuald, de Saint-Jean-Chrysostome et de Charny (partiellement) ont accès à de l'eau fluorée.
2. Qu'est-ce qui est ajouté à l'eau pour qu'elle devienne fluorée?
  • La fluoration est une procédure technique qui consiste à ajuster le niveau de fluorures contenus naturellement dans l'eau potable à une concentration optimale pour prévenir, de façon sûre et efficace, la carie dentaire. En effet, 1% des villes canadiennes ont une eau qui est naturellement fluorée à un taux optimal, comme Iberville, Marieville et Carignan.

    Trois types de produits sont utilisés au Québec pour fluorer l'eau :

    • Fluorure de sodium;
    • Acide fluorosilicique (hexafluorosilicique);
    • Fluorosilicate de sodium.

    Le choix d'un type de fluorure dépend, entre autres, du pH de l'eau et du débit de l'usine de traitement d'eau. Ces produits sont des dérivés de l'apatite, qui est un minerai naturel.[/color]
3. Est-ce qu'un tel ajout dans l'eau peut-être interprété comme de la médication forcée?
  • Les fluorures se trouvent déjà dans l'eau naturelle à des concentrations souvent équivalentes ou supérieures à celles ajoutées artificiellement dans l'eau potable. Les fluorures utilisés pour fluorer l'eau sont considérés par la loi comme étant des suppléments alimentaires (comme d'autres minéraux, que ce soit le fer ou le calcium) et non des médicaments.

    Tout comme l'ajout de vitamine D dans le lait, d'iode dans le sel ou encore d'acide folique dans la farine, l'ajout de fluorures dans l'eau est une mesure de santé publique permettant à la majorité de la population de bénéficier des nombreux bienfaits de cette action.

    Pour ces deux raisons, la réponse à cette question est que l'ajout de fluorures dans l'eau ne peut pas être considéré comme étant de la médication forcée.
4. L'eau fluorée peut-elle être bue sans danger, par tous?
  • Les études valides d'un point de vue scientifique ne rapportent aucun effet à court et à long terme de la fluoration de l'eau sur la santé à la concentration recommandée. La fluorose osseuse n'apparait que lorsqu'il y a consommation d'eau contenant plus de 8 mg/L d'eau de fluorures sur des périodes de 20 à 30 ans. Au Québec, la concentration de fluorures recommandée est beaucoup plus faible (elle est ajustée à 0,7 mg par litre), ce qui est bien en deçà des seuils où des effets néfastes sur la santé sont perceptibles. Donc, nous pouvons la boire sans danger.
5. Existe-t-il des contre-indications pour les femmes enceintes?
  • Il n'existe aucune contre-indication à consommer de l'eau fluorée dans le cadre du programme de fluoration de l'eau du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, que ce soit pour les femmes enceintes ou pour toute autre personne.
6. Existe-t-il des contre-indications pour les nourrissons?
  • Il n'existe aucune contre-indication à consommer de l'eau fluorée dans le cadre du programme de fluoration de l'eau du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, que ce soit pour les nourrissons ou pour toute autre personne.

    Cependant, votre question fait possiblement référence au fait que, dans les municipalités où l'eau a plus de 1,5 mg de fluorures par litre d'eau, le lait maternisé en poudre ne doit pas être reconstitué avec cette eau, car ce type de préparations en poudre contient déjà des fluorures. Au Québec, la concentration en fluorures de l'eau d'aqueduc est ajustée à 0,7mg/L, donc cette recommandation ne s'applique pas aux réseaux municipaux qui fluorent leur eau.
7. Existe-t-il des contre-indications pour les enfants?
  • Il n'existe aucune contre-indication à consommer de l'eau fluorée dans le cadre du programme de fluoration de l'eau du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, que ce soit pour les enfants ou pour toute autre personne.

    La fluoration de l'eau peut causer de la fluorose dentaire si un autre apport important en fluorures est combiné. La fluorose dentaire est caractérisée par des décolorations de la dent. Pour la grande majorité des cas de fluorose dentaire, l'émail des dents atteintes devient blanc laiteux et ce phénomène est imperceptible pour la plupart des gens.

    En effet, selon la dernière étude sur la santé buccodentaire des élèves québécois parue en 2001, plus de 99% de la fluorose dentaire détectée chez les enfants de sept et huit ans était de forme légère et très légère et ne constituait pas un problème esthétique. La sévérité de la fluorose dépend de la dose de fluorures ingérée principalement entre l'âge d'un et trois ans, c'est-à-dire lors de la formation des dents d'adulte visibles au sourire. Après l'âge de 48 mois, il n'y a plus de risque de conséquences esthétiques.

    Il est important de noter que la fluoration de l'eau ne peut causer à elle seule la fluorose dentaire entraînant un problème esthétique à la concentration de 0,7 mg/L autorisée au Québec ; les fluorures doivent provenir de sources combinées. Les rares cas de fluorose dentaire modérée sont nécessairement liés à d'autres facteurs de risque, comme une mauvaise utilisation du dentifrice en bas âge ou l'usage de suppléments de fluorures (comprimés). Les enfants avalent souvent le dentifrice lors du brossage des dents, ce qui peut causer la fluorose dentaire par ingestion des fluorures contenus dans le produit. Cependant, il est intéressant de savoir que les dents présentant de la fluorose dentaire sont plus résistantes à la carie dentaire.
8. Est-ce qu'un adulte (normalement constitué) buvant plus d'un litre d'eau pourrait être exposé à des doses trop élevées de fluor?
  • Non, car à une concentration de 0,7 mg/L, il faudrait qu'un adulte boive au moins 400 verres d'eau en une seule journée pour qu'il y ait risque d'intoxication légère (diarrhée, nausée, etc.). De même, pour qu'un litre d'eau soit légèrement toxique, il faudrait que la concentration de fluorures dans l'eau soit de 70 mg/L, c'est-à-dire 100 fois plus élevé que le dosage actuel.

    Pendant une vie entière, boire de l'eau fluorée à la concentration de 0,7 mg/L n'a aucun effet néfaste sur la santé des individus, notamment sur la santé des os. Les fluorures non-absorbés par les os et les dents sont excrétés dans l'urine.
9. Pensez-vous que tous les citoyens des villes où l'eau est fluorée sont bien au fait que leur eau a été modifiée (par rapport à de l'eau potable non-fluorée)?
  • Les municipalités consultent les citoyens avant la mise en place de la fluoration de l'eau et la fluoration est par la suite annoncée par le conseil de la ville. Par la suite, l'information est disponible en consultant la municipalité et via le Ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS). Ce sont ces organismes qui pourraient vous renseigner sur l'évaluation des besoins en information de leur population sur le sujet.
10. À quelle fréquence faites-vous la vérification de la qualité des produits ajoutés à l'eau pour qu'elle soit qualifiée d'eau fluorée?
  • Tout d'abord, en ce qui concerne les produits utilisés pour la fluoration de l'eau, de nombreuses études portant sur leur efficacité et leur innocuité sont disponibles. Concernant la toxicité des produits fluorés utilisés (sels ou liquides), il faut savoir que ces produits s'hydrolysent complètement et instantanément au contact de l'eau en se transformant en ions. Il n'y a donc aucune exposition comme telle aux produits servant à fluorer par l'entremise de l'eau potable. Par conséquent, la littérature portant sur la toxicité du fluor concerne essentiellement les expositions dites occupationnelles, par exemple via un emploi impliquant une exposition à des produits fluorés pour usage industriel.

    Tous les produits fluorés utilisés au Québec pour la fluoration de l'eau doivent être testés par un laboratoire indépendant certifié afin de rencontrer les normes de concentration et de pureté émises par l'American Water Works Association (AWWA), qui est un organisme non gouvernemental dédié à la qualité de l'eau. Ce sont les normes adoptées par l'Organisation Mondiale de la Santé. Les exigences pour les concentrations en contaminants de l'AWWA sont beaucoup plus sévères que celles de Santé Canada pour les produits naturels et pour les médicaments. Par la suite, le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) reconduit ces tests pour tous les lots de fluorures utilisés au Québec. Enfin, la concentration de fluorures dans l'eau est vérifiée quotidiennement par les municipalités et hebdomadairement par le LSPQ.
11. D'où proviennent les produits qui sont ajoutés à l'eau, lors du processus de fluoration?
  • Ces produits sont des dérivés de l'apatite, qui est un minerai naturel.
12. Est-il vrai que l'hexafluorosilicate de sodium qui est ajouté à l'eau de St-Romuald arrive dans des sacs sur lesquels il est inscrit qu'il s'agit d'une produit toxique de catégorie 6 (matière toxique)?
  • Les fluorures sont reçus sous une forme concentrée qui sera diluée par la suite dans l'eau pour atteindre 0,7 mg/L. On peut faire une analogie de cette dilution : 0,7mg/L équivalent à 1 minute sur une période de 2,5 années. La toxicité d'un produit dépend de la dose utilisée.

    Le chlore est très toxique sous sa forme concentrée, mais il est utilisé sous une forme diluée pour réduire la transmission d'infections par l'eau depuis plus d'un siècle au Canada. Ici aussi tout dépend de la dose et de la concentration.

    La qualité et la concentration des fluorures utilisés sont très bien contrôlées dans les municipalités du Québec. Tous les produits fluorés utilisés pour la fluoration de l'eau doivent être testés par un laboratoire indépendant certifié afin de rencontrer les normes de concentration et de pureté émises par l'AWWA et ils sont testés à nouveau par le LSPQ. Le contrôle de la concentration des fluorures dans l'eau est effectué quotidiennement par les municipalités et hebdomadairement par le LSPQ.
13. Vu la nature hautement toxique de l'hexafluorosilicate de sodium qui est ajouté à l'eau de St-Romuald, assurez-vous une surveillance étroite du processus au cours duquel il est ajouté à l'eau?
  • Le contrôle de la qualité de la fluoration de l'eau au Québec est particulièrement efficace. En voici les principaux éléments :

    1. Dans l'appel d'offre annuel pour les produits chimiques : Tous les produits livrés doivent notamment respecter les normes B701, 702 et 703 de l'American Water Works Association (AWWA) et être certifiés NSF/ANSI Standard 60.
    2. Contrôle de la qualité du produit chimique au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) : Un échantillon de chaque nouveau lot de livraison d'un produit fluoré doit être acheminé par la municipalité avant son utilisation au LSPQ à des fins de contrôle de la qualité. Le LSPQ analyse les produits selon les normes de l'AWWA (B701, 702 et 703).
    3. Contrôle de la qualité interne : À des fins de contrôle de la qualité de la fluoration de l'eau, des échantillons d'eau sont prélevés quotidiennement sur le réseau de distribution et analysés par la municipalité.
    4. Contrôle de la qualité externe : À des fins de contrôle de la qualité de la fluoration de l'eau, des échantillons d'eau sont prélevés hebdomadairement sur le réseau de distribution par la municipalité et ils sont acheminés au LSPQ pour analyse et contrôle de conformité avec les données municipales.
    5. Contrôle de la qualité analytique : Le LSPQ expédie mensuellement trois échantillons fantômes à chaque municipalité. Le personnel de la municipalité responsable des analyses de fluorures doit en déterminer la teneur et transmettre les résultats au LSPQ afin de s'assurer de la justesse des tests effectués.
    [/color]
14. Selon vous, quel est l'avantage principal de la fluoration de l'eau?
  • Le principal avantage de la fluoration de l'eau est la réduction de l'apparition de nouvelles caries dentaires de 20 à 40%.

    Les fluorures agissent sur l'émail des dents. En effet, les fluorures, lorsqu'ils sont consommés pendant la formation des dents (de la naissance jusqu'à l'âge de 12 ans environ), changent la nature de l'émail. Ce type d'émail devient plus résistant à la carie dentaire. De plus, lorsque les fluorures sont consommés, ils sont redistribués dans la salive par les glandes salivaires et le produit agit localement sur les dents tout au long de la vie d'un individu. L'action locale des fluorures permet aux endroits déjà cariés de redevenir sains et prévient l'apparition de caries.

    Au Québec, dès l'âge de 12 ans, près de trois individus sur quatre ont déjà expérimenté la carie et dans les milieux défavorisés, la carie peut atteindre jusqu'à 70% des enfants de moins de six ans. Ces données démontrent que la carie dentaire est toujours très dommageable pour les Québécois. De plus, il est prouvé que les personnes les plus atteintes par la carie dentaire sont les enfants socio-économiquement défavorisés. À l'inverse, la fluoration de l'eau permet de diminuer la fréquence et la sévérité de la carie dentaire de façon plus accessible que les applications de fluorures par des professionnels ou l'usage de dentifrice fluoré.

    La fluoration de l'eau n'a pas seulement un impact pour diminuer la carie chez les jeunes enfants, mais aussi chez les adultes et les aînés, qui sont plus sujets à la carie dentaire sur les racines exposées de leurs dents. De même, les personnes aux prises avec une déficience physique, cognitive ou intellectuelle ont souvent un accès plus limité aux soins dentaires et ils sont donc plus à risque de carie dentaire.
15. Y a-t-il d'autres avantages —qui seraient moins connus du public— à fluorer l'eau potable?
  • En réduisant l'incidence de la carie, le nombre d'obturations (plombages) effectuées est moindre, de même que le nombre de dents dévitalisées (traitement de canal) ou extraites, ainsi que la quantité d'infections. La fluoration a, par le fait même, un effet sur la fréquence des douleurs dentaires qui influencent grandement la qualité de vie des gens atteints. Il est à noter que les problèmes dentaires sont la principale cause d'absentéisme à l'école et au travail.

    La carie de la petite enfance affecte plus précisément les dents à l'avant des enfants en bas âge. Cette maladie peut amener des troubles du développement de la parole et des problèmes esthétiques entraînant, possiblement, une perte d'estime de soi. La fluoration de l'eau amène donc une meilleure santé physique, psychologique et sociale aux enfants.

    Chez les personnes ayant une faiblesse du système immunitaire (ex. virus de l'immunodéficience humaine, chimiothérapie, leucémie, etc.), la grande quantité de bactéries présentes dans la bouche, si l'individu a des caries dentaires, peut conduire à des pneumonies et même à des méningites. Une bonne santé dentaire favorise donc un meilleur état de santé général.

    Les coûts reliés aux traitements dentaires doivent aussi être pris en compte, surtout que les soins dentaires curatifs de base ne sont payés par la Régie de l'Assurance-Maladie du Québec que pour les enfants de moins de dix ans et pour les bénéficiaires de programmes d'aide financière de dernier recours. L'avantage économique est donc présent pour les gens qui paient leurs soins dentaires, mais aussi pour les hôpitaux qui traitent notamment les enfants sous anesthésie générale, ce qui occasionne d'importants coûts évitables pour le système de santé. Ainsi, pour une mesure qui demande peu d'investissements, des économies sont perceptibles pour les citoyens et pour le gouvernement.

    La fluoration de l'eau potable est une mesure de santé publique touchant toute la population d'une municipalité où l'eau est fluorée. Ainsi, l'équité sociale est respectée. Il n'y a aucune discrimination quant à l'accès aux bénéfices de la fluoration contrairement aux applications professionnelles de fluorures ou aux produits vendus en pharmacie. La fluoration amène donc une réduction des inégalités sociales de santé.
16. À ce jour, environ 5% de la population mondial a accès à de l'eau fluorée et 50% de ces gens vivent en Amérique du Nord — pourquoi la fluoration n'a-t-elle pas lieu dans des pays comme la Chine, l'Autriche, la Belgique, le Japon, l'Allemagne, la Suède ou la Norvège?
  • La fluoration de l'eau potable est en hausse constante à travers le monde depuis 1945. Les bienfaits de la fluoration de l'eau ont été découverts aux États-Unis pendant la première moitié du 20e siècle, cela peut expliquer l'intérêt et l'appropriation rapide de cette mesure de santé publique en Amérique du Nord.

    70% de la population américaine a accès à de l'eau fluorée et 40% de la population canadienne. Comparativement, le Québec n'a que 3% de sa population buvant de l'eau fluorée.

    Ailleurs dans le monde, 74% de la population de l'Irlande a accès à de l'eau fluorée, 50% en Australie, 40% en Espagne et 10% au Royaume-Uni. En fait, plus de 30 pays à travers le monde fluorent leur eau. Il est à noter que dans les exemples nommés dans la question, l'Autriche, la Belgique et l'Allemagne ont choisi de fluorer le sel de table plutôt que l'eau.

    Les fluorures topiques sont une autre source de fluor très efficace. Ils sont présents dans la composition de la plupart des dentifrices et des rince-bouches. Par contre, ces produits font partie des mesures d'hygiène personnelle qui sont liées, entre autres, au salaire familial et au niveau d'éducation, ce qui entraîne des inégalités sociales de santé. De plus, l'application professionnelle de fluorures en clinique dentaire ou en milieu scolaire est courante et très efficace, mais c'est tout de même une mesure complémentaire à la fluoration de l'eau. L'application de scellants dentaires (i.e. type de plastique obstruant les puits et fissures des dents) est aussi une mesure efficace déjà mise en place au Québec depuis quelques années, tant en milieu scolaire qu'en clinique privée. Par contre, ils préviennent un type de carie différent de celles principalement prévenues par les fluorures. Ce sont donc des mesures complémentaires.
17. Combien coûte la fluoration de l'eau, sur le territoire de Chaudière-Appalaches?
  • Fluorer l'eau potable entraîne des coûts de 0,75$ à 3,00$ par personne par année selon la taille de la municipalité, incluant le coût des produits utilisés et l'amortissement du coût des équipements sur 20 ans. Le fardeau économique des maladies buccodentaires au Canada équivaut à 10 milliards de dollars ; c'est le problème de santé coûtant le plus cher aux Canadiens avec les maladies cardiovasculaires. Ainsi, investir dans la fluoration de l'eau permet d'économiser beaucoup, tant pour la population que pour le gouvernement. Pour chaque dollar investi dans la fluoration de l'eau, entre 60 et 100$ sont épargnés pour les dépenses publiques et privés en soins dentaires.

    Des renseignements plus précis sur le coût des équipements, des produits et des tests peuvent être obtenus en contactant les municipalités et le MSSS.
18. Si certains citoyens habitant où l'eau est fluorée refusent de boire l'eau que vous payez pour faire modifier, ont-ils des alternatives ou sont-ils forcés de boire l'eau fluorée?
  • Toutes les sources d'eau potable contiennent des fluorures. Ajuster le taux de fluorures dans l'eau peut sembler restreindre la liberté de choix individuelle de certaines personnes, mais elle permet à la majorité de la population de bénéficier des nombreux bienfaits de cette mesure.

    Pour les intéressés, il existe des procédés commerciaux pour retirer tous les minéraux de l'eau.
19. Est-ce que vous envisagez de cesser la fluoration de l'eau sur l'ensemble du territoire de Chaudière-Appalaches? Si oui, dans combien de temps?
  • Nous poursuivons la fluoration de l'eau dans les villes de Chaudière-Appalaches où l'eau est déjà fluorée. Éventuellement, nous comptons aussi mettre en place la fluoration dans les autres villes de la région éligibles aux subventions du MSSS afin que les avantages de la fluoration de l'eau puissent profiter au plus grand nombre possible.
À noter que les réponses ont été publiées dans leur intégralité. Je n'ai fait que des modifications cosmétiques.

Un gros merci à Mme Élise Bertrand d'avoir pris le temps de répondre à ces questions.
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité