Réflexions sur le Québec

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 776
Enregistré le : 26 mai 2010, 02:07
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Réflexions sur le Québec

Message par cgelinas » 04 avril 2017, 17:35

Réflexions sur le Québec, première partie: éducation et santé

Au Québec, après la rigueur de l’austérité néo-libérale, l’éducation est redevenue secondaire avec un taux de décrochage qui avoisine les 20%.

Souffre douleur privilégié de l’administration libérale depuis la dernière élection, ce secteur névralgique a un urgent besoin d’un respirateur artificiel pour reprendre son souffle et s’aérer les idées. Ceci ne sera pas chose facile, car la gangrène de la rémunération a déjà commencé à envahir une bonne partie des membres de ses recteurs universitaires, surtout ceux qui sont les plus réfractaires à un changement de régime capitalo-didactique…

De même, avec une réforme, animée d’une volonté de privatisation des services, proposée par le ministre de la santé, les plus démunis ont maintenant l’assurance de renouer avec la maladie. Et ceci sans l’aide traditionnelle des médecins de famille ou des spécialistes qui ont vite appris à se recycler dans l’action politique.

Beaucoup d’entre eux maîtrisent dorénavant l’art de se faire élire en se servant de l’argent mis de Côté dans les caisses électorales occultes financées par des contracteurs et dirigeants d’entreprises qui, pour leur part, se votent sans gêne des augmentations de rémunération exorbitantes, puisées à même les subventions tirés des fonds publics.


Réflexions sur le Québec, deuxième partie: l’économie

Comme le dirait le romancier québécois Jean-Jacquies Pelletier, au Québec comme dans l’ensemble des pays industrialisés, « le paradis est devenu fiscal », mais pas pour tout le monde.

Le budget de l’État constitue un outil contrôlé par les grandes agences de crédit comme Standar and Poor, qui n’est ni standardisé en encore moins pauvre.

Les budgets font la promotion des accords d’un soit disant libre échange qui ne sert qu’a libérer les profits extravagants des multinationales. Ceci en aliénant les pouvoirs de l’État de façon à mieux contrôler les prix, de même que la rémunération et les conditions de travail des salariés qu’on n’a pas réussi à remplacer par des robots.

On promet des réductions d’impôts qui augmentent les profits des mieux nantis. On réduit les services de base de l’État tout en continuant à augmenter leurs coûts.

Liberté, égalité, fraternité…


Source: Gilbert Marcel
Fichiers joints
educatio-et-sante-au-quebec-2.jpg
educatio-et-sante-au-quebec-2.jpg (80.58 Kio) Vu 53 fois
standard-and-poor-quebec.jpg
standard-and-poor-quebec.jpg (36.57 Kio) Vu 54 fois
Claude Gélinas, Éditeur
chaudiere.ca

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités